La santé

Traitement chirurgical de l'endométriose - si pour enlever l'utérus

Le terme endométriose est utilisé en médecine pour désigner une maladie gynécologique courante provoquée par la prolifération de tissu endométriotique dans l'épaisseur de la couche de muscle utérin ou dans d'autres organes en dehors de l'utérus. Quand cela se produit foyers pathologiquesqui devient avec le temps de plus en plus. En outre, l'endométriose se développe processus d'adhésion dans la région du sacrum et de la cavité abdominale, qui interfère avec le fonctionnement normal des organes voisins.

Ainsi, la pathologie elle-même se caractérise par des symptômes très désagréables, en particulier de fortes douleurs pelviennes, des troubles menstruels, etc., et est également la cause de complications graves, dont l'une devient souvent l'infertilité, la question du traitement de l'endométriose étant aiguë.

Après avoir mené une série d’études diagnostiques, le médecin détermine le traitement le plus efficace, en s’appuyant principalement sur la localisation de la pathologie, ainsi que sur les caractéristiques physiologiques du patient. Dans certains cas, il est possible de faire face au problème par des méthodes de traitement conservateur, notamment une hormonothérapie, des médicaments immuno-renforçants et d’autres moyens. Mais il existe des situations où le traitement médicamenteux ne donne pas l'effet escompté ou est complètement contre-indiqué. L'endométriose ne peut être guérie qu'avec l'aide de intervention chirurgicale.

Indications de traitement chirurgical

L’objectif principal de tout traitement de l’endométriose doit être complet élimination des foyers pathologiques. Seule la chirurgie peut s’acquitter pleinement de cette tâche, et l’hormonothérapie ultérieure peut viser à prévenir la récurrence de la maladie. Cependant, il y a des situations où il est impossible de se passer d'une intervention chirurgicale. Donc indications pour la chirurgie servir comme:

  • localisation rétrocervicale de l'endométriose,
  • la présence d'un kyste ovarien endométrioïde,
  • endométriose utérine (adénomyose), survenue d'un myome, compliquée d'un saignement utérin,
  • l'inefficacité de la pharmacothérapie, même avec des formes simples d'endométriose.

Types d'opérations

Toute intervention chirurgicale pour l'endométriose est effectuée dans le but de l'excision ou de la coagulation des lésions. Pour cela peut s'appliquer techniques suivantes:

  • laparoscopie (technique chirurgicale mini-invasive avec incisions minimes),
  • laparotomie (incision abdominale globale pour accéder aux organes internes),
  • avec l'aide de accès vaginal,
  • avec l'aide de laparoscopie et accès vaginal.

La plupart des médecins s'accordent à dire que même avec une endométriose compliquée, il est nécessaire de pratiquer le plus possible. organoplastique opérations, en ayant recours à des méthodes radicales uniquement dans les cas les plus extrêmes, lorsque toutes les autres options de traitement chirurgical et de traitement médicamenteux n’ont donné aucun résultat. Ceci est particulièrement important pour les patientes en âge de procréer qui souhaitent préserver leur fonction de reproduction afin d'avoir des enfants à l'avenir.

Aujourd'hui, une méthode efficace de traitement de l'endométriose, qui permet de préserver la fonction générative de la femme, est la laparoscopie, utilisée pour éliminer les foyers pathologiques du péritoine pelvien, des ovaires et de l'endométriose rétrocervicale, des kystes endométrioïdes et des adhérences.

Grâce à la méthode laparoscopique, le médecin peut éliminer radicalement les lésions tout en blessant le patient. En outre, une telle intervention peu invasive vous permet d'éviter de nombreuses complications postopératoires, ainsi que d'éliminer les manifestations cliniques désagréables de l'endométriose, notamment le syndrome douloureux, les troubles menstruels, la dyspareunie, l'infertilité fonctionnelle, etc.

Le traitement par laparoscopie peut être répété, compte tenu de la nature chronique et récurrente de l'endométriose. Parfois, des interventions chirurgicales répétées sont effectuées uniquement pour contrôler l'efficacité du traitement. La nature de la pathologie et le degré de sa distribution déterminent le montant de la laparoscopie.

Chirurgie pour éliminer les foyers d'endométriose sur le péritoine pelvien

Lorsque le processus pathologique est localisé dans le péritoine pelvien, le traitement chirurgical implique étapes suivantes:

  • un examen approfondi de la zone péritonéale, ainsi que des cavités recto-utérine et vésiculo-utérine, des trompes de Fallope et des ovaires, des ligaments sacro-utérins, de l'utérus ainsi que de certaines parties du rectum,
  • détermination de la taille et de la prévalence des foyers d'endométriose détectés,
  • créant des conditions optimales pour l'élimination des lésions, pouvant inclure la dissection des adhérences et autres manipulations,
  • excision ou coagulation des foyers d'endométriose à l'aide d'un laser, thermodestruction, électrocoagulation ou d'autres méthodes.

Traitement chirurgical de l'endométriose rétrocervicale

Le nombre d'interventions chirurgicales requises pour l'endométriose rétrocervicale dépend principalement de l'étendue de la pathologie et de la participation d'autres organes au processus. Avant l'opération, une échographie est réalisée à l'aide d'une sonde intravaginale et rectale, ainsi que coloscopie.

La suppression chirurgicale de l'endométriose rétrocervicale est considérée comme la tâche la plus difficile, car il est nécessaire de supprimer non seulement les foyers pathologiques, mais également de rétablir la structure anatomique normale et le fonctionnement des organes pelviens.

Ces dernières années, dans la pratique médicale, si nécessaire, le traitement chirurgical de ce type d’endométriose est le plus souvent utilisé. méthode laparovaginaledans laquelle la lésion est d'abord excisée par voie vaginale, mais en même temps, une laparotomie est réalisée pour préciser l'étendue de la pathologie et contrôler l'élimination des lésions. Une fois toutes les manipulations effectuées, la zone touchée est traitée avec un laser ou des électrodes.

Il est très important de noter que l'efficacité du traitement chirurgical est assurée dans la plus grande mesure par un examen préopératoire minutieux du patient, ce qui permet de détecter les formes d'endométriose et de déterminer l'étendue de la pathologie. En outre, même au stade du diagnostic, il est important d’analyser les étapes de l’intervention chirurgicale et d’éviter la possibilité de complications.

Comment évaluer l'efficacité du traitement

Une femme peut avoir le sentiment qu'elle est complètement guérie de l'endométriose si elle n'a pas eu sa chance depuis cinq ans. récidive de la maladieElle se sentait bien et n'a détecté aucune manifestation clinique de pathologie.

Si l’endométriose est diagnostiquée chez une jeune femme, les médecins essaient toujours de tout mettre en œuvre pour préserver son aptitude à avoir des enfants. Dans ce cas, le critère principal de la santé de la patiente peut être considéré comme la survenue de sa grossesse et son succès. Il convient de noter que, dans la pratique gynécologique actuelle, l’utilisation de méthodes chirurgicales peu invasives efficaces permet d’atteindre ce résultat chez plus de la moitié des patients âgés 20-36 ans.

Chirurgie laparoscopique

C'est une intervention chirurgicale peu invasive avec un minimum de dommages pour accéder à l'utérus. Sur la paroi antérieure du péritoine, il y a trois incisions minimes à travers lesquelles l'introduction d'instruments chirurgicaux.

Un contrôle total de la procédure et des blessures mineures au cours de l'opération permettent de préserver la fonction de reproduction du patient et de stopper la progression de la maladie.

Grattage

Il comprend deux solutions au problème:

  • entrée séparée - pendant l'opération, le col est nettoyé dans un premier temps, suivi de la cavité,
  • traditionnel - implique l’enlèvement aveugle de toutes les tumeurs, ce qui contribue souvent aux dommages et au développement de complications.

Le matériel résultant est un examen histologique.

Ablation de l'utérus et conséquences

L'excision de l'organe affecté dans l'endométriose est réalisée de plusieurs manières: radicale ou laparoscopique. Après l'intervention, le patient est observé à l'hôpital. Pendant la laparoscopie, la décharge prend 3 à 5 jours. Avec une intervention chirurgicale classique, la femme est retardée de deux semaines jusqu'à ce que la suture soit retirée.

Après l'intervention chirurgicale peut développer des complications:

  • processus inflammatoires et purulents dans le domaine des sutures,
  • péritonite,
  • miction altérée,
  • thromboembolie pulmonaire,
  • saignements internes ou vaginaux.

Pour éviter les conséquences, il est nécessaire de suivre les conseils d'un médecin, porter un pansement spécial pour soutenir les muscles du péritoine. Dans les deux mois qui suivent, une femme ne doit plus utiliser de tampons, prendre des bains chauds, se rendre dans les hammams, les bains et les saunas.

La vie après la procédure

Avant sa sortie d'un établissement médical, le patient explique en détail les règles:

  • les deux premiers mois doivent être exclues toute activité physique et toute intimité sexuelle,
  • transition vers un menu quotidien équilibré, enrichi en fibres,
  • l'élimination de la consommation d'alcool, de produits à faible teneur en alcool, de stupéfiants,
  • entraînement sportif comme force et capacités du corps,
  • promenades quotidiennes au grand air
  • exigences d'hygiène intime
  • refus d'utiliser des contraceptifs intra-utérins - spirales.

Articles populaires sur le sujet: ablation de l'utérus avec l'endométriose

L'érosion cervicale est l'un des diagnostics gynécologiques les plus courants. Que faire: être traité ou ne pas en valoir la peine. Apprenez-en plus sur les différentes méthodes de traitement de l’érosion cervicale qui, à l’avenir, vous permettront d’entendre le tant attendu: "En bonne santé!"

Les problèmes de fibromes utérins chez les femmes de tous les âges continuent de retenir l’attention des chercheurs nationaux et étrangers, car ce néoplasme et ses complications sont l’une des principales causes des opérations gynécologiques radicales.

Diagnostic prénatal de la rupture utérine chez les patientes présentant une anamnèse alourdie

La rupture utérine ou la violation de l’intégrité de ses murs est la manifestation la plus dure des traumatismes obstétricaux. La fréquence de celui-ci, selon différents auteurs, varie de 0,05 à 0,1% du nombre total de naissances. Traumatisme, accompagné de saignement et de choc, nécessite.

La grossesse extra-utérine est le développement de l'embryon en dehors de l'utérus. Découvrez pourquoi une grossesse extra-utérine est importante sous la supervision de gynécologues, comment diagnostiquer à temps et prévenir les conséquences graves d'une grossesse extra-utérine.

Grossesse extra-utérine (extra-utérine) - développement de l'embryon en dehors de l'utérus. Le plus souvent (dans près de 97% des cas), il est localisé dans la trompe de Fallope (grossesse tubaire). La grossesse abdominale se produit dans environ 1,4%, cervicale - dans 0,7%.

Tumeur maligne de l'endomètre

Le cancer du corps de l'utérus est une pathologie assez fréquente, et récemment, il y a eu une augmentation significative de cette maladie. Ainsi, au cours des 30 dernières années, l’incidence des ER a augmenté de 55%. En Ukraine, le taux d’incidence des ER est de 24,5 sur 100 000.

