L'hygiène

Quelles sont les différences entre le syndrome prémenstruel et la grossesse?

26/02/2018 Commentaires sur le message Comment distinguer le syndrome prémenstruel (SPM) de la grossesse (syndrome prémenstruel) - les différences, des premiers signes au retard de la menstruation, les symptômes, comment l'identifier sont désactivés 224 vues

Comment distinguer le syndrome prémenstruel de la grossesse - une question posée par les femmes qui observent des changements dans le travail de leur corps et dans leur humeur.

Et en effet, pour les deux conditions sont des symptômes similaires. Une femme devrait être particulièrement attentive à son état de santé si elle suppose que la conception a eu lieu.

Comment distinguer le syndrome prémenstruel de la grossesse

PMS ou grossesse? Des différences existent également dans ces deux états. Avec le syndrome prémenstruel, les filles sont plus nerveuses, anxieuses, anxieuses, irritées et agressives. Après la conception, l'éventail des émotions est beaucoup plus large, des larmes aux joies en passant par la bonne humeur.

Et ce n'est pas la seule différence. Une femme doit non seulement être attentive à son corps, mais aussi contrôler le cycle, pour ne pas perdre de vue sa régularité, les retards existants.

Par conséquent, chacun doit savoir comment distinguer le syndrome prémenstruel de la grossesse au retard de la menstruation. Nous examinons ci-dessous les principaux signes caractéristiques des deux affections et les symptômes qui n'apparaissent qu'après la conception.

Sensibilité des seins

Le syndrome prémenstruel et la grossesse - ces deux conditions provoquent des modifications du fond hormonal dans le corps de la femme. Par conséquent, dans les deux cas, les glandes mammaires deviennent plus sensibles, gonflent, grossissent, deviennent douloureuses.

La différence réside dans la durée de cette fonctionnalité:

  • Avec le syndrome prémenstruel, les changements dans le sein se produisent avant la menstruation et, lorsqu'ils surviennent, ou dans quelques jours, ils diminuent.
  • À la conception, l'augmentation de la sensibilité des seins est un phénomène permanent. Elle est causée par la préparation ultérieure de glandes pour la production de lait et accompagnera donc la femme tout au long de la période de portage du bébé.

Douleur abdominale

Dans la seconde moitié du cycle, la production de progestérone s'intensifie, ce qui prépare les tissus de l'utérus à l'embryon. Il y a une augmentation de l'endomètre, qui commence à exfolier avant la menstruation. Cela conduit à des douleurs dans le bas-ventre pendant la période ICP.

Au moment de la conception, des sensations douloureuses sont également possibles. Les raisons en sont l'attachement de l'embryon à la paroi utérine: il "enterre", pour ainsi dire, dans la membrane muqueuse. D'où la sensation de douleur.

Comment distinguer avec précision, grossesse ou syndrome prémenstruel chez une fille, vous devez écouter la nature de la douleur:

  • Lors de la conception, l’inconfort est faible, la douleur est douce et n’irrite pas, elle disparaît au bout de un à deux jours.
  • Avec le syndrome prémenstruel, la douleur peut être différente: forte, faible, intense, dans certains cas, elle s’arrête lorsque les règles se produisent, dans d’autres, elle dure jusqu’à ce qu’elle se termine.

Lombalgie

La douleur au bas du dos est souvent appelée symptôme commun pour les deux affections. Mais ce n'est pas tout à fait vrai.

Avec le syndrome prémenstruel, le mal de dos a vraiment sa place. Mais pendant la grossesse, cela se produit plus souvent au deuxième trimestre, lorsque la position d'une femme est clairement et clarifiée depuis longtemps.

Par conséquent, il est facile de distinguer le syndrome prémenstruel des premiers signes de la grossesse pour les douleurs au bas du dos. Si c'est le cas, c'est probablement le signe d'une menstruation imminente.

L'humeur

En cas de doute, de syndrome prémenstruel ou de grossesse, des différences avant le retard sont présentes dans l'humeur de la femme:

  • Dans le premier cas, les émotions de colère, d'agression, d'irritation, de larmoiement prévalent.
  • Dans le second cas, la femme devient plus émotionnelle, impressionnable, passant rapidement de la tristesse à la joie et à des sentiments sublimes.

