La santé

Douleur mammaire à la ménopause: norme ou pathologie?

Point culminant - une période composée de 3 périodes (périménopause, ménopause, postménopause). Caractérisé par de graves changements hormonaux. Après 45 ans, les ovaires produisent une plus petite quantité d'œstrogènes, ils cessent progressivement d'être complètement produits, le corps est considérablement réduit en taille et se transforme en une sorte de rudiment.

À ce stade, tous les changements dans le corps de la femme se produisent sous l’influence d’une quantité instable et d’un rapport variable en œstrogènes et en progestérone. Beaucoup se poseront la question: où se trouvent la poitrine et les glandes mammaires d'une femme?

Le coffre est l’un des organes les plus sensibles à l’action de diverses hormones. Du fait de leur production pendant la puberté, les glandes mammaires se développent pendant la grossesse et l'allaitement - du lait maternel est produit, du gonflement et l'apparition d'une douleur se produisent avant la menstruation.

La douleur thoracique pendant la ménopause est un symptôme caractéristique qui se produit pendant les périodes de fluctuations dans la composition des hormones. Il a une nature cyclique, peut également être observé avec syndrome de ménopause artificielle ou précoce.

Pourquoi mal à la poitrine avec la ménopause: d'autres raisons

Les processus naturels dans le corps peuvent être douloureux. Les causes de la douleur sont:

  • Modification de la composition en acides gras. Le tissu adipeux dans la poitrine occupe une proportion significative. Avec une diminution des œstrogènes produits par les ovaires, leur production commence à s’engager dans les cellules adipeuses, dont le nombre augmente. Les processus en cours peuvent causer des douleurs de nature différente.
  • Le développement de l'ostéochondrose, maladies du système cardiovasculaire. Le manque de substances contenant des œstrogènes entraîne une mauvaise absorption du calcium, des os fragiles, augmente le risque de développer des crises cardiaques, une maladie coronarienne et la formation de plaques de cholestérol. Des sensations douloureuses résultant du développement de ces pathologies peuvent être ressenties dans la poitrine. Ils se caractérisent par l'absence de localisation de la douleur, le flou. Parmi les causes courantes de médecins distinguent la maladie de Titse - une inflammation du cartilage sur le site de la fixation des côtes au sternum.
  • Situations stressantes, déséquilibre mental. Les femmes perçoivent différemment l’arrivée de la ménopause. Certains ont marqué de brusques changements d'humeur, de larmoiement, d'insomnie et d'autres manifestations. Tout cela affecte les réactions chimiques qui se produisent à l'intérieur.
  • A déjà subi des blessures ou des chirurgies. Peu importe la date, le tissu lésé est plus sensible aux changements en cours. Ils peuvent être malades et causer un inconfort.
  • Traitement médicamenteux. L'acceptation de tout médicament est un changement dans les processus chimiques à l'intérieur du corps. Avec un effet positif sur le système souhaité (environ 3 mois ou plus), ils peuvent provoquer l'apparition de mastalgies.
  • Mauvaises habitudes Le tabagisme, la consommation excessive d'alcool provoquent une augmentation du tissu adipeux, une altération de la circulation sanguine. Cela provoque des douleurs, par exemple, dans les lobules du sein.
  • La grossesse En période de périménopause, la probabilité de fécondation est assez élevée. Les œufs sont toujours là, ils mûrissent. Si une femme cesse d'être protégée par une modification de la durée du cycle, cela peut entraîner une grossesse, au début de laquelle certains signes indiquant une ménopause présentant des symptômes caractéristiques, notamment un gonflement et une hypersensibilité des mamelons, peuvent provoquer des douleurs tiraillantes au bas de l'abdomen.
  • Mastopathie Si la maladie a été diagnostiquée plus tôt, puis pendant la ménopause, tous ses symptômes demeurent (douleur persistante, écoulement, rougeur). Pour la première fois également, cette pathologie est souvent diagnostiquée après 45 ans. Cela est dû au fait que la teneur en œstrogènes change de manière spectaculaire.
  • Tumeurs malignes et bénignes. La raison la plus dangereuse qui nécessite un traitement immédiat. Beaucoup de femmes vont chez le médecin quand le syndrome douloureux devient trop fort. Ignorer les symptômes a pour conséquence que le patient atteint de la forme avancée d'oncologie en phase finale entre les mains du personnel médical. Par conséquent, tout changement de forme, de couleur, de sensations est une raison de consulter un spécialiste.

