La santé

Pourquoi la poitrine est douloureuse une semaine avant la menstruation

Selon les statistiques, 90% des filles et des femmes ont mal aux seins une semaine avant les menstruations. Beaucoup peuvent ne pas remarquer ces douleurs ou ne pas y prêter attention à cause de l'inexpressivité des sensations, mais pour certaines, elles ont un effet important sur la qualité de la vie. Une gêne ou une douleur dans la poitrine ne présente aucun risque pour la santé, mais accompagne parfois une pathologie grave. Par conséquent, il est nécessaire de naviguer dans chaque cas spécifique: la douleur - un phénomène physiologique ou une manifestation de la maladie.

Si les sensations sont nouvelles, et avant que cela ne se produise, il est nécessaire de consulter un spécialiste étroit, qui, si nécessaire, prescrira un traitement adéquat.

Causes de douleurs mammaires une semaine avant les règles

Souvent, la ligne de démarcation entre la norme et la pathologie est très petite et il n’est pas toujours possible de déterminer par soi-même pourquoi une poitrine lui fait mal une semaine avant la menstruation.

Mastodynie - douleur thoracique une semaine avant les règles - phénomène provoqué par la prolifération de cellules glandulaires et adipeuses des glandes mammaires. Cela ne s'applique pas à la pathologie. Se produit à la suite de changements physiologiques dans le corps: quand un œuf complètement mûr quitte le follicule, la production d’œstrogènes augmente (le corps se prépare pour la grossesse). Ils provoquent des modifications importantes dans les tissus des glandes mammaires.

Causes de sensibilité des seins une semaine avant les règles - changements hormonaux survenant dans le corps. La glande mammaire est construite à partir d'une variété de lobules. Chacun d'entre eux est constitué de tissus glandulaires, conjonctifs et adipeux. À travers le lobule passe le canal lacté. Les œstrogènes sont localisés dans le tissu adipeux. Avec leur formation accrue augmente considérablement la quantité de tissu adipeux. Le tissu glandulaire se développe également - une préparation à la lactation est en cours. Sous l'influence de taux élevés de prolactine et de progestérone, il se produit un gonflement et un grossissement grossier de la glande mammaire, ce qui entraîne une augmentation de la sensibilité et, partant, une douleur.

Le stress et la surcharge nerveuse contribuent souvent à augmenter la douleur.

Chaque femme a une intensité de douleur différente. Ils durent une semaine ou plus - jusqu'à l'apparition de la menstruation, qui est pour le corps une grossesse non précoce. Avec l'apparition de la douleur menstruelle cesse. L'atrophie du tissu glandulaire envahi survient jusqu'à la prochaine menstruation, ce qui provoque un arrêt complet de la douleur.

La douleur, en plus de l'intensité, peut être différente dans la localisation. Étant donné que l'asymétrie des glandes mammaires est considérée comme la norme physiologique (il s'agit d'un phénomène individuel), une femme peut également avoir plus de douleur dans l'une des glandes. Par exemple, en raison du fait que la glande mammaire droite est légèrement plus large que celle de gauche, l'irritation des terminaisons des récepteurs nerveux du sein droit peut être plus prononcée et, par conséquent, des modifications hormonales peuvent nuire davantage à la droite.

Il est à noter qu'en l'absence de comorbidités, la douleur est généralement légère et ne provoque aucun malaise. Avec un fond hormonal équilibré, la douleur est minime.

Certaines femmes ont une faible sensibilité des glandes mammaires, et alors tous les processus qui se déroulent dans les glandes avant la menstruation (compaction, prolifération et atrophie des tissus ou écoulement de sang au sein) ne provoquent aucune sensation désagréable. Dans de tels cas, la douleur n'apparaît pas, la mastodynie ne se développe pas.

La grande majorité des filles et des femmes ont mal à la poitrine une semaine avant les règles en même temps que le bas de l'abdomen.

Causes de douleur à la poitrine en l'absence de menstruation

Il arrive que la douleur dans la poitrine dérange et en l'absence de menstruation. Il est nécessaire de comprendre immédiatement pourquoi cela se produit. Les causes les plus probables sont:

• il peut s’agir d’un étirement des muscles après un effort physique (levée de poids, éventuellement entraînement),

• grossesse, y compris ectopique,

• la mastopathie, qui affecte plus de 70% des femmes - la prolifération du tissu conjonctif des glandes mammaires avec la formation de phoques (diffus, nodulaire ou mixte) est associée à des troubles hormonaux,

• changements thoraciques, processus inflammatoires (pneumonie), ostéochondrose,

• blessures antérieures ou chirurgie à la poitrine,

• certains médicaments (antidépresseurs, diurétiques, stéroïdes notamment),

• pathologie endocrinienne - diverses maladies de la glande thyroïde.

La prédisposition héréditaire, la suralimentation, l'obésité, les contraceptifs oraux à long terme jouent également un rôle.

Auto-examen et diagnostic obligatoire

Afin de ne pas rater une pathologie grave et de ne pas retarder les conditions de traitement, en plus des visites préventives chez le gynécologue et le mammologue, vous devez examiner les glandes mammaires de manière indépendante au moins une fois par mois.

La procédure est la suivante:

soulevez alternativement la poitrine du bas avec une main, puis congelez doucement les doigts de la main libre de la base au mamelon pour palper la glande.

En cas de détection de phoques ou de décharge pathologique des mamelons, il est nécessaire de contacter un mammologue. En l’absence de changement mais de douleur persistante, vous devez contacter un gynécologue. Dans chaque cas individuel, un examen approprié est nommé et, si nécessaire, un traitement. Il n’existe pas de solution commune à toutes les méthodes permettant de traiter ce problème.