Fatigue élevée - un signe qui ne permet pas de déterminer l'état de la fille. Tant au moment de la conception que lors de l’attente des règles, le taux de progestérone augmente considérablement. C'est cette hormone qui est responsable de la sensation constante de fatigue.

Repérer

Il est nécessaire de distinguer la venue de la menstruation et le saignement d'implantation. La seconde survient lorsque l'embryon se fixe à la paroi utérine. Spotting - le résultat de dommages aux capillaires des tissus.

Le saignement des implants est plus rare que la menstruation et ne dure pas aussi longtemps.

Différences PMS de la grossesse

Préférences de goût

Les changements de goût se produisent dans les deux conditions. Le désir d’essayer l’un ou l’autre des produits du syndrome prémenstruel est dû à l’absence d’éléments ou de vitamines dans le corps de la femme.

Mais pendant la grossesse, vous voudrez peut-être non seulement quelque chose d'inhabituel, mais aussi une certaine aversion pour certains types de produits. La raison en est l'intoxication du corps avec les produits de la vie fœtale.

Ceci est une caractéristique caractéristique de la grossesse seulement. Les produits métaboliques de l'embryon s'accumulent dans le sang de la future mère en une quantité telle qu'elle commence à se sentir mal à cause d'une intoxication. Nausée, vomissements, vertiges - manifestations vives de la toxicose. De telles sensations ne se produisent pas avec le syndrome prémenstruel.

Quels sont les signes du syndrome prémenstruel avant la menstruation? Lisez dans l'article sur les causes et les symptômes du syndrome prémenstruel, ses différences par rapport à la grossesse, si une femme doit consulter un médecin.

Comment une femme traite-t-elle le syndrome prémenstruel? Informations utiles ici.

Comment déterminer?

Pour distinguer les symptômes du syndrome prémenstruel et les signes de grossesse, il est nécessaire d’analyser avec soin la santé des femmes. Et si son état n'est pas clair, vous pouvez poser un diagnostic avant le retard de la menstruation.

À la maison, il s'agit d'un test de grossesse. L'essentiel est d'acheter un produit très sensible, qui montrera le résultat même s'il y a une quantité minimale de hCG dans l'urine.

Il est à noter que le corps de chaque femme est unique. Mais chacun représente à peu près comment elle souffre du syndrome prémenstruel, car cet état est régulier. Déviations par rapport au comportement habituel du corps - une raison de penser que quelque chose ne va pas, dans ce cas, il est préférable de consulter un médecin, surtout si l'enfant n'est pas planifié.

Symptômes communs du syndrome prémenstruel et de la grossesse

Bien que les signes de grossesse et de syndrome prémenstruel soient similaires, il existe des différences très importantes. Alors voyons ce qu'ils sont?

  • la présence de gêne, ainsi que des douleurs abdominales,
  • la sensibilité des glandes mammaires, pendant toute la période de port de l'enfant,
  • mictions fréquentes,
  • saignements courts ou peu abondants,
  • des nausées, surtout après 4-5 semaines à compter du jour de la conception,
  • humeur spasmodique avec une prédominance d'émotions positives,
  • fatigue, genèse peut-être chronique,
  • changement de goût, et aussi la préférence de produits antérieurs pas préférés est possible.

  • la présence d'une gêne, ainsi que des douleurs à l'abdomen et au dos,
  • sensibilité des seins avec l'apparition de la menstruation,
  • saignements, qui entrent ensuite en menstruation,
  • une humeur spasmodique avec une prédominance d’émotions négatives après le début des règles est revenue à son état d’origine,
  • la fatigue avec la menstruation s'en va,
  • le changement de goût et la préférence pour les produits salés et sucrés sont possibles. Se produit souvent zhor incontrôlable.

Changer les habitudes alimentaires

Ce n'est un secret pour personne que, lorsqu'une femme est en position, ses habitudes alimentaires changent. Chez les femmes enceintes, le besoin de plats salés et sucrés est insupportable. Le goût des plats habituels n'aime pas et veut quelque chose de nouveau. Cette condition peut dépasser une femme à la fois pendant le syndrome prémenstruel et au début de la grossesse. C’est peut-être là que se terminent les similitudes.