Augmentation des volumes: est-ce normal?

Pendant la périménopause, une femme constate une augmentation du volume du sein. Cela peut être un processus naturel causant de la douleur.

Tout le monde sait que la poitrine se développe et prend sa forme à 20-25 ans. Par conséquent, son augmentation après 45 ans provoque chez certaines femmes la peur et la peur pour leur propre santé. Dans la plupart des cas, c'est la norme, causée par la croissance du tissu adipeux. Il se produit sous l'action des processus suivants:

  • Métabolisme réduit tout en maintenant une grande quantité d'aliments gras ou riches en calories dans le régime alimentaire. Les calories entrantes n'ont pas le temps d'être dépensées en totalité, formant un dépôt de graisse.
  • Manque d'activité motrice pouvant augmenter la consommation d'énergie.
  • Réduction de la production d'œstrogène. Cette fonction prend en charge le tissu lipidique.

Ces processus peuvent être accompagnés de douleurs à la poitrine pendant la ménopause. Il est important que tous les changements soient terminés avant le début de la dernière menstruation, après quoi il n'est pas habituel que les glandes mammaires changent de taille.

Malgré le taux physiologique d'augmentation du volume du sein, en particulier dans le contexte d'une augmentation générale du poids corporel, une surveillance constante de la santé de la femme est nécessaire. Ceci est associé à un risque accru de développer toutes sortes de pathologies de nature bénigne et maligne. Par exemple, la dégénérescence du tissu conjonctif en tissu fibreux ou adipeux peut provoquer une mastopathie.

Vous devez immédiatement passer un examen médical si la localisation de la douleur est très claire. Ces signes sont caractéristiques des symptômes des maladies oncologiques.

Douleur mammaire à la ménopause: diagnostic différentiel

Comme nous l'avons déjà constaté, il peut y avoir un grand nombre de causes de la douleur, chacune nécessitant son propre traitement. N'oubliez pas qu'en cas de douleur, même mineure, de quelque nature que ce soit, vous devez contacter un mammologue (en plus des examens prévus). Ceci devrait être fait pour exclure la présence de pathologies, pour les diagnostiquer à temps, pour prescrire le traitement correct.

Les procédures de diagnostic suivantes sont possibles dans le cadre de l'enquête:

  • Examen personnel, palpation. Nous étudions la forme, la couleur, la symétrie des glandes mammaires, la présence de phoques et d’autres changements.
  • Échographie. Cette méthode vous permet de voir la nature et la structure des tissus, des vaisseaux sanguins.
  • Mammographie. Une manière informative importante de montrer tous les changements, pathologies, etc.
  • Biopsie. Si nécessaire, le médecin peut prescrire une ponction du contenu de la tumeur lors de recherches ultérieures en laboratoire.
  • Tests d'hormones. Nécessaire pour déterminer la quantité de substances essentielles d'œstrogène et de progestérone.

Des procédures supplémentaires sont possibles à la discrétion du médecin traitant. Par exemple, si une grossesse est suspectée, une échographie pelvienne sera effectuée, une radiographie, une IRM, etc. Il est également possible de consulter des spécialistes si des maladies aiguës ou chroniques de systèmes adjacents sont présentes.

Le diagnostic correct et complet dépend de l'efficacité du traitement prescrit. Dans certains cas, des médicaments suffisamment apaisants, et parfois une intervention chirurgicale sont nécessaires. Une femme doit surveiller sa santé en permanence, surtout après 45 à 50 ans. C'est pendant cette période que le risque de développer des tumeurs, y compris malignes, augmente. Ils constituent une menace importante pour la vie du patient.

Traitement des douleurs thoraciques pendant la ménopause

N'oubliez pas que vous ne devez en aucun cas prendre des médicaments ou des remèdes populaires. Seul un médecin peut identifier correctement les causes de la mastalgie.