Les examens obligatoires sont:

• détermination des hormones thyroïdiennes et analyse de sang pour la prolactine,

• test sanguin pour les marqueurs tumoraux (déterminé par le risque de cancer),

• Échographie de l'utérus avec appendices

• Échographie des glandes mammaires.

Comment réduire la douleur

Pour réduire la douleur ou l'inconfort de la poitrine, des mesures complètes doivent être prises. Si, après l'examen, il s'avère qu'il n'y a pas de pathologie, de déséquilibre hormonal et de tumeurs, le traitement de la mastodynie consiste à maintenir l'équilibre eau-sel et à régulariser l'effort physique.

Vous devez commencer par suivre un régime. Il comprend:

• restriction des aliments liquides, salés et gras,

• refus ou réduction significative de l’utilisation de thé fort, de café, d’alcool,

• rejet des vêtements et du linge serrés et serrés.

Traitement médicamenteux dans la seconde moitié du cycle (uniquement prescrit par un médecin):

• si la douleur ne disparaît pas pendant longtemps, des complexes vitaminiques à haute teneur en magnésium ou en préparations de magnésium aideront,

• contraceptifs hormonaux,

• les médicaments qui réduisent la production de prolactine - l’hormone sexuelle féminine,

• les médicaments à base de plantes qui empêchent le développement de la mastodynie,

• des analgésiques pour soulager les douleurs sévères,

• en présence d'un foyer suppuratif, des agents antibactériens sont utilisés,

• préparations à base de plantes avec des effets anti-inflammatoires et apaisants.

Les tumeurs, les kystes et autres formations sont traités chirurgicalement.

Ainsi, la prolifération cyclique, consistant en une alternance de croissance et d’atrophie des tissus des glandes mammaires tout au long du cycle menstruel, est un processus physiologique et est la norme pour toute femme en âge de procréer.

Pour prévenir l'apparition de douleurs à la poitrine une semaine avant le début des menstruations, il est nécessaire d'éliminer le stress, les charges nerveuses, l'hypothermie et d'être attentif à vos sentiments. Vous devez trouver assez de temps pour bien vous reposer et dormir. Et il est important: ne pas se soigner soi-même, mais consulter un médecin à temps pour obtenir des conseils professionnels.

Informations générales

Le volume principal du sein chez la femme est le sein. Les intercalaires du tissu conjonctif le divisent en lobes, et ces derniers sont constitués de segments plus petits. Et ceux-ci, à leur tour, sont formés à partir des glandes proprement dites - les alvéoles sécrétoires avec le canal excréteur (tubule). Les canaux laiteux s’ouvrent dans les sinus larges, qui aboutissent au mamelon.

La fonction mammaire dépend entièrement des effets régulateurs des hormones. Le rôle principal dans ce processus est joué par les ovaires et l'hypophyse. La stimulation par les œstrogènes favorise la croissance des canaux et des éléments du stroma, tandis que la progestérone augmente le nombre d'alvéoles et la taille des lobules. Le rôle important de la prolactine est la formation de récepteurs supplémentaires pour ces hormones dans les tissus des glandes et la stimulation de la lactation.

Le cycle menstruel dure normalement de 22 à 34 jours et comprend deux phases principales: folliculaire et lutéale. Mais l'ovulation les sépare - la rupture du follicule dominant et la libération de l'œuf, qui se produit en moyenne pendant 14 jours. À ce stade, cette approche s'accompagne d'une augmentation significative du corps en hormones sexuelles, en particulier en œstrogènes, qui commence à augmenter immédiatement après la fin de la menstruation. Et après l'ovulation, la progestérone atteint progressivement son apogée.

Causes et mécanismes

Si avant que la poitrine menstruelle tombe malade, vous devez alors vous attaquer aux causes possibles. Des sensations désagréables dans la glande peuvent également se produire normalement - ceci est une conséquence de l'adaptation hormonale du corps et de sa préparation à une éventuelle grossesse. Mais physiologique, ce n’est que le soi-disant engorgement de la poitrine avec une sensibilité accrue et un léger éclatement, mais sans aucune douleur. Sinon, vous devez rechercher une autre raison pour les modifications.

Lorsque les douleurs à la poitrine sont associées à l'attente de la menstruation, plusieurs conditions courantes chez les femmes peuvent être présumées:

  • Syndrome prémenstruel.
  • Mastopathie
  • Perturbations hormonales.

Ces derniers peuvent se produire sous l’influence de nombreux facteurs externes: surcharge physique ou neuropsychique, changement climatique, médicaments, vie sexuelle irrégulière. En outre, le dysfonctionnement hormonal est une conséquence fréquente de pathologies endocriniennes, de maladies inflammatoires de la sphère gynécologique, d'opérations ou de blessures.

Il y a aussi une situation où la poitrine fait mal, et toutes les menstruations ne se produisent pas - un mois ou deux s'est déjà écoulé depuis le dernier congé. Cela peut être dû à la grossesse (normale, ectopique), au post-partum et à la lactation, à un avortement différé. Et des sensations douloureuses sans lien particulier avec le cycle menstruel sont observées dans les mammites et les maladies oncologiques. Le risque de ce dernier doit être soigneusement évalué par le médecin lors de l'examen du patient.

La poitrine peut faire mal pour diverses raisons. En règle générale, ils sont associés à des influences hormonales, mais d'autres facteurs ne peuvent pas être exclus.

Tout symptôme dérangeant une femme est analysé lors d'un examen médical. Tout d'abord, toutes les plaintes sont clarifiées avec leurs détails ultérieurs, puis passent à l'examen - clinique et gynécologique. Assurez-vous de déterminer la couleur subjective et les caractéristiques objectives de la douleur thoracique:

  • Éclatant, tirant, souffrant, tirant.
  • Périodique ou permanent.
  • Modéré, faible ou intense.
  • Se produire dans 1-3 semaines avant la menstruation ou sans communication avec le cycle.
  • Disparaissent indépendamment (avec l'arrivée des règles) ou nécessitent une intervention externe.