En liaison avec le développement de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement des maladies précancéreuses et cancéreuses du col utérin, le taux de mortalité des patients atteints de tumeurs malignes de cette localisation a récemment diminué de manière significative dans presque tous les pays du monde.

Problèmes actuels de la maladie endométrioïde

Le matériel proposé au lecteur est le résultat de nombreuses années de recherche de l’auteur sur les problèmes de diagnostic, de traitement et de concept physiopathologique de la pathogénie de l’endométriose génitale, sur lesquels se base le certificat d’auteur pour l’invention de la «Méthode.

Posez votre question

Questions et réponses sur: ablation de l'utérus avec l'endométriose

Zdrastvuyte.Mne 35 ans, j'ai eu 3 grossesses, 1 accouchement, 2 avortements. Il y a trois ans, un nœud de myome intra-muros a été découvert: au début, il était de 20 mm, il est maintenant de 41 mm (8 semaines) et d'un nœud de 17 mm. Endométriose. De nombreux petits kystes.
Maintenant, je suis préoccupé par les nombreuses périodes de caillots sanguins.
On m'a proposé un traitement chirurgical parmi:
1.EMA
2. Retirez l’unité de 41 mm et mettez ensuite le Mirena Navy
3. Enlèvement du nœud avec l'utérus Il y a en même temps des ovaires et des trompes maternelles.

Qu'est-ce que je fais? Je crains qu'après l'opération je n'aurai pas de problèmes avec la croissance de nouveaux nœuds. Vous pouvez donc me conseiller. Puis-je éviter une opération dans mon cas? Merci d'avance.

Silina Natalya Konstantinovna répond:

Elena, je suis totalement contre la déclaration de Mirena à vous. Il faut commencer par l'hystéroscopie - examen de l'utérus. Après réception des résultats, le meilleur sera la réception de Lindinet 20 selon le schéma 24 + 4. Mais il est préférable de prendre rendez-vous pour discuter en détail des autres tactiques de référence.

Bonjour J'ai 33 ans. À l’échographie, signes de polype endométrial et d’endométriose. Ce mois-ci, je vais aller à l'hôpital pour enlever le polype. Dites-moi s'il vous plaît, est-il possible d'effectuer un curetage de l'utérus en cas d'endométriose et n'y a-t-il pas encore plus d'endométriose?

Natalya Dmitrievna Petrik répond:

Le grattage est meilleur sous le contrôle de l'hystéroscopie pour un effet plus doux. En postopératoire, une hormonothérapie est nécessaire pour empêcher la propagation de l'endométriose sous surveillance médicale.

Bonjour J'ai 31 ans Je souffre d'endométriose après une cicatrice de la paroi abdominale antérieure. À l'âge de 21 ans, j'ai eu une rupture d'un kyste de l'ovaire droit, confirmé par l'histologie de l'endométriose. À l'âge de 22 ans, le kyste de l'ovaire gauche est une endométriose avec laparoscopie. À 23 ans, la péritonite a été enlevée, les ovaires droit et gauche ainsi que les tubes. La douleur a continué à prendre des médicaments hormonaux. À 29 ans, l'utérus a été retiré de l'utérus, avec histologie endométriose de l'utérus et du col de l'utérus. passé un cours d'hormonothérapie. Après 3 mois est allé sceller la cicatrice. Pendant 2 ans, j'ai effectué 18 opérations pour enlever une cicatrice d'endométriose. Les hormones sanguines présentent des taux élevés d'estradiol et de lutropine. Passé le cours complet et prenant actuellement 400 mg de danazol et contenant des vitamines complexes. Tous les spécialistes les avaient, mais ils se sont contentés d'écarter les mains, ils ont dit qu'il était nécessaire de faire une autre opération dans la cavité abdominale pour vérifier si un morceau de l'ovaire y était resté, et l'échographie ne montre rien. Que puis-je faire si vous pouvez répondre? avec mon hémoglobine 138, j’ai maintenant reçu 75 à 95 transfusions de sang, mais cela n’augmentera pas. Élévation permanente de la température du sang à 37,7, mais si le joint commence à 40. Le sang, l'urine est stérile. SIDA, australien, PB, Buck. les cultures sont négatives. L'aide

Kaliman Victor Pavlovich répond:

Bonjour, Natalia! Je ne pense pas que les opérations ultérieures vous apporteront une amélioration. Par conséquent, il est préférable, à mon avis, de ne pas subir de chirurgie pour l'endométriose. Essayez la triptoréline à une dose de 3,75 mg. Si cela ne s’améliore pas, contactez un médecin hautement professionnel pour un examen et la prescription du traitement étiopathogénétique le plus étendu possible.

Bonjour, dites-moi, quel meilleur usage des médicaments pour le traitement de l'endométriose, trouvé après une chirurgie abdominale lors de la suppression des myomes, l'utérus avec les appendices à gauche.

Petropavlovskaya Victoria O. répond:

Oksana, bon après-midi. L'endométriose est une maladie hormono-dépendante caractérisée par une prolifération tissulaire bénigne à l'extérieur de la cavité utérine, structurellement et fonctionnellement comme un endomètre (la localisation de la couche intra-utérine à un endroit inutile). Il n’existe aujourd’hui aucune méthode permettant de revendiquer sa guérison complète. Les méthodes modernes ont en elles-mêmes de telles approches: observation, traitement conservateur - traitement hormonal, principalement chirurgical - élimination des foyers d'endométriose avec préservation d'organes. De nombreuses personnes préfèrent traiter les femmes atteintes de ce problème en combinant une intervention endochirurgicale à un traitement hormonal pré et postopératoire (nécessairement) - les médicaments à base sont des agonistes des hormones libérant de la gonadotrophine.

22 janvier 2013 une laparotomie a été pratiquée pour enlever les kystes bilatéraux de l'ovaire (endométrioïde) et les leucomyomes multiples. L'utérus a été appliqué sur la serviette Interside. Ont été identifiés les foyers d'endométriose dans le péritoine et les intestins. Adhérences étendues. (Il y avait une opération laparoscopie en 2007. retrait de kypyaichnika (endométrioïde) bilatérale). Les tuyaux sont bons. Dites-moi, est-il possible de tomber enceinte dans cette situation? Et que peut-on faire contre les processus adhésifs des organes pelviens?

Shapoval Olga Sergeevna répond:

Bonjour Svetlana. Que la grossesse vienne dans ce cas, personne ne vous répondra à 100%, malheureusement. Essayez-le, d'autant plus que l'état des tuyaux le permet. Les agonistes de la gonadolibérine sont-ils recommandés pour traiter l'endométriose? Contre les adhérences, vous pouvez mettre des bougies distreptaza, boire des enzymes (cerata, biosyme, wobenzyme). Traitement anti-adhésif à passer au moins 1,5 à 2 mois.

Bonjour docteur!
Après le retrait d'un kyste ovarien endométrioïde, elle a pris du femoston pendant 5 ans, à la suite de la ménopause. При этом наблюдался внутренний эндометриоз.И вот за последние 8 месяцев УЗИ показало полипы 8 и 9 мм в матке.(Правда под вопросом!)Врач отменила фемостон и назначила повторное УЗИ через 3-4 месяца.
La question est de savoir si je prends la bonne décision, d’attendre autant de temps et si ces tumeurs peuvent disparaître lorsque Femoston est annulé. Merci!

Gritsko répond à Martha Igorevna:

Je vous conseille de passer immédiatement l'échographie de contrôle pour confirmer la présence de polypes. S'ils le feront vraiment et qu'ils grandiront dans quelques mois, un nettoyage sera nécessaire.

Bonjour, j'ai 47 ans, il y a 14 ans, des ovaires-kystes ont été coupés, une endométriose, une pyélonéphrite chronique, une pancréatite et une cholécystite, un manque de calcium, une échographie utérine, une involution de l'utérus. phytolysine et envoyé en consultation chez le gynécologue, qui a décidé qu’il manquait d’hormones (sécheresse vaginale et douleur pendant les rapports sexuels, douleur en urinant) et a prescrit un THS et un femoston 1/5. Après 4 comprimés, le bas-ventre est tombé malade, mais pas comme douleurs menstruelles et les reins, la menstruation n’est pas. Ai-je besoin d’un THS, que faire, rien n’avait fait mal auparavant. Existe-t-il des cas de nomination de THS maintenant si l'opération d'ablation des ovaires a eu lieu il y a 14 ans?

Dikaya Nadezhda Ivanovna répond:

Reportez-vous à nouveau à l'examen chez le médecin, faites une échographie gynécologique. En parallèle - répétez an.moch. Exacerbation possible de la cystite, pyélonéphrite. Les THS ne se précipitent pas pour annuler, uniquement après un examen médical, si indiqué.

Bonjour Le 13 juillet, j'ai subi une intervention chirurgicale par laparoscopie pour retirer les kystes endométrioïdes des deux ovaires, dimensions avant l'intervention: pr ovaire - 5,7 * 4,1 * 3,3, à gauche - 5,3 * 4,5 * 4,8. Janine a été prescrit trois mois après la chirurgie, ainsi qu'une échographie postopératoire et des analyses de sang et d'urine, 14 jours après l'opération, l'urine était normale, le soja était trop élevé dans le sang (21), une semaine plus tard, le deuxième test sanguin était normal. Immédiatement après l'opération, les saignements ont commencé le deuxième jour, on m'a averti qu'il pourrait en être ainsi, ils ont duré 6 à 7 jours, pas très abondants à la sortie et pas de menstruations. Mon gynécologue a dit que cet écoulement ovulatoire et cette menstruation, je dois attendre à l'heure. Tous les mois devraient avoir commencé autour du 26 au 30 juillet, mon cycle pouvant durer de 28 à 32 jours. J'ai attendu la menstruation, mais seulement le 5 août, au moins un signe de saignement est apparu, c'est-à-dire que le cycle a duré 38 jours. Pourquoi un tel retard, un stress postopératoire pour le corps? Avant l'opération, les règles étaient très maigres. Le 5 août, les règles étaient un peu monotones et calmes, c'est-à-dire qu'elles ne saignaient pas comme lors d'une menstruation normale; néanmoins, elle a commencé à le prendre le 5 août. Dans les jours qui ont suivi, elle a également barbouillé, mais pas de sang. Quelle est la raison, parce que les ovaires étaient maintenant sans kystes? Environ deux semaines après l'opération, je n'ai commencé à remarquer la température que le soir à 37,3 heures, le matin comme d'habitude à 37,4-37,8 ° C (maintenant le 20 août), la température augmente et le matin à 37,1 heures. Quelle est la raison d'une telle température depuis déjà 3 semaines, a-t-elle dit à son gynécologue, elle a dit que cela pourrait être postopératoire. réaction. Échographie réussie le 17 août, un mois après la chirurgie, normes des ovaires. tailles: droite - 1,8 * 2,7, gauche - 2,4 * 2,8, la conclusion est une augmentation diffuse de l'utérus, l'état après l'opération, le corps de l'utérus est rejeté postérieurement, les dimensions 6.2 * 5.0 * 6.2, interne la structure est hétérogène en raison de la distribution inégale des signaux, l'utérus n'est pas élargi. Pourquoi l'utérus est-il si élargi? C'est peut-être l'article de mon message. la température? Résonance magnétique. tomographie avant l'opération a montré que l'utérus est de taille normale, l'emplacement habituel (anteversio), 9.1 * 4.5 * 5.6 ainsi que le col de l'utérus, la structure zonale de la paroi utérine est préservée, l'endomètre est bien différencié, correspond à la phase de la menstruation. cycle (c’était le 34ème jour du cycle), la couche de transition du myomètre est inégalement épaissie, max. section transversale de 0,3 cm, ses contours sur la frontière avec le myomètre sont indistincts, ext. contour (à la frontière avec l'endomètre) clair, lisse. La décharge postopératoire indique également que l'utérus est normal. tailles et formes, couleur normale, agile, pas d'endométriose dans l'utérus, les tubes sont en ordre, comme me l'a dit l'endoscopiste, qui m'a opéré. Dites-moi ce qui peut être associé à une augmentation diffuse de l’utérus (peut-être à la réception de zhanin, je n’ai aucune contre-indication spécifique) et ce qu’il faut faire à ce sujet? La vie sexuelle, je ne vis pas maintenant, après l'opération, aussi, surtout pas tendue après l'opération, n'a pas soulevé rien de lourd. Merci beaucoup, Elena

Klochko Elvira Dmitrievna répond:

Bon après midi Cette condition est possible après la chirurgie. La récupération prend environ 3 mois. Janine boit selon le schéma. Cela vous convient - seul possible sur un seul paquet - continuez à boire et ne jetez pas. l'utérus sous zhanine diminuera dans quelques mois.

