La santé

Que faire en cas de migraine permanente avec la ménopause et comment traiter?

Le point culminant fait partie intégrante de la vie de toutes les femmes dont l’âge est supérieur à 45 ans. La période est due à la cessation de la fonction de reproduction. Cela dure en moyenne de 2 à 10 ans. Cette affection n'est pas une maladie, bien qu'elle s'accompagne de symptômes plutôt désagréables.

Surtout les femmes se plaignent de maux de tête climax Ils sont très différents: gémissements, pulsations, faibles et insupportables. Nous allons maintenant découvrir pourquoi ils apparaissent, quels symptômes sont accompagnés et ce qu'il faut faire pour empêcher leur apparition.

Pourquoi un symptôme survient-il et comment se manifeste-t-il?

Les causes de douleur à la tête (céphalées) sont nombreuses. En raison de la nature du corps, de l'âge, le risque de maladies vasculaires et musculo-squelettiques augmente. Par conséquent, les principales causes de la douleur sont distinguées:

  • changements pathologiques dans la colonne cervicale,
  • une forte augmentation et diminution de la pression artérielle,
  • maladies vasculaires dans le cerveau,
  • irritation des terminaisons nerveuses.

Vue d'ensemble de Cephalgia

Selon l'endroit où se situe le foyer de la douleur, vous pouvez déterminer la cause de son apparition:

  1. La douleur dans les tempes apparaît en raison de la pression accrue, de la VSD, de l'athérosclérose, de l'inflammation du cerveau, des nerfs de la mâchoire et du nerf triple.
  2. Si la douleur est localisée à l'arrière de la tête, nous pouvons affirmer en toute sécurité qu'elle a provoqué des problèmes de la colonne cervicale.

La principale différence entre la migraine climatérique et celle des autres espèces est sa durée. En règle générale, cela dure longtemps, alors que les analgésiques ordinaires n'ont pratiquement pas de résultat thérapeutique.

Des pics de pression la rejoignent, aggravant le bien-être général de la femme. Nausée, pas d'appétit. Comprendre la cause de ces symptômes n’est possible qu’après un examen.

  1. Irritabilité nerveuse. Les femmes deviennent plus irritables, il y a des problèmes de sommeil, l'anxiété augmente.
  2. La pression Lorsque le corps est reconstruit à un nouveau rythme de travail, il y a des baisses de pression constamment fortes, à la suite desquelles des vertiges et des maux de tête apparaissent.

  3. Les bouffées de chaleur, l'un des principaux signes de la ménopause. Premièrement, la femme jette son corps dans la fièvre, sa santé se détériore brutalement, sa transpiration augmente. Cette condition dure environ une minute et peut entraîner une perte de conscience. La chaleur passe et la sensation de chaleur est remplacée par le froid et le froid.

Alors, comment comprendre qu'un mal de tête fait mal dès le début de la ménopause, et pour aucune autre raison? Pour répondre à cette question, les caractéristiques de douleur suivantes doivent être prises en compte:

  • la céphalgie dure très longtemps
  • les antispasmodiques classiques et les antidouleurs n’aident pas,
  • la nature de la douleur est douloureuse, survient soudainement, est accompagnée d'une sensation de nausée, se termine rarement par des vomissements,
  • les céphalées sont apparues entre 40 et 45 ans,
  • les douleurs commencent simultanément avec l'apparition d'autres signes caractéristiques de la ménopause.

Il faut garder à l’esprit que la migraine et la ménopause sont deux satellites permanents. Si auparavant une femme s'inquiétait de douleurs périodiques à la tête, elle devenait souvent plus forte après la ménopause et était déjà classée dans la catégorie migraine.

Cela est dû à la libération minimale de l'hormone œstrogène, à défaut de quoi des problèmes de santé commencent à survenir.

Seul un médecin peut diagnostiquer et déterminer la cause de la céphalgie. Parfois, des symptômes similaires se produisent avec un anévrisme et une tumeur au cerveau. Par conséquent, si vous commencez à avoir des maux de tête au début de la ménopause, vous devez absolument subir un test de dépistage afin d’exclure la présence de maladies mettant votre vie en danger.

Effet médicinal

Compte tenu du fait que la céphalgie devient un compagnon constant de la femme pendant la ménopause, il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible. Les médecins recommandent un traitement médicamenteux et non médicamenteux.

Le traitement non médicamenteux implique l’adoption de moyens et de recettes populaires pour la correction des niveaux hormonaux et le soulagement de la douleur. En règle générale, les méthodes traditionnelles ne se manifestent que dans le traitement complexe de la migraine pendant la ménopause. Les médicaments utilisent deux types: pour le soulagement de la douleur et pour une utilisation à long terme.

En particulier, appliquer:

Comprimés hormonaux - ajustez le niveau d'œstrogène, améliorant ainsi le ton des vaisseaux sanguins dans le cerveau, l'état du système nerveux central, diminue l'excitation nerveuse.