Mais, en outre, vous devez faire attention aux autres signes pouvant fournir un soutien significatif dans le diagnostic. Pour les identifier, vous devez naviguer dans le tableau clinique des affections dans lesquelles une femme peut souvent avoir mal à la poitrine.

Syndrome prémenstruel

Si votre poitrine fait mal une semaine avant la menstruation avec un cycle inchangé, vous devriez penser au syndrome prémenstruel, car cette affection est caractéristique de trois jeunes femmes sur quatre. Elle est associée à un déséquilibre de la régulation neurohumorale et se manifeste par les principaux symptômes suivants:

  • Maux de tête
  • Gonflement accru du corps.
  • Engorgement excessif des glandes mammaires.
  • Palpitations cardiaques.
  • Engourdissement des bras et des jambes.
  • Nausées et même vomissements.
  • Douleurs abdominales, ballonnements.
  • Selles détendues ou constipation.

Outre les manifestations somatiques, les troubles neuropsychiatriques constituent une composante essentielle du tableau clinique: irritabilité, humeur dépressive, anxiété, insomnie, sensibilité accrue aux sons et aux odeurs.

Le syndrome prémenstruel est caractérisé par un caractère cyclique et ne survient que pendant la phase lutéale (deuxième phase) - quelques jours ou 1-2 semaines avant le début des règles.

La mastopathie

La mastopathie fait référence à des conditions pathologiques de nature bénigne, mais qui doivent néanmoins être détectées à temps. Cette maladie est associée à la croissance du tissu glandulaire - diffus ou nodulaire - qui s'accompagne de la formation de zones fibreuses et de kystes. Et dans le tableau clinique, les symptômes suivants prévalent:

  • Douleur au sein.
  • Engorgement de la glande avant la menstruation.
  • Décharge des mamelons avec pression.

À la palpation, on peut trouver de petits nodules - mous et non soudés aux tissus environnants, aux contours nets. Mais si la prolifération de l'épithélium glandulaire a un degré prononcé, le risque de tumeurs malignes augmente de près d'un tiers. Par conséquent, chaque femme souffrant de mastopathie devrait être examinée régulièrement.

La grossesse

Il convient de noter que la douleur et l'engorgement du sein peuvent indiquer que la grossesse a commencé. C’est le cas d’une seule condition: une femme constate un retard dans ses règles après un rapport sexuel antérieur. Les signes de grossesse physiologique sont probablement connus de nombreuses personnes, mais il faut discuter plus en détail de l'ectopie. Dans ce cas, l'embryon se développe en dehors du "site pour enfants". Au début, le corps le perçoit comme une grossesse normale, car les mêmes changements hormonaux se produisent.

Mais à un moment donné, il devient clair que quelque chose ne va pas. La trompe de Fallope, dans laquelle l'œuf fécondé se développe, commence à s'étirer, ce qui entraîne l'apparition d'autres symptômes:

  • Douleur au bas-ventre, à l'aine et au sacrum.
  • Pertes vaginales sanglantes.
  • La détérioration de l'état général.

Ce dernier est observé lorsque la trompe de Fallope est cassée - puis un saignement interne est observé, des signes d'irritation péritonéale apparaissent. Bien sûr, avec un traitement retardé, les femmes courent un risque élevé.

Avec des sensations douloureuses dans la poitrine, il est utile de penser à une éventuelle grossesse - physiologique ou ectopique.

L'inflammation du sein sera également accompagnée de douleur. Parfois, cela devient prononcé et presque permanent. Il n'y aura pas de lien avec le cycle menstruel, mais d'autres signes apparaîtront:

  • Rougeur de la peau - locale ou diffuse.
  • Gonflement du tissu glandulaire.
  • Décharge des mamelons - trouble, jaune verdâtre.
  • Augmentation de la température corporelle.

La peau de la glande malade est souvent tendue et la taille du sein augmente elle-même en raison d'un œdème. Processus purulent peut avoir un caractère confus - sous la forme d'un abcès. Ensuite, un compactage (infiltration) est formé sur une certaine zone, qui se ramollit et fluctue davantage (à la palpation, l'oscillation du liquide est ressentie). Ensuite, l'état de la femme empire encore plus et, s'il n'est pas traité, l'ulcère se déclare pour former une fistule ou, pire, se propage à d'autres tissus et pénètre dans le sang.

Toute modification de la poitrine doit alerter la femme et la rapporter au médecin. Et ce n’est pas une coïncidence, car récemment, la prévalence de la pathologie cancéreuse, en particulier du cancer du sein, augmente. Il se manifeste de différentes manières, mais devrait en particulier alerter les symptômes suivants:

  • Nœud dense dans l’épaisseur de la glande, soudé aux tissus environnants.
  • Changements cutanés: rougeurs, ulcères, rides, "zeste de citron".
  • Décharge des mamelons, particulièrement sanglante.
  • Tirer, aplatir le mamelon.
  • Déformation de la glande.
  • Ganglions axillaires élargis.

Au début, la tumeur peut évoluer sans aucune sensation subjective, mais en détruisant les tissus voisins, elle devient ensuite la cause de la douleur. Et dans les cas avancés, le cancer métastase aux organes distants.

Diagnostics supplémentaires

Les situations où la poitrine fait mal 2 semaines avant la menstruation ou à un autre moment, parfois sans lien avec le cycle, nécessitent des diagnostics supplémentaires. En plus de l'examen médical, des études de laboratoire et instrumentales sont nécessaires pour clarifier la nature du processus dans la glande. Ceux-ci comprennent:

  • Biochimie sanguine (spectre hormonal, marqueurs tumoraux).
  • Analyse de la décharge du mamelon (cellules cliniques, bactériologiques, atypiques).
  • Mammographie.
  • Échographie.
  • Tomographie par ordinateur.