Bonjour docteur! Aide s'il vous plaît! J'ai 47 ans, le myome utérin est traité avec 30 ans et l'endométriose. En mai 2007, elle a lancé Miren. Jusqu'en janvier 2011, tout allait bien. À partir de janvier, les menstruations sont devenues abondantes. Après dix jours, le 27 juin, j'ai commencé à avoir des menstruations, puis un petit barbe est allé chez le médecin et a décidé de retirer Miren. Voir comment et mettre un nouveau. Le 20 juillet, Miren a été retirée et le 22 juillet, j'ai commencé, comme l'a dit le médecin, les règles, mais elles venaient de couler de moi. Le 29 juillet, un curetage diagnostique a été réalisé sur le fond d'un saignement. La gentamicine et le métragil ont coulé goutte à goutte et ont commencé à boire une norkolut avec 5 comprimés et ont cessé de prendre 2 comprimés. Quelque part le 9 août, j'ai commencé à saigner petit à petit. Le 12 août, Diferelin a reçu une injection de 3,75 et l'éclatement a été annulé. Le premier jour après l'injection, le courant sanguin, comme pendant la menstruation, était pris par Vikasol, le deuxième jour était un peu, et aujourd'hui, le troisième jour, le sang était à nouveau plus épais. La dernière échographie 12.08.11. Longueur 82, largeur 65, épaisseur 93. Sur la paroi avant, noeuds interstitiels 32 * 26mm, 13 * 8mm, sur la paroi arrière plus proche du fond à la limite avec la cavité, déformant le dernier noeud interstitiel 21 * 19mm, dans le segment inférieur le long de la paroi arrière d'une même hauteur nouer 11mm. Sur les deux murs, zones d’échogène accrue sans contours nets. Épaisseur de la couche endométriale 3mm. La structure de l'endomètre n'est pas modifiée, l'utérus n'est pas élargi, les contours de l'endomètre à la frontière avec la couche musculaire interne sont nets. Le col est visualisé. La structure du col de l'utérus - le long du canal cervical et plusieurs autres kystes atteignant 11 mm d'épaisseur.Le canal cervical n'est pas élargi. L'ovaire droit est visualisé non agrandi, la localisation est typique, longueur 26, largeur 15, épaisseur 16. La structure est inchangée. L'ovaire gauche est le même. Les formations pathologiques dans le champ de malotaza ne sont pas révélées. Le fluide libre dans l’espace de repos n’est pas défini. Conclusion - fibromes utérins avec croissance sous la bouche. Indications d'écho de l'endométriose interne. Examen pathologique après curetage diagnostique. - Un grand fragment (noeud solide?) De fibroléiomyome de structure typique, avec des phénomènes d'hyalinose à nidification réduite, est déterminé dans le matériel envoyé. Les limites du fragment sont claires. À certains endroits, à l'extérieur, il existe une étroite bande de myomètre normal. Séparément, de très petits fragments uniques de l'endomètre superficiel. Des restes d'épithélium cervical. Avant le retrait, Mirena ne voyait qu'un seul nœud le long du mur avant et ne voyait aucun changement dans le cou. Je ne sais pas quoi faire ensuite. continuer le traitement de Diferelin, 3 mois, puis Mirena, ou d’être opéré? Si opération, quoi? Le médecin suggère de retirer l'utérus avec le col de l'utérus. Quelles pourraient être les conséquences après une telle opération? Comment va affecter votre vie personnelle? Je vais me débarrasser du saignement, mais comment mes ovaires vont-ils fonctionner sans le corps de l'utérus et puis-je quitter le col de l'utérus? Que devrais-je faire? Aide, s'il vous plaît, avec des conseils, reconnaissant à l'avance.

Kondratyuk Vadim Anatolevich répond:

Bonjour Le retrait de l'utérus est une opération invalidante pratiquée en cas de suspicion raisonnable de tumeur maligne ou de confirmation de celle-ci. Une méthode efficace pour arrêter les saignements utérins associés au myome est l’embolisation des artères utérines. Toutefois, pour confirmer les indications de cette technique, un examen supplémentaire au niveau de notre base clinique est nécessaire.

En raison du fait que diverses maladies gynécologiques concernent la grande majorité des femmes, la question de savoir comment guérir l'endométriose concerne de nombreuses personnes. Complètement se débarrasser de cette maladie par le traitement est presque impossible. Tout type de traitement ne peut donner une rémission que par différents degrés de résistance, mais une guérison complète ne se produira qu’après l’apparition de la ménopause.

Comment traiter l'endométriose?

Le traitement de l'endométriose de l'utérus est déterminé par le médecin, en fonction de l'âge du patient, du stade de la maladie et d'autres conditions. Pour éliminer la douleur et les saignements, utilisez le plus souvent des contraceptifs hormonaux et des médicaments qui suppriment la production d’œstrogènes. Si une femme ne prévoit plus de grossesse mais veut guérir de l'endométriose, le saignement peut être éliminé par une intervention chirurgicale visant à retirer l'endomètre. S'il est nécessaire de préserver la fonction de reproduction, les médecins mettent tout en œuvre pour éliminer les symptômes de l'endométriose de l'utérus et prévenir l'apparition de l'infertilité.

Si les foyers d'endométriose sont suffisamment étendus, alors même les jeunes femmes peuvent recommander une intervention chirurgicale. Pendant l'opération, les adhérences sont sectionnées en conservant, si possible, les appendices, l'utérus et les ovaires. Après la chirurgie, une hormonothérapie est prescrite pour supprimer les foyers d'endométriose restants. Une telle approche intégrée peut guérir la maladie, minimiser les foyers et arrêter l'irrigation sanguine, ce qui a un effet bénéfique sur l'état du patient.

Caractéristiques du traitement de l'endométriose chez les femmes

Pour les femmes plus âgées qui ne cherchent pas à préserver leur fonction de reproduction, les médecins ont recours à la chirurgie pour enlever l'utérus et les ovaires. Les jeunes femmes peuvent être recommandé une telle opération en cas de complication de l'endométriose par des tumeurs malignes ou de l'inefficacité d'un traitement hormonal. La chirurgie d'urgence nécessite et obstruction de l'uretère ou des intestins. Dans ce cas, l'opération est nécessaire pour libérer les organes de la tumeur et pour retirer la région touchée. Récemment, l'élimination au laser et thermique des zones touchées et l'utilisation combinée de ces méthodes pour l'endométriose ont été très populaires. Ce type de «cautérisation» des foyers d'endométriose permet, sans intervention significative, de réduire la localisation de la maladie et de ralentir son développement.

Comment traiter l'endométriose utérine chez l'adulte?

Traitement de l'endométriose de l'utérus uniquement chirurgical. Le meilleur est l'excision des zones d'endométriose, suivie de la cryodestruction.

Pour l'excision des foyers d'endométriose, le col de l'utérus est exposé à l'aide de miroirs, fixé à l'aide d'une pince à balles et serré jusqu'à l'entrée du vagin. Les sites d’endométriose sont excisés avec un scalpel et envoyés pour un examen histologique. Ces dernières années, ce traitement a été largement utilisé - évaporation d'implants pathologiques sur le col de l'utérus avec un faisceau laser (laser CO2).

Avec une lésion isolée du canal cervical dans les 2/3 inférieurs, une destruction au laser ou une cryodestruction du canal ou une amputation conique du col de l'utérus peuvent être réalisées.

Les résultats de nos propres recherches montrent la faisabilité de toutes les opérations chirurgicales sur la partie vaginale du col de l'utérus immédiatement après la fin de la menstruation. Ceci est associé au moindre saignement de la surface de la plaie, à une bonne régénération des tissus et à la prévention de l'endométriose cervicale. Cependant, certains cliniciens estiment que ces opérations sont mieux effectuées avant la menstruation.

Malgré les nombreuses options pour répondre à la question de savoir comment guérir l'endométriose, seul votre médecin peut vous en donner la seule vraie. Par conséquent, ne négligez pas les visites régulières chez le gynécologue et les échographies.

Dans le traitement des symptômes de l'endométriose, les médecins utilisent plusieurs méthodes: chirurgicale, endoscopique, médicale et combinée, en utilisant plusieurs types de traitement à la fois. Bon effet donne un traitement hormonal de l'endométriose.

Quelle que soit la méthode de traitement choisie, le patient doit être prêt pour un traitement complexe à long terme sous la surveillance constante d'un médecin. Seulement dans ce cas, vous pouvez obtenir une récession persistante de la maladie.

Traitement hormonal de l'endométriose

Lors de la thérapie hormonale, il convient de garder à l’esprit que l’endométriose est une maladie chronique avec un cycle de récurrence et des signes de croissance autonome de l’implant, avec un complexe complexe de troubles génétiques moléculaires.

Aucun des médicaments n'élimine le substrat morphologique de l'endométriose, n'ayant qu'un effet indirect sur son activité biologique. Ceci explique le court effet clinique de l'hormonothérapie.

La base du traitement hormonal est la réduction des taux d'œstrogènes et le maintien d'un effet hypoestrogène tout au long du traitement. La nature et la durée de l'exposition à l'endométriose dépendent du type, de la dose et de la durée d'utilisation d'un médicament hormonal.

Au cours des 30 dernières années, les préparations hormonales ont été largement utilisées dans le traitement de l'endométriose, provoquant l'état de "pseudo-grossesse" (estrogènes-gestagènes, gestagènes), "pseudoménopause" (antigonadotropines), "hypophysectomie médicale" (agonistes de la gonadotropine)

Tableau 1 Options de traitement hormonal

Approches générales pour l'élimination des foyers d'endométriose

L'endométriose utérine est une maladie hormono-dépendante dont l'origine n'est pas claire. Les cellules de l'endomètre commencent à se développer au-delà de l'utérus. Les scientifiques n'ont pas encore complètement étudié les causes de ces changements pathologiques. Le facteur le plus probable dans le développement de l'endométriose est la présence d'un trouble hormonal de l'homéostasie immunitaire.