Lorsque certains plats ou produits sont dégoûtés, cette condition n’est inhérente qu’à une femme en position. Pendant la période du syndrome prémenstruel, les femmes ne souffrent de nausée d'aucun aliment, c'est l'un des signes de la grossesse. En raison de la restructuration globale du corps d'une femme, la toxicose augmente. La toxicité est due à un placenta non formé et les déchets du fœtus se retrouvent dans le sang de la mère. Cette affection disparaît généralement après 4 mois de maturité du placenta. C'est la différence entre ces deux états.

La soif de goûter de nouveaux aliments peut être un simple réapprovisionnement du corps en vitamines et en oligo-éléments, ce qui est un besoin physiologique naturel.

Fatigue chronique

Après une nouvelle vie dans le corps de la femme, la fille commence à se fatiguer rapidement, ceci est dû à la quantité accrue d'hormone - progestérone. En conséquence, la teneur en sucre dans le sang diminue, puis la pression artérielle diminue et le syndrome de fatigue constante commence.

Comme lors de la période de procréation et avant le syndrome prémenstruel, la même libération d'hormones se produit dans le corps, ce qui explique l'augmentation de la fatigue de la femme. Cependant, après la menstruation, la quantité d’hormone progestérone revient à la normale et la sensation de fatigue disparaît rapidement.

Malheureusement, ces sentiments de fatigue ne doivent pas être ignorés. Un déséquilibre des niveaux hormonaux, qui conduit à un état similaire, peut être un signe d'infractions graves ou indiquer des problèmes de santé dangereux pour une femme.

Douleur dans la colonne vertébrale et les ovaires

Au milieu du cycle mensuel, le corps de la femme est prêt à libérer un œuf prêt à être fécondé dans les trompes de Fallope. Au cours de ce processus, il se produit une augmentation de la couche muqueuse interne de l'utérus. Et avant que la menstruation ne commence, cette couche commence à se détacher, ce qui cause la douleur dans les ovaires. Ces sentiments ont une intensité différente, de sorte que certaines femmes ne ressentent aucune gêne et qu’elles accompagnent pendant toute la menstruation.

Au début de la grossesse, la douleur dans les ovaires a une étiologie inverse: l'œuf fécondé se fixe à la paroi de l'utérus, ce qui irrite la couche muqueuse. Ce symptôme est le même, mais l'intensité et la durée de la douleur sont différentes. Pendant la grossesse, pendant le développement normal du fœtus, la douleur est de courte durée et n'a pas une forte intensité.

En résumé, il convient de noter que la douleur en tant que symptôme pendant la période du syndrome prémenstruel est plus prononcée que pendant la période en âge de procréer.

De plus, avant l'apparition de la menstruation, les douleurs rachidiennes dans la région lombaire peuvent être perturbées, en raison du fait que la moelle osseuse produit un grand nombre de globules rouges. Cette condition peut durer une semaine.

Mais au début de la grossesse, il n’ya pas de sensation, seules certaines femmes enceintes peuvent apparaître, mais seulement vers la fin du trimestre.

Sautes d'humeur

Les sautes d'humeur sont un autre symptôme similaire, mais il existe encore des différences. La conséquence de ces symptômes, comme la plupart des autres au cours de la période du syndrome prémenstruel et de la grossesse, est un niveau d'hormones brusque.

Les représentants du beau sexe pendant le syndrome prémenstruel sont dominés par les émotions négatives: les larmes, l'humeur, la dépression et l'humeur pendant la grossesse ont été plus prononcés que les émotions positives et négatives. Une femme peut éclater en sanglots sans raison importante, puis rire bruyamment. Peut provoquer une insomnie due à une surcharge du système nerveux.

Changements dans la poitrine

Pendant la grossesse et le syndrome prémenstruel, les glandes mammaires se transforment en raison d’une modification de la quantité d’hormones dans le sang d’une femme. Il est donc pratiquement impossible de déterminer la présence d’une position intéressante ou d’un syndrome prémenstruel par ce signe. La seule chose qui rend cet état différent est la durée. Avant l'apparition du syndrome prémenstruel, la poitrine fait mal et augmente pendant quelques jours, mais chez les femmes enceintes, cette affection persiste pendant toute la durée de la grossesse.