Pour la mastite purulente, une numération sanguine complète est également réalisée, laquelle révèle les signes d’un processus inflammatoire: augmentation du nombre de leucocytes et RSE. Les femmes doivent être examinées par un gynécologue et, si nécessaire, par un examen approprié afin d’exclure toute pathologie concomitante des organes génitaux. Et ce n’est qu’après un diagnostic complet que l’on peut conclure aux causes de la douleur thoracique et aux méthodes nécessaires pour l’éliminer.

Pourquoi douleur thoracique avant les règles

Parfois, une femme dans l'une des périodes du cycle menstruel peut avoir mal à la poitrine.

Ce signe se manifeste par l'apparition de poches et un gonflement du tissu mammaire. Le syndrome douloureux s'accompagne de douleurs, de coutures ou de douleurs sourdes.

В медицине такое клиническое проявление называется масталгия, а ее интенсивность зависит от провоцирующего фактора и индивидуальных особенностей организма. Поэтому у некоторых женщин грудь болит сильно, а у других альгезия практически не мешает привычной жизни.

Грудь начинает болеть в результате таких провоцирующих факторов:

  • période ovulatoire
  • la grossesse
  • échec hormonal,
  • raisons pathologiques
  • d'autres facteurs provoquants.

C'est pour ces raisons qu'une femme a mal à la poitrine pendant une semaine, deux ou trois mois avant le début des règles, et que son état de santé général se dégrade.

Deux semaines après les règles au milieu du cycle menstruel, l'ovulation commence. Il se caractérise par la libération d'un ovule mûr de l'ovaire pour une fertilisation ultérieure.

Dans ce cas, un tel processus implique de se préparer à une éventuelle grossesse. À ce stade, après la libération de l'œuf, des modifications hormonales se produisent, entraînant la prolifération du tissu glandulaire et une augmentation des canaux lactifères. Un tel gonflement affecte les récepteurs de la douleur et, à cet égard, la femme ressent une douleur à la poitrine.

Outre le fait que la poitrine fait mal, il peut y avoir de tels symptômes:

  • tiraillements dans l'abdomen,
  • la variabilité de l'humeur
  • augmenter l'attirance sexuelle, etc.

En outre, un tel signe sert en quelque sorte de signal d'une période réussie pour concevoir un enfant.

Causes pathologiques

Dans certains cas, la poitrine fait mal pour des raisons fonctionnelles. Dans ce cas, la douleur est non cyclique et n'est pas associée à des changements physiologiques dans le corps.

Un tel syndrome douloureux peut perturber une femme tous les jours de la menstruation, c’est-à-dire qu’il peut se produire en une ou deux semaines et trois avant l’apparition de la menstruation.

Dans ce cas, les facteurs suivants peuvent provoquer des facteurs:

  1. Processus infectieux et inflammatoires dans le corps.
  2. Blessures mécaniques des glandes mammaires.
  3. Mastopathie, dans laquelle une grosseur est observée dans le sein et sa douleur se manifeste après une certaine période après l'ovulation.
  4. Maladies de l'appareil urogénital et respiratoire, troubles du système musculo-squelettique.
  5. Tumeurs malignes, qui conduisent à la croissance des métastases et à l'apparition de la douleur.
  6. Dans de rares cas, la poitrine avec des fibroadénomes fait mal.

Si vous remarquez que votre poitrine a commencé à faire mal et qu'en même temps, en plus de ce symptôme, il existe encore d'autres signes, vous devez immédiatement consulter un médecin pour obtenir le diagnostic et l'élimination en temps voulu du trouble pathologique.

Autres facteurs provocants

Malheureusement, le syndrome prémenstruel ou le déséquilibre hormonal causé par de telles raisons est le principal facteur de provocation lorsque, quelques jours avant le début des règles, commence à faire mal à la poitrine:

  • trop manger,
  • nerfs minces et dépression
  • l'abus d'alcool et le tabagisme,
  • médicaments, par exemple, stéroïdes, antidépresseurs, diurétiques,
  • à la suite du début de la ménopause,
  • utilisation d'un contraceptif oral à long terme
  • prédisposition génétique
  • la présence d'infections génitales
  • l'obésité
  • activité physique excessive
  • mauvaise alimentation et non-respect du régime quotidien.

Parmi les autres facteurs provoquants de douleur dans les glandes mammaires, on peut citer:

  • porter un soutien-gorge, un corset, etc., à la suite duquel il se produit une compression des tissus et un gonflement,
  • après un effort physique accru, la poitrine peut être douloureuse à cause de la tension des muscles pectoraux.

Dans de tels cas, la mastalgie n'apparaît pas à chaque cycle menstruel et peut avoir un caractère unique. Pour prévenir le développement de la douleur, vous devez essayer de normaliser votre régime alimentaire, votre régime de jour et, si possible, éliminer les autres causes pouvant entraîner une défaillance hormonale et des douleurs dans les glandes mammaires.

Gravité clinique

Comme mentionné ci-dessus, certaines femmes ont des douleurs à la poitrine après la menstruation ou quelques semaines avant de commencer.

La gravité de la douleur peut être différente et, en plus de la douleur, une femme peut présenter les symptômes suivants:

  • les mamelons deviennent sensibles au toucher, au frottement des vêtements ou aux changements de température ambiante,
  • après tout impact sur les mamelons, une sensation de brûlure peut se produire,
  • après une certaine période après une augmentation de la taille des glandes mammaires à l'intérieur, il y a un gonflement et une pression.

Au-dessus, il a été décrit la manifestation physiologique de la douleur.

Les visites immédiates chez le médecin nécessitent l’apparition de tels signes:

  • il y a écoulement des mamelons de différentes origines (ils peuvent être sanglants, blancs ou transparents),
  • les douleurs thoraciques sont prononcées et leur intensité augmente seulement chaque jour,
  • avec la sensation des glandes mammaires, on remarque quelques bosses denses,
  • la température corporelle augmente
  • d'autres signes d'alerte apparaissent.