Cela contribue à la normalisation de la pression intracrânienne, réduisant ainsi la gravité des principaux symptômes de la ménopause. Un gynécologue prescrit des médicaments contenant à la fois de la progestérone et des œstrogènes, par exemple: Triziston, Logest.

  • Pour arrêter une attaque de céphalées, il faut prendre un médicament contenant plusieurs principes actifs à la fois. Grâce à cela, un effet analgésique complet sera fourni. Ces médicaments comprennent le Kombispasm, le Baraglin, le Farmadol et le Spazgan.
  • Les médicaments homéopathiques sont largement utilisés. Ils normalisent le fond hormonal, aident à combattre les symptômes prononcés de la ménopause. Les médicaments homéopathiques les plus populaires prescrits pour la ménopause:

    1. Remens. Cette action vise à corriger les niveaux hormonaux et à améliorer la circulation sanguine dans les vaisseaux cérébraux. Disponible sous forme de gouttes et de comprimés. Durée de la réception - 3 mois.
    2. Klimaktoplan. Corrige le niveau hormonal, améliore le tonus vasculaire, réduisant ainsi la pression. Réduit la fréquence des attaques de céphalées, marées, améliore le sommeil. Disponible sous forme de tablette. Durée de la réception - 2 mois.

    3. Ginecohel. Outil combiné, ajuste le niveau de progestérone et d'œstrogène. Pour cette raison, il y a une diminution des manifestations des principaux symptômes de la ménopause. Disponible sous forme de gouttes. La durée du traitement est de 21 jours, mais si nécessaire, le médecin prolonge le traitement.
    au contenu ↑

    Autres méthodes de thérapie

    L'utilisation de recettes de la médecine traditionnelle n'est pas exclue. À partir d'herbes et d'autres plantes, préparez des infusions et des décoctions. Ils aident à stabiliser les niveaux d'hormones, à améliorer le sommeil, à arrêter les crises de migraine, à améliorer l'état des vaisseaux sanguins. L'essentiel est de consulter votre médecin avant utilisation.

    1. Lavez bien les coquilles et les membranes de noix. Versez de l'eau, faites bouillir pendant 5 minutes. Egouttez l'eau, versez-leur 250 ml d'alcool. Insistez la semaine. Prendre 1 c. deux fois par jour, en diluant avec de l'eau dans un rapport de 1: 1. Accepter - 3 semaines.

    2. Versez un verre d'avoine avec de l'eau, faites bouillir pendant 30 minutes. Videz l'eau dans un bocal et ajoutez-y la même quantité de lait. Prendre 100 ml matin et soir, éventuellement ajouter un peu de miel. La durée du traitement est de 1 mois.
    3. Les feuilles de cassis, d'ortie, de menthe prises à parts égales, 1 c. l et versez 0,5 litre d'eau bouillante. Faire bouillir pendant 5 minutes. Insister 2 heures, boire 100 ml chaque matin, avant les repas pendant trois semaines.

    Outre l’utilisation de médicaments et de remèdes traditionnels, vous ne devez pas oublier les règles de base relatives à la prévention de la céphalgie. Ils consistent en:

    • refus de fumer et de l'alcool. La nicotine contribue au rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui aggrave la douleur,
    • mode correction du jour, le sommeil devrait tomber au moins 8 à 9 heures par jour. Avant de se coucher, assurez-vous de ventiler la pièce et de faire un nettoyage humide. Il est important de passer deux ou trois heures en plein air.

    • revoir le régime. Il est important d'exclure du menu les aliments gras et frits. Les aliments doivent être fractionnaires et comprendre des légumes, des fruits, des céréales et des produits laitiers. Buvez au moins deux litres par jour, utilisez moins de sel et de sucre,
    • normalisation de la sphère psycho-émotionnelle - si possible, évitez le stress.

    Deux fois par semaine, vous devez aller à la piscine et faire des exercices thérapeutiques. Le matin et le soir, une douche de contraste est nécessaire. Si les ravageurs de la douleur trop souvent, vous devez subir une électrophorèse.

    N'oubliez pas de prendre des vitamines pour votre groupe d'âge au printemps et à l'automne. Cela vous fera sentir beaucoup mieux et ne ressentira pas un manque de substances nécessaires pour le corps. Leur carence affecte de manière significative la santé de la peau, des ongles et l'état du système immunitaire.

    La ménopause n'est pas une maladie, même si elle s'accompagne de nombreux symptômes désagréables. La céphalée est le symptôme le plus courant de la ménopause, qu'il n'est pas nécessaire de tolérer et que l'on perçoit comme inévitable. Assurez-vous de consulter votre problème avec un médecin.

    Il donnera la direction à l'enquête pour déterminer la cause exacte de la douleur. Selon les résultats du traitement sera attribué, ce qui apportera un soulagement tant attendu et aidera à retourner à une vie normale et pleine.