Quelle est la différence

Il n’est pas toujours possible de distinguer le syndrome prémenstruel du début de la grossesse. Au cours des premiers jours et même des premières semaines, les symptômes de la grossesse sont toujours implicites et peuvent être interprétés de manière ambiguë. Parfois, les femmes du syndrome prémenstruel interprètent comme des signes d'une situation intéressante, mais l'inverse se produit. En attendant la menstruation, une femme ne réalise pas qu’une nouvelle vie est déjà née en elle. En l'absence de signes prononcés, le même sexe s'est déjà habitué à ressentir ce malaise tous les mois. C’est pour cette raison que la différence entre une grossesse et le syndrome prémenstruel pose des difficultés. Cependant, les caractéristiques distinctives sont toujours présentes et nous les examinerons ensuite plus en détail.

Mictions fréquentes

Les mictions fréquentes pendant la grossesse inquiètent la femme au début et à la fin du trimestre. Au début, en raison du fait que le corps augmente la concentration de progestérone, les parois de la vessie se détendent et, plus tard, l'utérus augmente et appuie sur la vessie.

Mais pour PMS, un tel état n'est pas acceptable. En raison des hormones, un gonflement peut survenir, ce qui se produit le troisième jour du cycle menstruel. Par conséquent, il peut y avoir une augmentation de poids de 1,5 kg, qui disparaît ensuite.

Peut-être le principal symptôme par lequel vous pouvez reconnaître ce syndrome prémenstruel ou grossesse est la toxicose. Les premiers signes de grossesse surviennent après la fixation du noyau fœtal à la paroi de l'utérus, mais ses symptômes les plus prononcés apparaissent au bout de trois à quatre semaines. Pendant ce temps, le corps de la future maman accumule les déchets du bébé qui contribuent à l'apparition de nausées. Par conséquent, si la nausée apparaît avant le retard de la menstruation, cela peut être le signe d'un certain nombre d'autres maladies. Au cours du syndrome prémenstruel, une femme ne présente pas un problème similaire.

Saignement

Avec l'arrivée de la menstruation chez les femmes, il y a un écoulement de sang. Cependant, pour la première fois quelques jours après la conception, cela est tout à fait possible. Comme pendant la période d'implantation dans les parois de l'utérus, un ovule fécondé peut endommager les petits vaisseaux sanguins, ce qui peut provoquer des pertes sanguines, mais il est léger et peu abondant. Alors que dans la période d'allocation mensuelle de rouge abondant et lumineux.

Dans de très rares cas, une grossesse peut survenir pendant la menstruation, mais dans ce cas, des saignements abondants sont le plus souvent la preuve de changements pathologiques.

Comment distinguer encore

Vous comprenez déjà de l'article qu'il est extrêmement difficile de distinguer une grossesse du SPM par vous-même en raison de la similitude des symptômes. Cependant, il n’ya rien d’étonnant, car tous les processus du corps féminin sont similaires, mais il existe des différences. Donc, si vous écoutez attentivement votre corps, vous pouvez déterminer indépendamment la présence d’une position intéressante avant le délai.

Bien sûr, tout est individuel, quelqu'un n'a jamais souffert du syndrome prémenstruel tout au long de sa vie, et quelqu'un connaît déjà les symptômes de la menstruation qui approche, et certains n'ont même pas eu le moindre soupçon de toxémie, même en portant un enfant. Le corps de chaque femme est spécial et répond aux fonctions productives des femmes de différentes manières.

Par conséquent, au moment du prochain cycle menstruel, chaque femme devrait écouter les moindres écarts dans le système de reproduction et devenir également une raison de se faire tester.

Au fil du temps, chaque femme apprendra à interpréter correctement les signaux de son corps.

Le plus lu:

Endométriose de l'utérus
Qu'est-ce qu'une fin ...

Avortement spontané - Obstétrique et gynécologie
Spontané ...

Pourquoi ne pas mensuellement, et le test de grossesse des raisons négatives
Pas de mensuel, t ...

Inflammation des appendices (annexite), causes, symptômes, traitement, prévention, remèdes populaires: intime ...
L'inflammation viendra ...

Décharge avant les règles ou la grossesse
Mettez en surbrillance avant ...

Chaque mois à l'avance: causes, conditions, conséquences
Prématuré ...