La laparoscopie est la principale méthode d'intervention chirurgicale en gynécologie. Les opérations réalisées par laparoscopie sont caractérisées par un risque minimal de complications, tant pendant qu'après l'intervention. De plus, la période de rééducation après la laparoscopie est plus lente, ce qui est particulièrement important pour les patients.

Très souvent, la laparoscopie en tant que méthode de traitement est utilisée pour l'endométriose. L'endométriose se développe lorsque les cellules de l'endomètre qui se trouvent dans la membrane muqueuse de la muqueuse utérine sont projetées et se développent dans des tissus inhabituels pour elles. Cet état pathologique est caractéristique des femmes en phase de fertilité.

Pour le soulagement des signes de la maladie est effectuée un traitement conservateur et chirurgical. Le choix du traitement dépend du cas clinique spécifique.

Il y a des lésions de croissance endométrioïde de la surface interne de l'utérus et du col utérin - adénomyose et endométriose, lorsque des foyers sont observés dans les trompes, les ovaires, dans la cavité pelvienne. L'endométriose du péritoine pelvien, les kystes endométrioïdes ovariens, les lésions des trompes de Fallope et les adhérences dues à l'endométriose sont considérés comme la raison d'une intervention dans la cavité abdominale au moyen d'un laparoscope ou d'une incision traditionnelle.

L'adénomyose ou l'endométriose interne peuvent être éliminées par curetage. Si, au cours de la copie hystercopique, des foyers sont détectés, ils sont supprimés, de petites zones sont cautérisées.

En règle générale, l'opération est recommandée en raison de l'inefficacité des tactiques de drogue.

La tactique conservatrice implique la consommation de drogues dans les groupes suivants:

  • hormonal,
  • anti-inflammatoire,
  • antibactérien,
  • immunostimulant,
  • anti-adhérences.

La chirurgie de l'endométriose implique généralement une laparoscopie et une cautérisation ultérieure des lésions. Un traitement médicamenteux doit être prescrit avant et après le traitement chirurgical.

Indications pour la chirurgie
Indications pour la chirurgie de l'endométriose - il s'agit d'une localisation fréquente des hétérotopies de l'endométrioïde. L'endométriose externe généralisée devient une cause de douleur atroce et ne peut pas être traitée par une méthode de traitement conservatrice. Il est conseillé de pratiquer l'opération avec des lésions limitées des organes pelviens atteints d'endométriose.

Avant de décider de procéder à une opération pour l'endométriose, le gynécologue tient compte de sa faisabilité, de l'étendue des lésions, de l'âge du patient et du risque de lésions des organes reproducteurs voisins. Parfois, au cours d'une intervention chirurgicale, le rectum et le côlon sigmoïde, l'uretère et la vessie peuvent être blessés.

Les indications suivantes pour une intervention chirurgicale peuvent être distinguées:

  • douleur intense persistante ou périodique dans le bas de l'abdomen,
  • adhérences,
  • défécation douloureuse
  • infertilité
  • saignements utérins.

Avant de décider de subir ou non une opération pour l'endométriose, les médecins considèrent les facteurs importants suivants:

  • l'âge du patient
  • le volume total des sites affectés par les foyers d'endométriose,
  • probabilité de dommages au rectum et au côlon sigmoïde, à l'uretère et à la vessie.

Conditions de fonctionnement

La chirurgie pour l'endométriose est effectuée trois jours avant le début des règles.

Une forme commune d'endométriose, dans laquelle les ovaires sont touchés, le péritoine pelvien, les tumeurs conglomérales et les kystes au chocolat sont diagnostiqués, nécessite un retrait immédiat. Dans ce cas, les médecins peuvent retirer complètement l'utérus et les ovaires. Консервативная операция, во время которой сохраняется непораженный яичник, показан для девушек, которые хотят родить ребенка.Il montre l'élimination complète de toutes les tumeurs de l'endométrioïde.

Au cours d'un diagnostic et d'un examen approfondis, le médecin vérifie la présence de lésions dans l'utérus et le péritoine. Si les patients ont découvert une distribution étendue de formations pathologiques, l'opération pour l'endométriose présente ses propres difficultés. Dans un tel cours de la maladie, les tissus très proches de la vessie, de l'uretère et du rectum sont touchés. En raison de la probabilité élevée de blessure, les médecins se contentent d’éliminer toutes les hétérotopies de l’endométrioïde situées à l’intérieur de la cavité abdominale. Même avec une telle opération, le développement de processus pathologiques dans le futur s'arrête. Le traitement chirurgical des femmes en âge de climatère est réalisé avec une ablation radicale de l’utérus et des appendices.

L'élimination des foyers d'adénomyose chez les femmes ménopausées se fait par ablation - excision de la couche basale pour empêcher la germination ultérieure de l'endomètre. Les jeunes femmes subissent une chirurgie moins invasive. Curetage, cautérisation des foyers et traitement hormonal, introduction du médicament à la ménopause pendant 6 à 9 mois.

Période de récupération

Au cours de la période de rééducation après laparoscopie, il a été démontré que la femme recevait des médicaments antibactériens, immunostimulants et anti-inflammatoires. Il est obligatoire de prescrire un traitement hormonal pendant une longue période, évitant ainsi la récurrence de l'endométriose. Janine, Bezanne, Buserelin sont parmi les médicaments hormonaux les plus populaires. Vizanna pour l'endométriose, ainsi que d'autres hormones utilisées de 6 à 9 mois.

Au cours des deux premiers mois après la chirurgie, vous devez abandonner l'activité physique et les rapports sexuels. Il est important d'observer les recommandations suivantes de l'expert:

  • nutrition équilibrée
  • dans le régime quotidien devrait être de fibres présentes,
  • refus des mauvaises habitudes, des boissons alcoolisées et des drogues,
  • faire du sport
  • marche au grand air
  • hygiène intime,
  • cesser d'utiliser des dispositifs intra-utérins.

Si, après l'opération, les femmes n'ont pas eu de rechute pendant les cinq premières années et n'ont ressenti aucune douleur, la rémission est considérée comme stable.

Diagnostic et méthodes de traitement

L'endométriose de l'utérus est détectée par:

  1. Échographie.
  2. Colposcopie.
  3. Méthode de palpation. Un gynécologue expérimenté lors d'un examen de routine sera en mesure de remarquer les lésions pathologiques. Et si l'on ajoute à cela les plaintes d'une femme, il est possible d'identifier la maladie à temps, à l'aide de tests supplémentaires.
  4. Hystéroscopie. En utilisant cette méthode, le diagnostic et le traitement sont effectués (si nécessaire).
  5. Tomographie par spirale.
  6. IRM

Les principaux moyens de lutter contre l'endométriose de l'utérus sont les suivants:

  1. Thérapie à l'aide de médicaments hormonaux tels que les antiprogestins, les contraceptifs oraux, les agonistes des gonadotrophines, l'utilisation de Duphaston.
  2. Élimination des pathologies de la muqueuse interne de l'utérus par une intervention chirurgicale.

En fonction de la présence de lésions et de leur localisation, le traitement chirurgical est réalisé par:

  1. La laparoscopie. Avec ce type d'opération, les coupes sont minimes.
  2. La laparotomie. L'accès aux organes internes est obtenu en coupant la paroi abdominale. Cette méthode est utilisée si l'endométriose s'étend au-delà de l'utérus.
  3. Hystéroscopie. La méthode la plus sûre pour éliminer les foyers pathologiques. Il est utilisé pour les lésions mineures de l'endométriose de l'utérus ou du canal cervical.
  4. Grattage La méthode est réalisée à l'aide d'une curette aiguë, avec laquelle le médecin coupe la couche envahissante de l'endomètre de la surface interne de l'organe sexuel féminin. Il est utilisé avec une grande surface de lésions.
  5. La coagulation. Les tissus pathologiques de l'endomètre sont fondus et excisés à l'aide d'un couteau électrique, d'un laser, d'azote liquide ou d'ondes radio. Le médecin choisit la méthode de cautérisation de l'endométriose en fonction du témoignage du patient et du matériel dont dispose le dispensaire.
  6. L'hystérectomie. Chirurgie pour enlever l'utérus. Elle est effectuée uniquement dans les cas où il n'est pas possible de sauver l'organe affecté autrement, la vie de la femme est menacée.

Options chirurgicales

Il existe plusieurs options pour éliminer l'endométriose lors d'une intervention chirurgicale. Ceux-ci comprennent:

  1. Laparoscopie. Par le biais de petites incisions, une caméra est introduite dans la cavité abdominale, ce qui indique à l'écran l'état des organes féminins. Par les mêmes incisions, les formations pathologiques sont enlevées. Cette méthode est caractérisée par le nombre minimal de complications en période postopératoire. L'une des indications de cette procédure est la présence de kystes ovariens endométrioïdes. Ils se forment lorsque la maladie atteint cette partie des organes génitaux. L'événement dure entre une demi-heure et une heure, selon l'étendue de la pathologie.
  2. La laparotomie. Il s'agit d'une opération courante pour l'endométriose des organes du péritoine et du petit bassin. Lors de l'utilisation de cette méthode pour accéder aux organes affectés, une grande incision est pratiquée dans l'abdomen, afin que le médecin remarque de petites choses au cours de la procédure. Cependant, une laparotomie se caractérise par un plus grand nombre de complications postopératoires.
  3. Opérations avec accès vaginal à des zones touchées par l'endométriose. Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale. Ainsi, vous pouvez supprimer complètement les foyers d'endométriose, du col utérin et de l'utérus. Ce type de manipulation comprend l'hystéroscopie, le traitement au laser, la cautérisation au courant, l'azote liquide.
  4. L'hystérectomie. Elle est pratiquée dans les cas les plus avancés, lorsque les autres types de traitement n’aident pas, que la maladie complique grandement la maladie ou qu’il existe une menace réelle pour la vie et la santé.

En fonction de la complexité de l'endométriose, le médecin recommande le type de chirurgie nécessaire pour résoudre le problème et explique quels organes devront être retirés. Et la décision finale reste pour la femme.

Période postopératoire

Après la chirurgie pour l'ablation du cours prescrit de l'utérus:

  • antibiotiques
  • immunomodulateurs,
  • médicaments anti-inflammatoires.

Cette mesure est nécessaire pour éviter toute infection ou inflammation lors de la période de convalescence après le traitement chirurgical de l'endométriose. La chirurgie est un stress grave pour le corps. L'immunité de la femme diminue, elle devient vulnérable aux virus et aux infections. Par conséquent, jusqu'à six mois, il est nécessaire d'éviter le stress et l'effort physique. Dans les 2 mois devraient s'abstenir de relations sexuelles.

Pour éviter les causes de rechute dues aux fluctuations hormonales, des contraceptifs oraux à base d'hormones sont nécessaires.

Les filles atteintes de pathologies bénignes, qui n'ont été brûlées que par des foyers d'endométriose dans la cavité utérine avec un laser, de l'azote liquide ou un autre moyen moderne de lutter contre la maladie, devraient également prendre tous ces médicaments, mais la période de rétablissement sera plus facile. Et le risque de complications dans ce cas est beaucoup plus faible.