Comment puis-je soulager la douleur

La douleur dans les glandes mammaires peut quelque peu interférer avec le mode de vie habituel et causer ainsi beaucoup de problèmes. Dans une telle situation, vous devez rester calme et prendre toutes les options possibles pour atténuer la douleur.

Dans ce cas, vous pouvez conseiller de telles recommandations si la nature de la douleur est due à des raisons physiologiques et n’est pas associée à une déficience fonctionnelle dans le corps:

  1. Une douche de contraste aide à soulager la gravité du syndrome douloureux et un bain chaud - pour se détendre, soulager les tensions musculaires et nerveuses.
  2. Étant donné que le déséquilibre hormonal est associé au stress, évitez de provoquer des facteurs nerveux et faites attention à votre repos autant que possible.
  3. Lorsque les douleurs à la poitrine doivent éviter les soutiens-gorge en dentelle et autres vêtements trop serrés. La préférence devrait être donnée aux options libres naturelles, et le soutien-gorge devrait être de soutien avec des bretelles réglables.
  4. Si la douleur est plus prononcée, vous pouvez prendre un médicament anesthésique.
  5. Les aliments tranchants et salés doivent être exclus du régime alimentaire. Mangez de meilleurs fruits et légumes, qui contiennent la plus grande quantité de vitamines.
  6. Si une algésie apparaît à chaque cycle menstruel, le médecin peut vous prescrire des médicaments hormonaux pour normaliser le fond hormonal de la femme.

Chaque femme est un individu et si certaines ne savent pas quelle est la douleur ressentie dans les glandes mammaires avant la menstruation, d’autres sont très affectées par ces symptômes cliniques. Cela affecte son bien-être et son mode de vie habituel. Cependant, avec l'évolution physiologique de la douleur, il est moins utile de faire attention à un symptôme similaire, d'essayer de se détendre davantage et de marcher à l'air frais.

Que faire

S'il y a des changements dans le sein qui diffèrent de ceux qui se produisent normalement tous les mois, la femme devrait d'abord s'auto-examiner. Comment inspecter et sentir la poitrine:

  • Inspectez l'intérieur du soutien-gorge pour des taches qui indiquent une décharge de mamelon.
  • Examinez les mamelons et l'aréole et assurez-vous qu'il n'y a pas de rougeur, d'éruption cutanée, de desquamation, de rétraction, d'ulcération ou d'autres pathologies.
  • Exposez au-dessus de la ceinture et placez-vous devant le miroir. Levez les deux mains derrière la tête, faites attention à la forme des glandes mammaires. La poitrine ne doit pas présenter de bosses anormales, d'indentations, de zones ressemblant à une "peau d'orange". Une couleur de peau irrégulière est également considérée comme anormale.
  • Allongez-vous sur le dos, placez un petit rouleau sous l'omoplate du côté gauche. Sentez le sein gauche avec les coussinets des doigts de la gauche et 3-4 phalanges de la main droite. Les doigts doivent être bien ajustés à la poitrine, les mouvements sont circulaires. Examiner la glande mammaire centimètre par centimètre à la recherche de phoques. Faites attention aux zones qui touchent provoque la douleur. Transférez le rouleau sous l'omoplate droite et examinez la deuxième glande mammaire.

L'auto-examen doit être effectué une fois par mois pendant 7 à 10 jours à compter du début de la menstruation. Si la menstruation est irrégulière ou absente en raison de la ménopause, de l'allaitement ou de la grossesse, la procédure peut être effectuée à tout moment en l'absence d'engorgement mammaire.

Comment réduire la sensibilité des seins?

La poitrine peut faire mal de différentes manières. Généralement, avant que la menstruation ne gonfle, on observe un gonflement des glandes mammaires et une sensibilité accrue des mamelons. Certaines femmes aiment même ça. Si les symptômes sont prononcés et gênent, écoutez les conseils suivants:

  • Choisissez un soutien-gorge confortable. Un soutien-gorge bien choisi aidera à minimiser l’inconfort. Il est nécessaire de privilégier les modèles de type sportif, sans pierres ni coutures. Le tissu adjacent à la poitrine doit être naturel. Un soutien-gorge doit tenir fermement la poitrine, tout en évitant de frotter et de pincer les glandes mammaires.
  • Bonne consommation de liquide, boire des décoctions diurétiques, thé vert. Si avant la menstruation, non seulement la poitrine fait mal, mais aussi elle gonfle, vous devez faire attention à boire. Pendant la journée ne doit pas boire plus de 1,5 litre d'eau. En outre, il est recommandé de boire du thé vert, des bouillons de hanches, des stigmates de maïs. La consommation de café et d'alcool devrait être éliminée ou réduite au minimum.
  • Surveille ton alimentation. Pour allaiter était moins sensible, vous devriez augmenter la consommation de légumes, fruits, produits laitiers, poisson, céréales. Il est déconseillé de manger beaucoup de sucreries, de produits de boulangerie, de viande, de boire du lait, de la bière.