Traitement radioélectrique de l'érosion cervicale: avantages et inconvénients de la méthode
Traitement d'érosion ...

Symptômes et signes d'érosion du col utérin, traitement des remèdes populaires
L'original ...

Naissance artificielle, indications, méthodes de conduite: Contraception
P ...

Enroulement hormonal Mirena: indications, conséquences, avis de femmes et de médecins, urologie et gynécologie
Intra-utérin ...

Pilule mensuelle: médicaments essentiels
Quelles pilules ...

Djufaston pour un appel mensuel, l'alphabet de la santé
Duphaston pour vous ...

Allocation au lieu de mensuelle
Souligner qui ...

Puis-je prendre des antibiotiques et des contraceptifs en même temps? Puis-je prendre des antibiotiques?
Puis-je prendre ...

Écoulement brun après la menstruation - pourquoi y aller et quoi faire
Brown met en évidence

Quel est mensuel? Détails du cycle mensuel pour les filles
Menstruation & am ...

Tirer sur le bas-ventre 2 semaines avant la menstruation: causes et traitement
Pourquoi dans 2 semaines ...

8 meilleurs remèdes pour le muguet - Classement 2017 (top 8)
Le meilleur moyen ...

Grive: traitement folklorique
Méthodes folkloriques ...

Écoulement blanc avec une odeur désagréable
Écoulement blanc ...

Comprimés hormonaux pour les femmes: noms des médicaments
La liste est efficace ...

Ecouvillon de gorge pour microflore pathogène: préparation, échantillonnage de matériel, interprétation des résultats
L'étude de mi ...

Cystite: médicaments pour un traitement rapide chez les femmes
Drogues pour l ...

Écoulement jaune des femmes: abondant, épais, écoulement jaune-vert dangereux, Alphabet Santé
Causes de jaune ...

La grossesse Définition du concept

Предменструальный синдром у девушек появляется незадолго до наступления критических дней. Это сигнал организма о предстоящей менструации. Вызван он действием гормональной системы человека.

Беременность - следствие успешного оплодотворения готовой яйцеклетки. Une fois que les spermatozoïdes ont pénétré dans la cellule féminine, une nouvelle vie commence. Après cela, un embryon apparaît et deviendra un enfant dans le futur.

La grossesse se caractérise par l'absence de jours critiques. Les symptômes de la «position intéressante» ressemblent généralement à ceux de la période prémenstruelle. Mais comment distinguer l'un de l'autre? PMS ou grossesse chez une femme? Considérez les manifestations les plus courantes des processus décrits.

Préférences alimentaires

Ce n'est un secret pour personne que pendant la grossesse, le corps de la fille se modifie sous l'action des hormones. Les préférences gustatives d'une femme changent souvent. Par exemple, une femme enceinte peut tirer sur sucré ou salé.

Pendant le PCI, certains produits sont également recherchés. Fondamentalement, ce phénomène est associé à une carence en vitamines et en minéraux, ainsi qu’à des modifications des niveaux hormonaux.

L'aversion pour la nourriture chez les femmes enceintes est souvent causée par la toxémie. Les nausées et les vomissements chez les femmes enceintes apparaissent le plus souvent au cours de la semaine 4-6 de la situation "intéressante". Cela est dû au développement du fœtus chez la mère.

C'est-à-dire que la toxémie jusqu'au délai des jours critiques ne se produit presque pas. Une envie de produits inhabituels (par exemple, la craie) - c'est une conséquence d'une carence en vitamines entrant dans le corps.

Toxicose avec PMS ne se produit pas. Est-ce que cela prend la forme d'exceptions chez les filles? Ne comptez que sur les préférences gustatives des femmes pour le diagnostic de grossesse.

Poitrine et sa sensibilité

Comment distinguer le syndrome prémenstruel de la grossesse à retarder? Faites-le très problématique. Après tout, au début, la «position intéressante» d’une femme ressemble beaucoup au syndrome prémenstruel.

Au cours des deux processus, les seins peuvent augmenter chez les filles et leur sensibilité augmenter. PMS ou grossesse? Vous pouvez naviguer par la durée de l'engorgement.