Après tout type de chirurgie, les femmes doivent également:

  • prendre un complexe multivitaminé
  • boire des sédatifs
  • arrêter de fumer et d'abuser de l'alcool fort,
  • plus souvent en plein air,
  • surveiller la pureté des organes génitaux externes.

Traitement: conservateur ou chirurgical?

Tout d'abord, le patient est diagnostiqué. Après une série d’études, le spécialiste décide du traitement le plus efficace compte tenu de la localisation des foyers pathologiques et des particularités de la santé de la femme. Parfois prescrit un traitement hormonal, des médicaments d'immunothérapie et d'autres médicaments. Cependant, cette approche ne donne pas toujours le résultat. Dans ce cas, l'opération est affichée.

Indications pour la chirurgie

La chirurgie de l'endométriose est indiquée pour:

  • localisation rétrocervicale des foyers d'endométriose,
  • kyste endométrioïde ovarien,
  • adénomyose (lorsque l'utérus lui-même est affecté par l'endométriose) et qu'il existe des complications - saignements,
  • le manque d'efficacité du traitement médicamenteux, même si l'endométriose n'est pas compliquée.

Retrait par laparoscopie

La laparoscopie est un traitement qui est choisi si le péritoine pelvien, l'ovaire (ou les deux ovaires) sont atteints, avec une endométriose rétrocervicale, des adhérences et des kystes.

L'extraction laparoscopique, à condition qu'elle soit effectuée par un bon spécialiste, aide à éviter les complications postopératoires et à surmonter les symptômes qui accompagnent l'endométriose et tourmentent ainsi la femme:

La chirurgie laparoscopique pour éliminer l'endométriose de l'utérus ne garantit pas une guérison à 100%. Il peut être nécessaire de réintervenir, car l’endométriose est une pathologie chronique et récurrente.

Enlèvement des foyers anormaux sur le péritoine

Si l'endométriose est localisée dans la région du péritoine, l'opération se déroule comme suit.

  1. Le spécialiste examine soigneusement la région du péritoine, les fossettes (utérine rectouterine, vésicule-utérine), les trompes de Fallope, chaque ovaire, les ligaments sacro-utérins. Faites également très attention à l'utérus et à certaines parties du rectum.
  2. En fonction des résultats de l'examen, le médecin détermine la taille ainsi que le degré de propagation des lésions détectées.
  3. Après que le chirurgien dissèque les commissures et effectue d'autres manipulations nécessaires pour éliminer les foyers d'endométriose.
  4. A ce stade, coagulation ou excision de foyers pathologiques. Le laser, l'électrocoagulation, la destruction thermique ou d'autres méthodes sont utilisées.

Chirurgie de l'endométriose des ovaires

Si l'ovaire est couvert de kystes d'endométrioïde pendant une longue période, des adhérences se produisent. Lorsque cela se produit, des adhérences: l'utérus avec les ligaments sacro-utérins et les organes voisins.

Pour l'efficacité du traitement dans ce cas, il ne suffit pas d'éliminer le kyste qui apparaît. Il devrait enlever sa capsule.

Comment se passe l'opération pour l'endométriose ovarienne?

  1. L'ovaire avec le processus pathologique est isolé des adhérences d'adhésions, des adhésions coupées.
  2. Effectuer une résection du corps, laissant le tissu n'est pas affecté par le processus pathologique.
  3. Si la taille du kyste ne dépasse pas trois cm, il est alors plus facile de l'éliminer. Elle décolle, la capsule est enlevée ou excisée avec des fragments si elle est trop grande.
  4. Le lit du kyste est traité avec un laser ou une électrode. Cela garantit l'hémostase.
  5. La capsule de kyste retirée est transférée à l'histologie au laboratoire.

Qui peut être envoyé pour enlever les ovaires ou adnquecectomy? Chez les femmes adultes en âge de procréer ou postménopausiques, chez les femmes atteintes d'endométriose chronique, les ovaires infectent les gros kystes, dans lesquels la maladie récidive souvent.

Endométriose rétrocervicale: volume d'intervention

Le nombre d'interventions chirurgicales nécessaires dépend du degré de pathologie et de la participation d'autres organes au processus. Par conséquent, effectuez d'abord une échographie, une coloscopie.

Récemment souvent utilisé la méthode lapar-vaginale. Pour commencer, le médecin excise le foyer endométriotique par un accès vaginal. Parallèlement, il effectue une laparotomie afin de préciser le degré de pathologie et de contrôler le processus d'élimination des lésions touchées. Ensuite, la zone d'exposition est traitée avec des électrodes ou un laser.

Qu'est-ce que l'endométriose de l'utérus?

Par endométriose de l'utérus, on entend une maladie hormono-dépendante dont l'étiologie n'est pas complètement établie. Il se manifeste par la croissance de l'endomètre de l'utérus en dehors de son emplacement normal, c'est-à-dire au-delà des limites de l'endomètre. D'où le nom de l'état pathologique du corps.

Généralement, les femmes ménopausées sont atteintes de telles affections, mais souvent, celles qui n'ont jamais été accouchées ont recours à des spécialistes. De plus, on pense que la prédisposition génétique au développement de la maladie joue dans ce cas un rôle important.

La maladie se caractérise par certains symptômes, elle se développe pour certaines raisons et il est donc extrêmement important de consulter un médecin immédiatement après leurs premières manifestations.

En fonction du stade de développement de la maladie, un traitement est prescrit. Chez les femmes en âge de procréer, l'endométriose est généralement détectée à un stade précoce, ce qui permet de ne pas effectuer d'intervention chirurgicale.

Cependant, il arrive souvent que les filles ne fassent pas attention au renforcement des symptômes, grâce auquel elles atteignent un état où il est nécessaire de supprimer l'endométriose.

Les causes

Compte tenu du fait qu'il est impossible de déterminer l'emplacement exact du tissu endométrial en expansion dans les organes pelviens, les spécialistes ne peuvent pas toujours déterminer les causes de la pathologie. Les mécanismes qui favorisent le développement de la maladie fonctionnent généralement. Dans leur rôle sont:

  • théorie de l'implantation - suppose que les éléments cellulaires de l'endomètre tombent en dehors de l'utérus sur les tissus et organes voisins pendant la période menstruelle,
  • trouble hormonal - il existe un dysfonctionnement androgénique du cortex surrénalien, ainsi que des taux accrus de certaines hormones produites par la glande thyroïde,
  • prédisposition au niveau génétique - il est scientifiquement prouvé qu'il existe dans la nature un marqueur responsable de la possibilité du développement d'une affection chez plusieurs représentants du beau sexe appartenant à une même famille,
  • dysfonctionnement du système immunitaire - si les défenses de l'organisme sont activées, les cellules endométriales «abandonnées» situées à l'extérieur de l'utérus seront détruites; toutefois, si elles sont dysfonctionnelles, elles s'enracinent et commencent à fonctionner,
  • transformation (métaplasie) de l'endomètre - sous l'influence de certains facteurs, les cellules d'autres tissus peuvent être transformées en endométrioïde.

En tant que provocateurs du développement de la maladie peuvent être:

  • lésion des muqueuses des organes internes (entraînant de nombreux avortements et curetage),
  • manipulations gynécologiques des organes génitaux (par exemple, cautérisation de l'érosion cervicale, césarienne),
  • processus inflammatoires impliquant des maladies infectieuses, des organes génitaux,
  • hormonothérapie, mal prescrite par un spécialiste,
  • installation de contraceptifs intra-utérins,
  • maladie du foie.

En outre, il est impératif qu'une femme soit moins exposée au stress, aux effets de facteurs environnementaux externes néfastes, car ils peuvent également devenir des causes "indirectes" du développement de la pathologie.

Manifestations symptomatiques

Le traitement chirurgical de l'endométriose n'est pas simplement prescrit. Tout d'abord, le patient observe certains symptômes, puis prend des médicaments, après quoi, en l'absence de résultat, il se voit prescrire une chirurgie. Les principaux symptômes de l'endométriose comprennent:

  • écoulement pré et post menstruel du tractus génital,
  • douleur abdominale aggravée pendant la menstruation,
  • douleurs lombaires
  • irrégularité du cycle

  • une augmentation des saignements pendant la menstruation,
  • l'incapacité de concevoir rapidement un enfant,
  • dysménorrhée (lésions gynécologiques cycliques, accompagnées de douleurs abdominales basses),
  • gain de poids déraisonnable.

Il arrive que la maladie ne soit pas accompagnée de manifestations symptomatiques et que, dans de tels cas, son diagnostic survienne aux derniers stades de développement. Ensuite, en fonction de l’état du patient, le spécialiste prescrit une intervention chirurgicale et l’endométriose est supprimée.

Mais au début, il est nécessaire de procéder à certaines procédures de diagnostic, notamment des tests généraux d'urine et de sang, une colposcopie et un diagnostic par ultrasons.

Complications possibles

Il est extrêmement important de ne pas entamer l'état du corps avec l'endométriose, car cela peut avoir des conséquences trop difficiles à éliminer.

Une femme peut perdre sa propre fertilité, ce qui entraînera certaines difficultés dans la vie sexuelle et peut également faire face à une menace réelle pour sa propre vie. Il est important de consulter un spécialiste présentant des manifestations régulières même de plusieurs symptômes.

Dans l'endométriose, une croissance massive des tissus en dehors de l'utérus peut survenir, entraînant une perturbation du fonctionnement de tout l'organe reproducteur. Dans ce cas, l'utérus est retiré, ce qui empêche une femme de devenir enceinte et d'accoucher.

Lorsque les tissus de l’endomètre occupent trop de place sur les organes voisins, il est possible qu’ils soient partiellement retirés pour sauver la vie du patient.

Il est important de consulter un médecin car les foyers de l'endométriose peuvent être tôt ou tard les causes du cancer, ce qui peut également entraîner l'ablation de l'organe génital.

Dans de telles situations, le pire des scénarios est l'impuissance des médecins qui, au cours des dernières phases du développement de la maladie, peut entraîner une issue fatale pour le patient.

Il est recommandé de surveiller de près l'état des organes génitaux internes après une intervention chirurgicale pour l'endométriose au cours des cinq premières années. Si la maladie ne se manifeste pas à nouveau, elle est considérée comme complètement guérie.

Les statistiques indiquent qu'environ 60% des patients avec un diagnostic similaire sont complètement guéris et ne souffrent plus de la maladie.

Indications pour la chirurgie

L'intervention chirurgicale pour l'endométriose n'est prescrite que dans certains cas, notamment:

  • заболевания хронического характера, касающиеся органов ЖКТ, крови, сердечно-сосудистой системы,
  • intolérance aux composants de médicaments prescrits par un spécialiste,
  • traitement semestriel de la maladie, ne donnant pas une dynamique positive,
  • diamètre des foyers d'endométriose supérieur à 20 mm,
  • la présence de kystes de type endométrioïde dans les ovaires,
  • la présence de malformations des organes pelviens, à la suite desquelles se développent des maladies du tractus gastro-intestinal, des uretères, des reins, des glandes surrénales,
  • la présence d'un processus d'adhésion.

Une fois que tous les aspects de la maladie ont été étudiés, il est déterminé par quelle méthode l’intervention chirurgicale sera effectuée.