En l'absence de pathologies, la douleur peut être réduite en utilisant deux directions indépendantes. Tout d’abord, ajustez votre régime alimentaire et votre mode de vie et, d’autre part, prenez certains médicaments. Considérez chaque cas plus en détail.

Mode de vie quand la poitrine fait mal pendant la ménopause

Tout d'abord, vous devez ajuster votre propre comportement afin d'obtenir un résultat stable dans le temps. Cela peut inclure les recommandations suivantes des médecins:

  • Bouge plus. Celles-ci peuvent être des promenades toutes les heures au grand air, tout type de sport, y compris le yoga. Cela augmentera le métabolisme, réduira l'accumulation de tissu adipeux, il est préférable de saturer le corps en oxygène. Mais évitez les mouvements brusques et douloureux.
  • Lorsque vous choisissez un soutien-gorge, vous devez vous concentrer sur les modèles qui soutiennent la poitrine, mais ne la serrez pas. Si nécessaire, il peut même dormir. Cette mesure entraîne une diminution de la charge sur les muscles, la peau, ne leur permet pas de s'affaisser et de s'étirer.
  • Réduisez considérablement la teneur en graisse des aliments. Veuillez noter que les abandonner complètement est strictement interdit.
  • Ajuster le régime alimentaire dans le sens d'une réduction de l'apport en sel, de la préservation, de l'augmentation de l'apport en diurétiques naturels (persil, concombres), en fibres (haricots, framboises, céréales).
  • Limitez votre consommation de café, de boissons contenant de la caféine et d'alcool.
  • Assurez-vous de prendre un complexe de vitamines pour l'âge approprié. Cela vous permet d'activer et de stimuler les processus naturels du corps.

Pour réduire la douleur émergente, vous devriez revoir votre mode de vie, utiliser des sous-vêtements de soutien, mais ne pas appuyer sur la poitrine.

Traitement médicamenteux

Selon l’état de santé de la femme, la gravité du syndrome climatérique, divers médicaments peuvent être utilisés. Ceux-ci comprennent:

  • Complexes vitaminiques spéciaux à teneur minérale. Ils contribuent à un apport équilibré de substances essentielles dans le corps. Leur principal avantage est un nombre bien défini de composants, ce qui exclut le surdosage, une forme commode de libération et d’administration.
  • Pour réduire la douleur, le stress, des problèmes psychologiques, des sédatifs, des extraits et des teintures d'herbes médicinales (valériane, agripaume) sont prescrits. Dans les cas difficiles, le médecin peut décider de prescrire des antidépresseurs.
  • Pour le soulagement urgent de la mastalgie, il est recommandé de prendre des analgésiques à la discrétion du médecin. Leur inconvénient est le danger d'une utilisation à long terme.

Il n'est pas recommandé de recourir aux méthodes de réduction de la douleur populaires et courantes. L'absence de contrôle, un risque élevé d'exagérer les doses admissibles peut avoir des conséquences graves. Par exemple, lorsque vous appliquez de la glace ou d'autres sources de froid, le risque de processus inflammatoires augmente considérablement.

L’acceptation d’un traitement hormonal substitutif est le moyen le plus efficace d’obtenir un effet durable, une rémission durable, un traitement permettant d’éviter le syndrome grave de la ménopause. Il est prescrit comme traitement complexe réduisant toutes les manifestations de la ménopause. Le médicament spécifique est déterminé par le médecin après un examen approfondi, excluant la pathologie du système de reproduction, les glandes mammaires. Prenez rendez-vous avec les meilleurs médecins ici http: //45plyus.rf/registration/.

Après 45 ans pour les femmes, une période spéciale de la vie survient au cours de laquelle elle doit surveiller de plus près leur santé. Toute douleur est une raison de consulter un médecin, même si elle n’est pas intense ou qu’il existe des raisons objectives de leur survenue. Personne ne pouvant prédire quelles sont les complications possibles et l'apparition de comorbidités, les contrôles préventifs réguliers, l'utilisation obligatoire des médicaments recommandés et le respect des règles d'un mode de vie sain devraient être inclus dans la règle.