Si la fille commence bientôt à avoir ses règles, la sensibilité des glandes mammaires augmentera considérablement 2 à 3 jours avant l'événement. Et pendant la grossesse, une condition similaire accompagne une femme pendant presque tous les 9 mois de la «position intéressante». Parfois même après l'accouchement.

Se sentir fatigué

Comment distinguer le syndrome prémenstruel de la grossesse? Dans les deux cas, les femmes ont noté une fatigue accrue.

Si une fille se prépare à devenir mère, le phénomène correspondant est alors causé par l'action du système hormonal. Plus spécifiquement, la progestérone élevée. Vous pouvez faire une analyse de sang et déterminer la concentration de la substance correspondante dans le corps.

La fatigue avec le syndrome prémenstruel se produit également. Après la menstruation, la progestérone tombe, la fatigue est constante. Il est donc également impossible de naviguer sur cet indicateur.

Douleur abdominale

Avant les prochains jours critiques, au milieu du cycle, le corps se prépare à la fécondation. Une membrane muqueuse apparaît sur les parois de l'utérus. S'il n'y a pas eu de fécondation, l'excès de mucus commence à s'écailler. Par conséquent, douleur dans le bas-ventre. Ils tirent dans la nature. La durée de l'ajout peut aller jusqu'à une semaine.

Les signes du syndrome prémenstruel et de la grossesse dans ce cas sont également similaires. Aux premiers stades de la «situation intéressante», la future mère peut ressentir une douleur au bas de l'abdomen. Mais cela est dû à la fixation d'un oeuf fécondé au mur de l'utérus.

La durée de la douleur abdominale pendant la grossesse est d'environ 1-2 jours. Comme nous l'avons dit, avec le syndrome prémenstruel, le phénomène correspondant dure beaucoup plus longtemps. Parfois, il ne quitte pas la fille avant la fin de la menstruation.

Mal de dos

Certains disent qu'ils ont un syndrome prémenstruel sous la forme de maux de dos réguliers. C'est une caractéristique individuelle du corps. PMS ou grossesse chez une fille dans ce cas?

En règle générale, avec la "position intéressante" dans la future mère, la douleur dans le bas du dos et le dos apparaît plus proche du milieu de la grossesse. Ce phénomène est associé à une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale. En règle générale, il est impossible de confondre le syndrome prémenstruel avec la grossesse à ce moment-là.

La variabilité de l'humeur

Comment distinguer le syndrome prémenstruel? Au début de la grossesse et avant la naissance, les femmes enceintes sont confrontées à des sautes d'humeur. Les pleurs sont remplacés par le rire, la miséricorde - la colère et vice versa. Une humeur changeante est également caractéristique du syndrome prémenstruel.

Il convient de noter que le syndrome prémenstruel présente une certaine différence par rapport à la grossesse en raison de l'état émotionnel d'une femme. Le fait est que le phénomène décrit se manifeste plus négativement. Lorsque les filles atteintes du SPM notent des émotions négatives: colère, hystérie, pleurs, irritabilité.

Si nous parlons de grossesse, dans ce cas, toutes les émotions seront exprimées de manière vivante - à la fois positives et négatives. Cette règle est importante à retenir pour tout le monde. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible de déterminer à partir du contexte émotionnel, du syndrome prémenstruel ou de la grossesse chez une fille.

Urination

La différence entre le syndrome prémenstruel et la grossesse est si minime qu'il est peu probable qu'elle soit détectée la première fois. Quels autres phénomènes peuvent se produire dans tel ou tel cas?

Pendant la grossesse, il y a fréquemment des envies d'uriner. Habituellement, de tels processus apparaissent 2 fois - au début et à la fin de la naissance de l'enfant. Tout cela à cause du métabolisme, qui est brisé après la conception d'un bébé. Les reins fonctionnent "à deux", ce qui entraîne des envies fréquentes d'aller aux toilettes.

En cas de syndrome prémenstruel, un «événement» similaire n'est pas observé. En d'autres termes, si les jours critiques ne sont pas encore arrivés et si la fille a déjà fréquemment envie d'uriner, une grossesse peut être suspectée.

Saignement de l'utérus

PMS ou grossesse? Les différences dans les processus décrits sont problématiques. Surtout si vous ne savez pas comment ces phénomènes apparaissent.