Méthodes de traitement chirurgical de la maladie

Le traitement chirurgical est généralement représenté par 2 méthodes:

Avec la chirurgie conservatrice, les organes internes ne sont pas enlevés. Il y a l'élimination des foyers d'endométriose, nommés dans les cas suivants:

  • planification de la grossesse,
  • formes modérées et graves de la maladie,
  • endométriose externe,
  • la valeur de l'endométriome sur les ovaires est supérieure à 20 mm.

La chirurgie conservatrice implique l'utilisation de la laparoscopie ou de la chirurgie abdominale. Le plus souvent, la voie laparoscopique pour l'élimination des formations pathologiques est choisie, car la période de récupération après l'opération chez la femme est beaucoup moins longue.

La chirurgie radicale se produit avec le retrait des organes génitaux internes. Les indications pour un tel traitement sont des situations où:

  • le traitement n'a aucun effet chez les femmes de plus de 40 ans atteintes de formes graves de la maladie,
  • l'endométriose se transforme en forme rétrocervicale,
  • développe une adénomyose.

Les principales voies d'intervention radicale sont considérées comme laparoscopiques ou laparotomiques. Ils ne diffèrent pratiquement pas les uns des autres.

La période de récupération qui suit le transfert d’opérations de cette nature peut durer jusqu’à six mois et comprend nécessairement la prise de médicaments hormonaux pour prévenir la récurrence de la maladie.

Caractéristiques de l'opération

La chirurgie pour l'endométriose, comme pour toute autre maladie, présente certaines caractéristiques. Elle a montré sa tenue quelques jours avant le début de la menstruation. La perméabilité des uretères est sûrement vérifiée et des cathéters urétéraux sont insérés avant l'opération pour faciliter le travail des chirurgiens.

La décision d'utiliser une méthode chirurgicale radicale ou conservatrice est basée sur l'examen diagnostique effectué, ainsi que sur l'âge du patient.

La première méthode est généralement recommandée aux femmes qui ne prévoient pas d’avoir plus d’enfants. La préservation des organes reproducteurs est attendue chez les beau sexe qui sont en âge de procréer.

L'efficacité de l'opération dans le traitement de la maladie

Avec l'endométriose, le rétablissement n'est garanti que si tous les centres du début de la maladie ont été soigneusement éliminés. Cependant, personne ne peut donner toutes les garanties, car la pathologie est sujette à des manifestations récidivistes.

Il arrive souvent qu'après quelques années, une intervention conservatrice répétée soit appliquée. Dans le cas d'une intervention radicale, il n'y a pas de récidive.

Pour les spécialistes traitant des femmes en âge de procréer, il est important de préserver leur fonction de reproduction et de se débarrasser de l'infertilité développée sur le fond de la pathologie.

Si la patiente a réussi à tomber enceinte après l'opération, elle parle du résultat positif d'une intervention conservatrice. L'absence de rechutes ultérieures, la douleur pendant la menstruation est le résultat d'un traitement de qualité.

Indications pour l'ablation de l'utérus

L'excision d'un corps féminin important ne signifie pas toujours son élimination totale (extirpation). Parfois, les médecins quittent le col de l’utérus, les ovaires et les trompes de Fallope pendant la chirurgie. Le retrait d'un organe est nécessaire pendant les processus oncologiques ou les appendices, saignements importants qui ne peuvent pas être traités par un traitement conservateur, afin d'arrêter le développement du processus septique sur les organes pelviens (métroendométrite purulente). Le plus souvent, l'ablation de l'utérus est due à des processus pathologiques qui ne menacent pas la vie d'une femme.

Myome utérin

Le leiomyome, les fibromes ou les fibromes (fibrose) de l'utérus est une croissance bénigne qui se produit dans le myomètre (couche musculaire) de l'organe. Il s'agit de la maladie la plus répandue chez les femmes après 45 ans. Toutefois, le médecin ne prescrira jamais une intervention chirurgicale sans raison grave. Une petite tumeur est traitée avec des méthodes conservatrices, mais il est parfois impossible de se passer de la chirurgie. Si les fibromes utérins sont déterminés à un jeune âge, les gynécologues tentent en particulier de préserver la fonction de reproduction de la femme.

En médecine moderne, l'opération consistant à enlever l'utérus en présence de formations de myomes est prescrite pour les pathologies suivantes:

  • la tumeur est localisée sur le cou de l'organe,
  • les nœuds fibromateux exercent une pression sur les tissus et organes adjacents, ce qui provoque une douleur constante chez le patient,
  • il existe un risque de réincarnation d'une tumeur bénigne dans le cancer,
  • les signes que les fibromes sur la jambe avec le temps se produiront une torsion, ce qui conduira à une nécrose,
  • le développement des fibromes survient avec le prolapsus de l'utérus ou le prolapsus de l'organe génital,
  • la tumeur a des manifestations cliniques vives et la femme est en ménopause,
  • le fibromyome a atteint une taille supérieure à 12 semaines de gestation.

Endométriose

La croissance chronique de l'endomètre (tissu glandulaire) à l'extérieur de l'utérus est appelée endométriose. La pathologie fait également référence au commun et peut être à l'intérieur ou à l'extérieur du système de reproduction. La grande majorité des maladies représentées par l'évolution interne de la maladie. L'enlèvement par laparoscopie d'épithélium envahi par la végétation est principalement utilisé, ce qui préserve l'utérus et d'autres organes. En cas d'évolution agressive de la maladie, d'absence persistante de résultats du traitement médicamenteux ou de risque de dégénérescence maligne, le médecin peut alors exiger une hystérectomie.

Cancer du col utérin ou de l'ovaire

Le retrait de l'utérus dans le cancer sauve la vie de la patiente. En règle générale, en oncologie, en plus de la chirurgie, une radiothérapie ou une chimiothérapie est également prescrite. L'hystérectomie radicale est recommandée en cas de cancer, c'est-à-dire que non seulement l'utérus est retiré, mais également le col de l'utérus, les ovaires, le haut du vagin, les trompes de Fallope et les tissus comportant des ganglions lymphatiques. Le stade précoce de l'oncologie vous permet de réaliser une opération plus bénigne en préservant la fonction de reproduction de la femme: élimination des 2/3 du col de l'utérus avec préservation du pharynx interne et d'autres organes afin que vous puissiez devenir enceinte et donner naissance.

Nécrose des ganglions fibromateux

La nécrose du nœud fibromateux est la complication la plus grave des fibromes utérins. La maladie est une violation de la nutrition de ses tissus, dans laquelle il y a un œdème et une douleur aiguë. À la palpation du nœud, la douleur augmente, les vomissements, l'irritation du péritoine, la température augmente. En cas d'ajout d'infection, les phénomènes généraux sont aggravés. L'indication pour la chirurgie est d'établir le diagnostic. Le volume de l'opération est décidé individuellement, en fonction de l'âge et de l'état général du patient.

Omission ou prolapsus de l'utérus

Le prolapsus ou le prolapsus des organes génitaux chez une femme survient lorsque les muscles pelviens ou péritonéaux sont affaiblis. La pathologie se développe en raison du travail acharné, des naissances multiples, des troubles endocriniens ou de l'inflammation chronique. Au stade initial de la maladie, la thérapie vise à renforcer les groupes musculaires faibles. L'hystérectomie est considérée comme le moyen le plus radical mais le plus efficace de résoudre le problème. Deux options sont possibles: l'excision de l'utérus et la partie supérieure du vagin ou l'ablation partielle du vagin, ce qui préserve la possibilité d'une activité sexuelle.

Préparation à la chirurgie pour enlever l'utérus

Comment se préparer à l'opération? Comme l'hystérectomie est réalisée sous anesthésie générale et dure longtemps, l'ablation de l'utérus nécessite une préparation spéciale. Avant l'opération, le gynécologue doit examiner les antécédents médicaux du patient, connaître les maladies infectieuses chroniques, les allergies et la possibilité d'une anesthésie. L'ensemble de la préparation à l'opération comprend une préparation médicale au cours de laquelle l'examen, le nettoyage des intestins, le traitement des inflammations, le traitement médicamenteux et la correction psychologique ont lieu.

Examen du patient

Avant de procéder à une hystérectomie, un examen gynécologique et général du patient est effectué. Le diagnostic en laboratoire comprend la réalisation de tests sanguins biochimiques et cliniques pour:

  • Anticorps anti-VIH
  • maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, syphilis),
  • hépatite infectieuse,
  • niveaux d'hormones, minéraux, sucre,
  • la coagulation du sang
  • facteur et groupe rhésus.

Également effectué ECG, spirographie, tonométrie, radiographie des poumons. Lors de l'identification de pathologies du système nerveux, du rein, du système respiratoire ou du coeur, le patient est envoyé pour un examen plus approfondi chez d'autres spécialistes. Le diagnostic gynécologique comprend l'examen du vagin et de l'utérus, ainsi qu'une échographie pelvienne. Si vous soupçonnez un cancer, la femme est convoquée pour une IRM, une biopsie et une histologie. Il est important, avant le retrait opportun de l'utérus, d'identifier les infections dans les voies urinaires et génitales.

Préparation intestinale

Avant toute intervention chirurgicale, les intestins doivent être nettoyés. Pour ce faire, trois jours avant l'opération, les médecins prescrivent un régime alimentaire spécial qui ne contient pas de fibres grossières ni de laitier. Le pain de seigle, les légumineuses, les fruits et les légumes doivent être exclus du régime alimentaire. Le soir précédant l'hystérectomie, il est conseillé de ne pas manger. En dernier recours, il est permis de dîner avec du fromage cottage, du yogourt ou du kéfir maigre, 8 heures avant l'admission.

Vous ne devez pas nettoyer les intestins vous-même avant de retirer l'utérus, car le péristaltisme actif peut interférer avec le fonctionnement normal. Le jour de l'opération, rien ne peut être mangé et bu pour éviter les vomissements pendant l'anesthésie.

Formation à la drogue

Si une femme ne présente pas d'infection ni de pathologie d'autres organes, elle n'a pas besoin de préparation médicale avant de retirer l'utérus. Les infections sont traitées et des médicaments antibactériens sont prescrits lors de la détection des maladies suivantes:

  • infections froides et virales
  • pathologies endocriniennes (diabète),
  • maladies neurologiques
  • troubles des reins, du système respiratoire, du système cardiovasculaire.

La préparation des veines est une manipulation extrêmement importante avant l'opération. Même en l'absence de varices ou de thrombophlébite chronique, il peut y avoir après la chirurgie une stagnation dans le sang en raison d'une augmentation de la pression veineuse. Un tel processus peut aboutir à des complications graves pouvant aller jusqu'à la séparation du thrombus et son entrée dans les vaisseaux cérébraux ou pulmonaires. Avant de procéder à l'ablation de l'utérus, la patiente doit toujours consulter un phlébologue ou un chirurgien vasculaire. Pendant l'hystérectomie, une compression des veines est créée à l'aide de bandages élastiques.

Soutien psychologique

La récupération après une chirurgie est un processus long et il est stressant de retirer l’utérus d’une femme. Plus la patiente est jeune, plus son traumatisme psychologique est grand. Le rôle du médecin dans ce cas est d’expliquer la nécessité d’une telle intervention, pourquoi elle ne peut être évitée, de parler du déroulement de l’opération et de l’excision choisie.