  • Dormez suffisamment. Pendant le sommeil, le corps est restauré, les niveaux d'hormones sont régulés. Dans la privation chronique de sommeil, tout se passe exactement au contraire, les défenses sont épuisées, les hormones du stress et la prolactine, qui peuvent provoquer des douleurs mammaires et un écoulement du mamelon, commencent à être libérées dans le sang. Vous devez dormir au moins 8 heures, alors qu'il est recommandé de vous coucher au plus tard à 23 heures.
  • N'en faites pas trop. Essayez d'éviter un effort physique intense. Si vous travaillez fort, prenez de courtes pauses toutes les heures. Parmi les activités sportives, préférez la natation, la danse, le cyclisme et la marche.
  • Éviter le stress. Essayez d'éviter les conflits, ne vous inquiétez pas pour demain. Si vous sentez que vous êtes très en colère, buvez du thé avec de la camomille et de la menthe, pensez à quelque chose d'agréable, soyez distrait.
  • Maintenir une vie sexuelle régulière. L'absence de sexe ou les rapports sexuels irréguliers ont un effet tangible sur l'équilibre des hormones dans le corps de la femme.
  • Buvez du magnésium et de la vitamine B6. Une carence en ces substances bénéfiques entraîne une augmentation des symptômes désagréables du syndrome prémenstruel. Avant de prendre les pilules devrait toujours consulter votre médecin.

Si votre poitrine vous fait mal, vous pouvez boire n’importe quel anesthésique (paracétamol, analgin, kétanov), utiliser une pommade à base d’ingrédients anesthésiques (Prozhozhel, Mastofit, Arnica, Traumel C). Il est également possible d'appliquer des compresses avec de l'huile de camphre, de la magnésie (sulfate de magnésium), du miel, des feuilles de chou sur la poitrine douloureuse.

Pour une augmentation mammaire sans chirurgie, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode Helena Strizh. Après avoir soigneusement étudié cette méthode, nous avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

Voir un médecin nécessite une douleur aiguë, obligeant à prendre des analgésiques. En outre, une femme devrait alerter ces symptômes:

  • douleurs mammaires dues à l'absence ou au retard de la menstruation,
  • tout écoulement du mamelon (purulent, transparent, colostrum, sanglant),
  • augmentation de la douleur dans la glande mammaire,
  • les phoques
  • augmentation de la température corporelle
  • douleur et gonflement dans un seul sein,
  • changer la forme de la poitrine, du mamelon,
  • cycle menstruel instable
  • bosses ou creux sur la peau, décoloration de la poitrine ou de l'aréole.

Si l'un des signes apparaît, vous devez être examiné par un gynécologue ou un mammologue pour éliminer le développement d'une pathologie.

Diagnostic et traitement

Pour déterminer de manière fiable pourquoi deux semaines avant les règles, une femme doit être examinée. Etudes et analyses requises:

  • Échographie du sein dans les premiers jours du cycle menstruel,
  • mammographie (examen radiologique du sein),
  • analyse hormonale estradiol, progestérone, prolactine, hormone stimulante de la thyroïde, thyroxine, triiodothyronine, glucocorticoïdes, insuline, lactogène placentaire, selon les indications,
  • biopsie et examen histologique de tissu en présence de compactage.

Ce n'est qu'après le diagnostic que la femme se verra prescrire un traitement. Chaque cas est individuel et il n’existe pas de schéma thérapeutique unique. Ainsi, pour les douleurs thoraciques dues à un dysfonctionnement des organes producteurs d'hormones, les femmes doivent prendre des hormones, des vitamines, de l'iode, du magnésium et d'autres compléments alimentaires. Si les symptômes sont causés par une infection, des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sont utilisés.

Dans certains cas, malheureusement, ne peut pas se passer de l'aide d'un chirurgien. Une intervention chirurgicale est nécessaire lorsque de gros kystes ou tumeurs malignes sont découverts dans les glandes mammaires. Aux premiers stades du développement de la mastopathie fibrokystique, les médecins recommandent à la femme de devenir enceinte. Une augmentation naturelle du taux de progestérone au cours de la grossesse affecte favorablement l'évolution de la maladie et conduit même à une guérison complète.

Si une femme soupçonne que la sensibilité des seins est causée par la grossesse, il est important d'exclure l'attachement ectopique du fœtus. Une fois que le test de grossesse a montré 2 bandelettes, consultez votre médecin, effectuez un test sanguin de recherche de hCG et passez une échographie.

Le corps de chaque femme est individuel. Pour certaines personnes, les fluctuations hormonales au cours du cycle menstruel sont totalement imperceptibles et n'ont aucun effet sur la poitrine. Cependant, la majorité des femmes, en particulier avec une taille de poitrine impressionnante, avec le début de la période d'ovulation, gonflent les seins et augmentent la sensibilité des mamelons. Ces symptômes peuvent avoir une explication physiologique et pathologique. Pour établir la cause exacte de la douleur, vous devriez consulter un spécialiste du sein. À des fins prophylactiques, ce spécialiste doit être visité une fois par an. Après 40 ans, il est recommandé de passer une mammographie supplémentaire chaque année et de subir un test de dépistage des hormones.

Causes du phénomène

La métamorphose thoracique en phase 2 du cycle menstruel, c'est-à-dire après l'ovulation, est associée à la fonction principale de la femme qui allaite. Après la maturation de l'œuf dans le système de reproduction féminin commence un ajustement hormonal visant à préparer la grossesse. Le fait que la poitrine fasse mal 2 semaines avant les règles peut être une conséquence de la croissance du tissu mammaire, qui dépend directement de l'influence de l'hormone œstrogène produite en grand nombre par les ovaires avant et pendant l'ovulation et de la progestérone, laquelle affecte la taille des lobes du sein.

La prolactine, une hormone vigoureusement sécrétée par l'hypophyse au cours de cette période, stimule également l'augmentation du nombre de lobules et de canaux des glandes et augmente la maturation et la sécrétion de colostrum. Par conséquent, chez certaines femmes, les glandes mammaires sont douloureuses quelques jours avant la menstruation et une goutte de liquide clair ou blanchâtre peut se dégager de la poitrine lorsque vous appuyez sur le mamelon, qui est une variante normale, mais nécessite une surveillance par un médecin des seins. Ces changements dans la glande mammaire ne devraient pas causer de gêne importante ni de douleur intense. Seules une augmentation de la sensibilité, un gonflement et une tension dans la poitrine, une légère augmentation ou une sensation de distension peuvent être observées. Dans ce cas, la norme est considérée lorsque les sensations dans les deux seins sont les mêmes. Après le début de la menstruation, l'inconfort et la tension disparaissent en raison d'une diminution du niveau d'hormones.