Certaines femmes découvrent la position «intéressante» avant le retard dû à un saignement utérin. Il indique l'attachement d'un oeuf fécondé à l'utérus. Manifestation - frottis de sang dans les sécrétions vaginales. Les saignements utérins peuvent durer plusieurs heures.

Les symptômes du syndrome prémenstruel et de la grossesse sont similaires. Avec le syndrome prémenstruel, il n'y a pas de saignement de l'utérus. Mais la menstruation s'accompagne de nombreuses pertes vaginales sanglantes. Le processus dure jusqu'à 7 jours.

Les saignements peuvent-ils indiquer le syndrome prémenstruel? Non Les taches de sang sont un signe clair de grossesse ou de perturbation. Surtout s'ils sont apparus quelque part une semaine avant les jours critiques.

Toxicose et vomissements

Comme nous l'avons dit, au début d'une «situation intéressante», les futures mères développent une toxicose. Il peut être accompagné de vomissements. La nausée n'apparaît pas du tout et pas toujours.

Le syndrome prémenstruel se caractérise souvent par un malaise général du corps. Et la nausée n'est pas non plus exclue. Mais un tel phénomène est extrêmement rare. Elle est causée par la réaction individuelle du corps à la préparation de l'utérus et de l'œuf pour la fécondation.

Autrement dit, la toxicose et les vomissements sont des précurseurs du début de la grossesse. Et le syndrome prémenstruel ne doit pas être suspecté dans les processus décrits. Cela est possible si chaque menstruation était précédemment accompagnée d'une légère nausée.

Comment diagnostiquer le syndrome prémenstruel

Maintenant, résumons ce qui précède. PMS ou grossesse chez une fille? Comment déterminer le syndrome prémenstruel?

Pour faire face à cette tâche, une femme devra écouter son propre corps. Habituellement avant la menstruation:

  • l'irritabilité / larmoiement / hystérie se pose,
  • dans la partie inférieure de l'abdomen, il y a des douleurs tiraillantes et douloureuses de nature prolongée,
  • la nausée est possible, mais dans des cas exceptionnels,
  • pas de saignements utérins,
  • parfois des douleurs dans le dos,
  • il y a une fatigue accrue et même une somnolence.

Dans ce cas, les tests hormonaux seront normaux. La progestérone est élevée, mais pas de manière significative. Et après le début de la menstruation, cet indicateur diminuera rapidement.

Pour exclure la grossesse de 100%, vous pouvez faire le test à la maison. Certaines bandelettes de test de pharmacie ont une sensibilité élevée. Et environ une semaine avant le retard des jours critiques, vous pouvez voir si la femme est enceinte ou non.

Important: les tests de grossesse précoce peuvent être faux. Un résultat faussement négatif avant le délai est normal. Cela est dû au niveau insuffisant d'hCG chez la femme enceinte. Cette substance croît rapidement au cours du deuxième mois de la «position intéressante», c'est-à-dire après le retard des jours critiques.

Signes de grossesse

Il reste à examiner les premiers symptômes de la grossesse. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible de comprendre si une femme sera bientôt une mère ou non.

Comment distinguer le syndrome prémenstruel de la grossesse? Avec la fécondation réussie, la fille a les processus et les phénomènes suivants:

  • nausées et vomissements (surtout le matin),
  • aversion pour les odeurs, la nourriture,
  • préférences de goût étranges
  • forte envie de sucré et salé (avec le syndrome prémenstruel, cet article a également lieu)
  • des saignements utérins peuvent survenir (quelques heures, pas abondantes),
  • douleur dans le bas de l'abdomen et dans le dos.

En général, au début, le signe le plus évident de la grossesse est un test de grossesse positif. Dépensez-le, en règle générale, dans les premiers jours d'un retard de règles.

Vous pouvez donner du sang pour l'hCG. Le niveau de cette hormone augmentera rapidement. C'est un signe clair qu'une femme va bientôt devenir mère. Lorsque PMS hCG sera dans les limites normales. La montée, la plus rapide, n'est pas observée.

Conclusion

PMS ou grossesse? La différence entre ces phénomènes est presque insaisissable. Par conséquent, une femme ne peut qu'observer son corps et se souvenir des rapports sexuels non protégés. Il est possible de tomber enceinte avec une forte probabilité au milieu du cycle mensuel.