Beaucoup de femmes craignent qu'après l'ablation de l'utérus, elles aient des problèmes avec un partenaire ou que leurs fonctions sexuelles soient complètement perdues. La pratique montre qu'après la réadaptation, une femme ne perd que la fonction de procréer et continue à ressentir le désir sexuel. Pour des raisons d'éthique médicale, le médecin conseillera de ne pas informer l'homme de l'étendue de l'ablation de l'utérus.

Cours d'opération

Comment se passe l'opération pour enlever l'utérus? L'hystérectomie commence par le choix du volume et de l'accès par le chirurgien. Comme déjà mentionné, ils enlèvent l'utérus entier avec des appendices, ou seulement une partie de celui-ci. En fonction de l'accès opératoire, on distingue les types d'hystérectomie suivants:

  1. Retrait de l'utérus à travers le vagin.
  2. Supravaginal (sous-total).
  3. Laparascopic avec des outils.
  4. Robot laparoscopique da Vinci.
  5. Retrait ouvert (chirurgie abdominale).

Une intervention chirurgicale pour retirer l'utérus avec l'introduction de l'anesthésie commence. L'anesthésie est appliquée en fonction du poids de la femme, de son âge, de son état de santé général et de la durée de l'opération. Tous les patients sont initiés à l’anesthésie générale, quelle que soit la technique d’intervention choisie pour une relaxation complète des muscles de la paroi abdominale.

Chirurgie abdominale

Au cours d'une intervention abdominale, une incision chirurgicale est pratiquée dans le bas de l'abdomen pour accéder à l'utérus. Les incisions sont verticales et horizontales de 10 cm à 15 cm. La technique est bonne car le chirurgien peut bien voir les organes et déterminer l’état des tissus. On a recours à l'hystérectomie abdominale avec l'apparition de grosses adhérences ou polypes, d'un hypertrophie de l'utérus, d'une endométriose ou d'un cancer. Les inconvénients de la technique sont une récupération à long terme, une affection grave après l'intervention, une cicatrice d'incision.

Vaginal

L'hystérectomie vaginale a pour caractéristique principale d'être réalisée de manière commode pour la femme - après l'opération, le corps ne présente aucune cicatrice ni aucune suture. Après l'ablation de l'utérus par voie vaginale, la patiente récupère rapidement et une rééducation émotionnelle rapide a lieu. Malheureusement, seul un tiers des patients opère de cette manière car il existe de nombreuses contre-indications:

  • grande taille de l'utérus,
  • césarienne
  • tumeurs malignes,
  • pathologies combinées,
  • inflammation aiguë d'autres organes et systèmes.

Durée

Combien de temps dure l'opération pour enlever l'utérus? L'hystérectomie par laparoscopie dure en moyenne entre 1,5 et 3,5 heures. L'ablation abdominale de l'utérus dure de 40 minutes à 2 heures, selon la complexité de la procédure chirurgicale. L'hystérectomie vaginale ne dure pas plus de deux heures si la procédure se déroule sans complications.

Période postopératoire

Toute intervention chirurgicale est un degré différent de blessure causée par une lésion des tissus et des vaisseaux sanguins. Après le retrait de l'utérus, il faut du temps pour restaurer complètement le corps. Le schéma et la durée des mesures de rééducation dépendent toujours de la gravité de la maladie, des caractéristiques du corps de la femme, du type d’opération et des complications postopératoires. Pour la correction de la santé dans la période postopératoire, tout un ensemble de mesures de rééducation a été développé. Ses principales composantes sont les exercices de physiothérapie, une nutrition adéquate et un soutien hormonal.

Récupération et Réhabilitation

La période de récupération postopératoire après l'ablation de l'utérus comprend le temps écoulé entre l'intervention chirurgicale et la pleine performance et le début de l'activité sexuelle. La réadaptation est divisée en deux étapes: précoce et tardif. Avec une hystérectomie abdominale réussie, la période initiale est de 9 à 12 jours, après quoi le patient est retiré des sutures, puis renvoyé de l'hôpital.

Après une exposition laparoscopique, la rééducation précoce dure 3,5 à 5 jours. Les saignements et autres symptômes, y compris une éventuelle infection, sont éliminés au cours de cette période. Après l'hystérectomie vaginale, s'il n'y a pas eu de complications au cours de l'opération, la patiente quitte l'hôpital au bout d'une semaine. Le stade tardif de la récupération a lieu à la maison avec des consultations régulières du médecin. En moyenne, la scène dure environ un mois. A ce stade, il y a un renforcement de l'immunité, la récupération de la santé et l'état psychologique d'une femme.

Nutrition après la chirurgie

Après la chirurgie pour enlever l'utérus devrait suivre les recommandations visant à améliorer le tractus gastro-intestinal:

  • Mangez au moins 6-7 réceptions en petites portions.
  • Buvez deux litres d'eau pure chaque jour.
  • Aliments consommés à l'état liquide ou semi-liquide.

Il est nécessaire d'introduire la bouillie sous forme friable dans le régime alimentaire, ainsi que le poisson de mer et la viande maigre - uniquement dans les bouillies. Les bouillons de viande, les produits laitiers fermentés faibles en matières grasses, les légumes (haricots, pommes de terre et chou - soigneusement), les salades de légumes à l'huile végétale et les purées de légumes sont autorisés. Les légumes frais, les fruits secs et les noix sont recommandés. Vous pouvez boire du jus de grenade, du thé vert.

  • bouillie liquide,
  • les champignons,
  • muffin, pain blanc,
  • confiserie,
  • des plats frits, gras et épicés,
  • produits semi-finis
  • viande fumée
  • thé noir, café,
  • boissons gazeuses
  • limiter la consommation de sel pour prévenir la rétention d'eau.

Activité physique

Après le retrait de l'utérus ne peut pas soulever 1,5 - 2 mois. Le sexe n'est pas recommandé 6 semaines après l'hystérectomie. Les médecins conseillent aux sportifs de se rendre à la piscine et au sauna au plus tôt six mois après la chirurgie abdominale, lorsque la cicatrice est enfin formée. Les exercices visant à rétablir l'activité physique doivent être effectués quotidiennement, sans effort. Afin d'éviter les problèmes de miction, il est démontré que les exercices de Kegel restaurent le fonctionnement normal du système génito-urinaire.

Recommandations des médecins en période postopératoire

Une hystérectomie modifie le mode de vie d'une femme. Чтобы успешно восстановиться после удаления матки врачи рекомендуют обратить внимание на следующие моменты:

  1. Бандаж. Особенно рекомендован пациенткам в менопаузе, имеющим множество родов.
  2. Секс. Pendant 4-6 semaines, la vie sexuelle est interdite car pendant cette période, la décharge continue.
  3. Exercices Il existe un périne-mètre - un simulateur spécial pour renforcer les muscles du plancher pelvien et du vagin. Il assure l'efficacité de la gymnastique intime.
  4. Tampons Tant qu'il y a des excrétions, des joints d'étanchéité doivent être utilisés. Les tampons ne sont autorisés que 2 à 2,5 mois après le retrait de l'utérus.
  5. Puissance Une alimentation saine est importante. La plupart des plats doivent être consommés avant 16 heures.
  6. Hôpital. Les périodes d'invalidité sont de 30 à 45 jours pour l'hystérectomie. Avec des complications, le congé de maladie est prolongé.

Complications postopératoires possibles et conséquences

Rarement, il y a des complications après une intervention chirurgicale pour enlever l'utérus, mais pour pouvoir demander de l'aide à temps, vous devez en être informé. Dans les premiers jours qui suivent l'hystérectomie, la détérioration suivante est possible:

  • divergence des coutures ou inflammation de la cicatrice avec écoulement purulent,
  • difficulté à uriner (crampes, douleur) ou incontinence urinaire,
  • intensité de saignement différente (interne ou externe),
  • thrombose ou thromboembolie artérielle pulmonaire conduisant à un blocage des branches, qui est lourde de mort,
  • inflammation du péritoine (péritonite) pouvant provoquer une septicémie,
  • hématomes dans la zone de suture,
  • décharge avec une odeur désagréable et des caillots.

Si une infection de couture se produit, la température du patient monte à 38 degrés. Pour soulager cette complication, la prise d'antibiotiques suffit. La péritonite se développe plus souvent si une hystérectomie d'urgence est réalisée sur la femme. Dans ce cas, le syndrome douloureux est prononcé et nécessite donc une antibiothérapie et une perfusion de solutions colloïdales. Une intervention chirurgicale répétée peut être nécessaire pour retirer le moignon utérin et rincer la cavité abdominale avec des antiseptiques.

Dans les mois suivants, il y a une ménopause, ce qui est difficile dans cette situation. La plupart des femmes ressentent des sensations de brûlure et de sécheresse dans le vagin, des bouffées de chaleur, un inconfort dans les parties génitales et une anxiété. Cela est dû à un ajustement hormonal, lorsque le corps de la femme cesse de produire des œstrogènes, ce qui entraîne un amincissement de la muqueuse vaginale et une perte de lubrifiant. Les rapports sexuels dans cette condition peuvent être douloureux, de sorte que le désir sexuel de la femme diminue.

Coût de fonctionnement

Combien coûte une chirurgie utérine? Le prix de l'hystérectomie dépend de plusieurs facteurs: le niveau de l'hôpital, le professionnalisme du chirurgien, l'ampleur de l'opération, la région et la durée du séjour à l'hôpital. En outre, le coût de la chirurgie dépend de la méthode chirurgicale utilisée. Dans les cliniques privées à Moscou, la laparoscopie coûtera entre 16 000 et 90 000 roubles. Une hystérectomie abdominale ou vaginale coûte entre 20 000 et 80 000 roubles. Une opération similaire visant à enlever l'utérus en Israël coûtera 12 000 dollars.

Natalia, 35 ans: La séparation des organes est triste, mais lorsqu'une hystérectomie est la seule chance de survie, il n'y a pas d'autre choix. J'ai eu un fibrome bénin pendant 12 semaines, mais pendant que je rassemblais les documents, il a augmenté à 20 semaines! Opération de voie réussie. Je n'avais pas peur d'elle, mais j'attendais comme salut, car je pensais que je ne survivrais pas - le saignement pendant la menstruation était si intense. Il a fait le meilleur chirurgien de Ryazan, il n'y avait donc qu'un mince shovchik.

Victoria, 46 ans: Il y a beaucoup de femmes sur le forum qui ont l'utérus enlevé, et beaucoup parlent de chirurgie, pas comme un gros problème, mais comme une libération. Le seul inconvénient, selon les femmes, est l'impossibilité d'avoir un bébé, mais à mon âge, ce n'est plus d'actualité, j'ai donc facilement accepté de subir une laparoscopie. L'opération est simple - après 5 jours était déjà à la maison. Cela fait 30 jours et j'ai presque oublié que j'avais subi une ablation de l'utérus. Seule une ménopause précoce avec des marées douces mais fréquentes rappelle elle-même.

Larisa, 52 ans: Après le retrait de l'utérus, une ostéoporose des articulations de la hanche s'est développée. La diminution de la densité osseuse au fil du temps entraîne leur fragilité, je suis donc constamment assis sur des médicaments de soutien contenant du calcium et de la vitamine D. Les médecins disent qu'il y a eu des changements de posture, bien que je ne les aie pas vus jusqu'à présent. Pour prévenir les complications, un traitement hormonal a également été prescrit.