Autres facteurs d'étiologie

Des sauts au niveau des hormones, une sensibilité neuropsychologique accrue de la femme, un stress physique affluent dans le syndrome prémenstruel (SPM) et une douleur thoracique peuvent y être associés. Irritation déraisonnable, la fatigue peut être combinée non seulement à une gêne et à une douleur à la poitrine, mais également à une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen. Ces symptômes sont particulièrement prononcés 2 à 3 jours avant le début de la menstruation. Si la poitrine fait mal 10 jours avant la menstruation, deux semaines plus tard, la menstruation ne se produit pas et si la poitrine fait mal et continue de faire mal, on peut supposer le début de la grossesse. Lorsque, une semaine après le début d'une menstruation présumée, une augmentation de la température se joint à des nausées et des vomissements, une grossesse extra-utérine n'est pas exclue.

Si une femme remarque des changements dans ses seins qui diffèrent de ceux qui se produisent normalement tous les mois ou si elle est blessée au contact, vous devez examiner et tester vos seins avec soin. Si vous avez des doutes, il est nécessaire de passer par un gynécologue ou un mammologue, car le syndrome douloureux associé à une certaine phase du cycle menstruel peut indiquer le développement d'une pathologie:

  1. La mastopathie fibrokystique est souvent le résultat de désordres hormonaux dans le corps et de maladies gynécologiques. Le facteur héréditaire joue également un rôle dans le développement de la pathologie. La mastopathie se manifeste par des douleurs à la poitrine et se manifeste même chez les jeunes filles. Cette pathologie se développe souvent chez les femmes de plus de 30 ans. La mastopathie fibrokystique est caractérisée par de petits phoques bénins ou de petites formations à l'intérieur du sein. Les douleurs mammaires augmentent généralement 5-7 jours avant le début de la menstruation et l'écoulement des mamelons est possible: jaunâtre ou blanchâtre. Une échographie des glandes mammaires aidera à identifier leurs modifications dans le temps et à prévenir le risque de complications (tumeurs malignes). La présence d'une pathologie telle que la mastopathie implique une surveillance continue par un mammologue.
  2. Гормональные нарушения, связанные с работой эндокринной системы, могут стать причиной боли в груди. Dans le même temps, la douleur est associée à d'autres signes de maladies telles que le diabète et le dysfonctionnement surrénalien. La consultation d'un endocrinologue traitant est recommandée.
  3. Les processus inflammatoires dans les organes génitaux peuvent être accompagnés d'une sensibilité dans les glandes mammaires, en particulier pendant la période prémenstruelle. Par conséquent, conjointement avec une échographie des glandes mammaires, une échographie des ovaires et de l'utérus est obligatoire.
  4. La galactocèle est un kyste graisseux pouvant survenir pendant ou après la période de lactation. La douleur en présence d'un tel kyste se produit lors de la palpation, a une nature tirante et saccadée et augmente plusieurs jours ou une semaine avant la menstruation. Avec un fond hormonal brisé, la pathologie progresse.

Les avortements, les formes négligées de troubles menstruels, l’utilisation incontrôlée et prolongée de contraceptifs oraux, l’absence d’allaitement, les relations sexuelles avec promiscuité, l’abus d’alcool et le tabagisme, ainsi qu’une alimentation incomplète ou déséquilibrée augmentent le risque de survenue de modifications pathologiques non seulement au sein, mais également au sein. l'ensemble du système reproducteur.

Diagnostic et traitement

Un examen opportun nous permet de limiter le traitement médical des troubles susmentionnés. L'hormonothérapie, les médicaments contenant du magnésium, les compresses médicamenteuses, les préparations à base de plantes, ainsi que les agents anti-inflammatoires et antibactériens destinés à traiter les causes de la pathologie sont efficaces, mais sont strictement prescrits sur une base individuelle. L'auto-traitement est inacceptable à n'importe quel stade des violations révélées car il peut aggraver la situation. Ainsi, il semblerait que l’innocent médicament homéopathique Mastodinon puisse, chez une femme, contribuer à la résorption de petites formations fibrocystiques, à une autre pour aider au traitement de la stérilité provoquée par une insuffisance du corps jaune et à la troisième pour provoquer une fusion de kyste. Par conséquent, expérimenter avec votre santé n'en vaut pas la peine.

Si des troubles plus graves au niveau des glandes mammaires (mammites, tumeurs) et du thorax sont suggérés, des études supplémentaires sont menées: mammographie, tests sanguins biochimiques, analyse des sécrétions du mamelon, biopsie et tomodensitométrie.

Conseils utiles

Une femme qui possède un buste suffisamment développé ou de grande taille doit prendre soin de la santé de ses seins davantage que des autres. Bien que la mastopathie affecte plus de 60% des femmes âgées de 35 à 40 ans, il est possible de réduire le risque de tomber malade en respectant certaines règles. Il est nécessaire de limiter la consommation excessive de café, d'aliments salés et de graisses animales, d'utiliser un soutien-gorge confortable en matières naturelles à bretelles ajustables, d'éviter les situations stressantes et le sur refroidissement du corps, de corriger les violations du système génital féminin en temps opportun et de mener une vie active sans effort physique excessif.

Les principales causes du phénomène

Avant la menstruation, les seins gonflent un peu, il ressent une lourdeur et une légère douleur, qui porte le nom scientifique de «mastodynie». Tout au long de la vie, l’état du sein chez la femme est influencé par des processus physiologiques tels que la période de croissance, la grossesse, l’allaitement, la menstruation. Dans les glandes mammaires, la quantité d'hormones varie en fonction des processus internes du corps de la femme, ainsi que de facteurs externes qui affectent le bien-être de la femme.