Il n'y a pas d'autre moyen de détecter le syndrome prémenstruel. Certaines femmes n'ont aucun syndrome prémenstruel. Et c'est tout à fait normal. Les différences entre le syndrome prémenstruel et la grossesse sont presque imperceptibles.

Différences du syndrome prémenstruel des signes de la grossesse

Il existe certaines différences entre le syndrome prémenstruel et la grossesse. Si, à l'approche des jours critiques, une femme subit un changement d'humeur, d'anxiété, d'anxiété et d'agressivité, le spectre de ses émotions en cas de conception réussie est beaucoup plus large. Il peut y avoir des sautes d'humeur dramatiques: larmoiement ou joie.

Que vous envisagiez une grossesse ou non, vous devez surveiller de près le cycle menstruel. Le retard est souvent constaté non seulement avec une fertilisation réussie, mais également dans le cas du développement de pathologies graves.

C'est pourquoi il est si important de savoir quelle est la différence entre le syndrome prémenstruel et la grossesse et de pouvoir distinguer une condition d'une autre.

L'hypersalivation

La toxicose commence immédiatement après que le zygote est attaché aux parois de l'utérus. Une semaine seulement après le début de la grossesse, ses premières manifestations sont possibles. Lorsque les produits métaboliques dans le sang atteignent une concentration suffisante, les nausées augmentent. Au cours de la première grossesse, c'est pour ces signes que le moyen le plus simple de distinguer cette affection du syndrome prémenstruel.

Parfois, dans le contexte de la toxicose, un autre symptôme apparaît - hypersalivation (augmentation de la salivation). Avec le syndrome prémenstruel, de tels changements ne sont pas observés.

Sentimentalité et tempérament

L'humeur d'une femme atteinte du syndrome prémenstruel et de la fécondation est très différente. Dans le premier cas, la coloration du fond émotionnel devient négative, la dépression est observée avant la menstruation. Elle éprouve de la colère et devient irritable. Ces sentiments provoquent des larmes.

Dans le cas d'une conception réussie, tout est ressenti quelque peu différemment - beaucoup plus brillant et plus net. Une femme en cette période devient vulnérable et sensible. Les émotions qu'elle ressent peuvent être à la fois négatives et positives et son humeur change de manière spectaculaire et inattendue.

Douleur abdominale basse

Au cours du syndrome prémenstruel, la progestérone est produite activement, ce qui prépare les tissus utérins à la fixation de l'embryon. Une augmentation de l'endomètre et son décollement ultérieur sont observés. Par conséquent, il existe des symptômes de la menstruation, tels que des douleurs dans le bas de l'abdomen.

À la conception, l’embryon se fixe aux parois de l’utérus et s’immerge dans les muqueuses. Cela provoque des douleurs abdominales en début de grossesse.

Comment déterminer exactement

Pour déterminer le mois ou la grossesse qui approche, vous pouvez utiliser un test spécial. S'il y a un délai, la probabilité d'obtenir une réponse fiable est assez élevée. Dans de rares cas, il s'avère être un faux négatif.

Si les règles n'apparaissent pas, il est recommandé de refaire le test une semaine plus tard. À ce stade de l'urine, il y aura déjà une concentration suffisante de gonadotrophine chorionique humaine, dont dépend le résultat de l'étude.

Pour savoir s’il s’agit exactement d’une grossesse ou d’un syndrome prémenstruel, il sera possible d’effectuer un test sanguin de recherche de l’hCG. Cette hormone ne commence à être produite qu'en cas de conception.

Vous devrez peut-être faire une échographie pour obtenir une réponse précise. Avec son aide, il est possible de confirmer le fait de la conception sur une période de trois semaines, mais pour recourir à cette étude, vous devez être prescrit par un médecin.

Le début de la grossesse et le syndrome prémenstruel présentent un certain nombre de symptômes similaires. C’est la raison pour laquelle les femmes ne soupçonnent souvent pas qu’elles sont enceintes, car elles perçoivent des changements dans le corps en raison des manifestations du SPM. Si vous avez des doutes, il est recommandé de se faire examiner par un gynécologue.qui peut facilement distinguer un état d'un autre.