Vers le onzième ou le quinzième jour du cycle, les niveaux d'hormones augmentent considérablement. Cela conduit à la douleur 2 semaines avant la menstruation. La maladie est associée à l'ovulation et à la volonté de la femme de féconder, à défaut de quoi tous les changements sont nivelés. Mais la poitrine peut faire mal même trois semaines avant le début des menstruations pour plusieurs raisons.

Changements hormonaux

La prolifération des tissus glandulaires dans la poitrine due au travail des hormones féminines est également une cause de douleur. Avant la menstruation pendant l'ovulation, la production de progestérone augmente, ce qui entraîne une gêne. Toutes les filles et les femmes ne souffrent pas d'une telle douleur liée aux hormones et, par conséquent, d'une humeur changeante et de bouleversements émotionnels. La cause de ces changements peut également être la ménopause chez les femmes après 45 ans.

Puberté

Les douleurs thoraciques apparaissent non seulement deux ou trois semaines avant les règles, mais également chez les filles sans cycle menstruel. Au cours de la période de maturation dans le corps des enfants, de nombreux changements dramatiques se produisent. Le contexte hormonal est en train de changer et, avec cela, les futures femmes ressentent une gêne à la poitrine. En plus de la douleur, un léger gonflement, un gonflement est possible.

Période de gestation

Si le mensuel n'est pas arrivé et que la poitrine continue à faire mal, il y a lieu de penser à passer un test de grossesse. En raison du fait que le corps se prépare à nourrir le futur bébé, une augmentation du niveau d'hormones affecte directement l'état du sein. Chez une femme enceinte, des modifications de la glande mammaire commencent à se produire déjà trois semaines avant la période prévue, alors qu'elle n'est toujours pas au courant de son état.

Grossesse extra-utérine

Dans les cas où un nouveau cycle menstruel ne commence pas et où les douleurs thoraciques sont accompagnées de nausées, de vomissements ou d'une forte fièvre, une grossesse extra-utérine n'est pas exclue. À un stade précoce, les femmes peuvent avoir des seins douloureux, des gonflements, de la somnolence, de la fatigue et des vertiges. Les symptômes dépendent de la semaine de la grossesse à venir.

Avortement et douleur thoracique

L'avortement pour une femme est une condition non naturelle, car le sein y réagit également avec des sensations douloureuses. En raison d'une telle interférence dans le développement du fœtus, l'équilibre hormonal est perturbé et les glandes mammaires cessent de se préparer à la lactation future.

Tout avortement provoque des changements radicaux dans le corps, qui prennent du temps à récupérer.

Une fausse couche conduit également à une situation similaire, et les symptômes dépendent des caractéristiques individuelles de la femme. La glande mammaire n'augmente plus, il y a un échec au niveau hormonal et cela fait mal à la poitrine. Si une fausse couche a eu lieu au deuxième trimestre ou plus tard, lorsque tous les processus nécessaires se sont déroulés dans les tissus des glandes, il est assez difficile d'éliminer la douleur. Pour ce faire, une femme prend des médicaments parce que, dans les dernières périodes, le plus souvent, il y a déjà une lactation, qui doit être arrêtée de toute urgence.

Quand voir un docteur

Une assistance spécialisée sera nécessaire si, en même temps que la douleur mammaire, une femme se plaint des symptômes suivants:

  • tout sceau dans la poitrine ou dans les aisselles,
  • mamelon fluide
  • augmentation de la température
  • nausées et vomissements.

N'importe lequel de ces signes est une raison pour consulter un mammologue ou un gynécologue. Pour établir un diagnostic précis, le médecin vous prescrira une échographie des glandes et des organes du petit pelvis, une analyse de sang pour les marqueurs tumoraux et un contrôle du taux d'hormones. Même les plus petits nœuds du sein sont clairement visibles par mammographie. Si un processus malin est suspecté,

Le patient se voit prescrire une biopsie. En plus de l'échographie, l'IRM des glandes mammaires est réalisée avec succès.

Comment soulager la douleur

Le traitement des douleurs thoraciques apparaissant à différentes périodes du cycle menstruel dépend des causes de son apparition. Si le malaise n'est pas perturbé pendant un mois, mais seulement juste avant les règles, il est alors nécessaire de respecter un régime alimentaire et un régime d'alcool appropriés. Vous ne pouvez pas abuser de l'alcool, des cigarettes, des aliments épicés et gras. Il est préférable de limiter le port du soutien-gorge pour soulager l’inconfort et prévenir les poches.

Les douleurs prémenstruelles disparaissent généralement deux ou trois jours avant le début des règles, mais si elles ne laissent pas la femme longtemps, des préparations hormonales ou des complexes vitaminiques, dont beaucoup contiennent une quantité accrue de magnésium, permettront de corriger la situation. Un tel traitement est utilisé pour le syndrome prémenstruel ou la douleur pendant l'ovulation.

S'il y a une infection purulente à la poitrine, vous ne pouvez pas vous passer d'antibiothérapie. Dans les cas avancés, les pilules peuvent ne pas aider, alors vous devez recourir à la chirurgie. Les tumeurs, les kystes et autres structures sont également enlevés chirurgicalement.

Diverses compresses sont appliquées sur le sein atteint, dont les recettes sont extraites de la médecine traditionnelle. Les préparations à base de plantes de camomille, ortie, pissenlit aident à réduire les symptômes aigus. La douleur intense est soulagée par les analgésiques. Il faut se rappeler que le malaise inexprimé ne signifie pas toujours la norme, vous devez donc faire attention à tout changement dans la santé des femmes.

Regarde la vidéo: Pourquoi a-t-on mal au ventre quand on a ses règles ? - Allô Docteurs (Novembre 2019).