Indications pour l'hystérectomie

Plus la maladie est détectée rapidement, plus le traitement conservateur sera efficace. Vous pouvez suspecter une déviation si une femme s'inquiète de la douleur, de la décharge, des défaillances du cycle menstruel. Dans ce cas, vous devez consulter le gynécologue, qui collectera les antécédents, mènera une inspection et nommera un certain nombre d'examens et de tests, notamment une colposcopie, une échographie et une hystéroscopie.

L'endométriose est une maladie chronique du système de reproduction féminin. Un traitement médicamenteux bien choisi peut éliminer les symptômes et atteindre un état de rémission. Cependant, il existe des indications selon lesquelles une intervention chirurgicale visant à enlever l'utérus et les ovaires ne peut être évitée.

La chirurgie sera la seule option disponible si:

  • la maladie progresse,
  • les médicaments n'aident pas
  • il y avait des complications
  • il y a un risque de tumeur maligne.

Une étape importante consiste à se préparer à la chirurgie pour enlever l'utérus. Le patient est soigneusement examiné, nécessite souvent l'aide d'un psychologue.

Avis des patients

Pour comprendre comment se passe la récupération après l'ablation de l'utérus après l'endométriose et comment vous préparer aux changements à venir, vous devez étudier les réactions des femmes qui ont déjà rencontré le problème et ont réussi à le surmonter.

Tatiana, 38 ans

Pendant près de six mois, nous avons essayé de prendre des médicaments, mais tout était inutile, les pertes et la douleur ont continué. Ensuite, deux opérations ont été effectuées. La première consiste à retirer une partie de l'utérus. Mais c'était inefficace, des poches ont continué à apparaître. En conséquence, le médecin m'a suggéré de retirer l'utérus avec les ovaires. J'ai longtemps réfléchi et inquiet à ce sujet, mais mon mari et mes enfants m'ont soutenue. L'opération a été un succès, la rééducation a duré près de deux mois. Maintenant, je me sens bien, même plus jeune. La vie sexuelle reste la même, brillante et pleine.

Anna, 43 ans

J'ai eu une endométriose à 42 ans. Je suis allé chez le médecin parce que la décharge, ayant une couleur et une odeur désagréables, me tourmentait. Après une série d'examens et de tests, le médecin a déclaré qu'une hystérectomie était nécessaire. J'ai deux enfants, alors j'ai tout de suite accepté. Tout s'est bien passé, il n'y a pas eu de complications. Au cours des premières semaines, il y a eu une légère décharge. Au final, je me sens bien, je profite d’une vie bien remplie. Si vous doutez de l'opportunité d'effectuer l'opération, mon conseil est de le faire.

Elena, 40 ans

Mon utérus a été retiré tôt, à 35 ans. La procédure elle-même n'était pas un problème, il y avait quelques difficultés pendant la période de réhabilitation. J'ai été confronté à des problèmes psychologiques. Il semblait que j'étais prêt pour l'opération, mais après être devenu irritable, agressif, j'ai été tourmenté par une terrible insomnie, je ne pouvais plus vivre comme avant. Dans quelles cliniques j'étais non seulement, mais à la fin, mon mari m'a aidée à faire face à la crise psycho-émotionnelle. Il a réussi à me prouver que je restais la même, belle et sexy. Et tout a fonctionné, mais cela a pris au moins six mois.

Irina, 45 ans

Quand on m'a diagnostiqué une endométriose, une opération d'urgence était nécessaire. Une hystérectomie par laparoscopie a été prescrite, mais au cours du processus de manipulation, des complications se sont développées et l'utérus a dû être retiré. En raison de l'issue inattendue de la procédure, j'étais très déprimé. Mais je me suis vite rendu compte que la vie ne s'arrêtait pas là. La santé est la chose la plus importante dans la vie. La rééducation a été rapide, la sortie n’a plus été dérangée. Je veux faire appel à toutes les femmes: adorable, ne vous inquiétez pas et ayez peur! Il est important de vous sauver la vie, peu importe le prix que vous payez.

Est-il toujours nécessaire de retirer l'attention de l'endométriose ovarienne

L'endométriose des ovaires se produit généralement chez les jeunes filles. Le traitement de la pathologie est souvent effectué dans la préparation complexe pour la grossesse ou au stade de la FIV. Le retrait de l'utérus dans l'endométriose ovarienne est rarement effectué, par exemple dans les cas suivants:

  • Si au cours d'une intervention chirurgicale pour enlever les kystes, leur malignité ne peut pas être exclue. Endométriose path pathologie bénigne. Mais parfois (selon certaines données, dans 5 à 7% des cas), des cellules malignes peuvent apparaître dans les foyers, le plus souvent avec des lésions des ovaires.
  • Chez les femmes ménopausées ou après 45 ans, en association avec un myome utérin, une pathologie de l'endomètre.

Le retrait des ovaires et de l'utérus mène à la castration, une condition identique à celle de la ménopause. Le niveau d'oestrogène diminue, ce qui conduit à la régression et à d'autres foyers d'endométriose. C'est le moyen le plus radical de se débarrasser de la maladie, mais en même temps, d'autres problèmes se posent: bouffées de chaleur, transpiration, tendance à prendre du poids, changements d'humeur, destruction des os et autres manifestations chez les femmes ménopausées.

Si un seul ovaire est retiré (avec ou sans le corps de l'utérus), cette affection se développe progressivement. Parfois, l'appendice restant assume la fonction de deux, ce qui conduit à son hypertrophie (augmentation) et souvent à des modifications kystiques.

Avantages et inconvénients

Recourir à l'ablation de l'utérus devrait être, en pesant soigneusement tous les avantages et les inconvénients. Sans l'organe de reproduction principal dans le corps d'une femme, un certain nombre de changements se produisent, dont elle devrait être consciente.

Pour l'intervention chirurgicale, les facteurs suivants parlent:

  • endométriose prononcée, non susceptible d'un traitement conservateur. Le retrait de l'utérus améliorera le bien-être,
  • si, pour certaines raisons, il est impossible de supprimer l'endométriose en prenant des pilules ou des injections, par exemple en cas d'allergies multiples ou de maladies mentales,
  • combinaison avec d'autres maladies des organes génitaux: fibromes volumineux ou pathologies multiples de l'endomètre, kystes ovariens,
  • menstruations abondantes avec une diminution constante du taux d'hémoglobine et l'absence d'effet d'un autre traitement.

Dans de telles situations, l'ablation de l'utérus améliore considérablement la qualité de vie de la femme. Les indices sanguins se normalisent, de nombreuses manifestations de l'endométriose disparaissent. Cependant, vous ne devez pas retirer l'utérus dans les cas suivants:

  • si une femme envisage une grossesse ou a moins de 35 ans,
  • dans le cas où aucun traitement conservateur n'a été appliqué,
  • avec une endométriose inexprimée et l’absence d’autres indications chirurgicales.

Conséquences possibles après l'ablation de l'utérus avec l'endométriose

L'utérus est l'un des organes cibles affectés par les hormones hypophysaires et ovariennes. Le manque de retour d'information après le retrait entraîne divers changements dans le corps d'une femme.

Les principales conséquences de l'ablation de l'utérus avec l'endométriose sont les suivantes:

  • une femme ne peut jamais avoir un enfant seule,
  • après l'ablation de l'utérus, même lorsque les ovaires sont préservés, la ménopause survient plus rapidement que chez les femmes ayant un organe préservé,
  • après l'intervention, une maladie de l'adhérence peut se développer, en particulier dans le contexte d'une endométriose établie précédemment, ce qui peut être à l'origine de douleurs et de malaises au bas de l'abdomen,

  • Les opérations d'endométriose avec retrait de l'utérus nécessitent souvent des qualifications et une expérience élevées du chirurgien et sont accompagnées d'un risque élevé de complications postopératoires,
  • après le retrait de l'utérus, une femme peut remarquer des changements dans les sensations dans la sphère intime, des problèmes de défécation, des mictions, qui dépendent de la gravité de l'endométriose et de la complexité de l'opération.

Voir cette vidéo pour les effets de l'ablation de l'utérus:

Options chirurgicales

En fonction des indications d'ablation de l'utérus et de la gravité de l'endométriose, le volume de l'intervention chirurgicale peut être différent. Les options suivantes sont possibles:

  • amputation: retrait du corps cervical seulement,
  • extirpation: si, en plus du corps, le col est retiré, le vagin se termine ensuite à l'aveuglette.

La question des appendices dans chaque cas est résolue individuellement. Les deux avec amputation et extirpation, résection d'une partie ou des deux, suppression complète de la droite ou gauche, ou deux peuvent être effectuées.

L'opération peut être réalisée par laparoscopie ou laparotomique (version classique). Dans le même temps, d'autres ectopies endométrioïdes sont retirées du péritoine, de l'intestin, de la vessie et d'autres endroits. La chirurgie laparoscopique devrait être préférée, car le degré de blessure est moindre et la récupération est beaucoup plus rapide.

Il convient également de garder à l’esprit que les plaies sur la peau de la paroi abdominale antérieure après la laparoscopie ne sont pratiquement pas perceptibles au fil du temps.

Voir dans cette vidéo sur le traitement chirurgical de l'endométriose:

Récupération et la vie après

Enlèvement de l'utérus ̶ intervention grave. Le rétablissement d’une telle opération prend au moins deux mois, voire plus longtemps dans certains cas. En cas d’endométriose prononcée, le moment exact où cette pathologie est devenue la principale indication d’intervention, la prise de médicaments hormonaux visant à prévenir les symptômes de la ménopause et à améliorer le bien-être général de la femme n’est pas recommandée.

Les doses d’œstrogène qu’il contient peuvent provoquer la progression de la maladie. Si l’endométriose était une indication concomitante, il n’y avait pas de foyers multiples d’autres localisations, alors ces médicaments pouvaient être utilisés. Selon l'âge de la femme, il peut s'agir de contraceptifs oraux ordinaires (la préférence devrait être donnée à "Klaire", "Zanin", "Bonade") ou adaptée ("Femoston", etc.).

Après la période de réadaptation, une femme peut mener une vie normale, notamment en ce qui concerne les relations intimes.

Même après l'ablation de l'utérus, un médecin doit être consulté régulièrement, surtout si une amputation a été réalisée pour contrôler l'état du col de l'utérus.

Lorsque vous retirez les ovaires avec l'utérus et l'impossibilité d'un traitement hormonal, vous devez être prêt pour les manifestations de la ménopause. Les premiers symptômes peuvent apparaître quelques jours ou une semaine après la chirurgie. Les changements d'humeur, le ralentissement du métabolisme et d'autres problèmes rencontrés par les femmes ménopausées interviennent beaucoup plus tôt.

Et voici davantage d’informations sur les options permettant de supprimer l’endométriose après une césarienne.

Le retrait de l'utérus dans l'endométriose est une option de traitement qui vous permet de vous débarrasser d'une seule source de pathologie dans le corps. La plupart des opérations sont effectuées selon plusieurs indications: en présence de fibromes, de saignements persistants, de kystes ovariens. Il peut y avoir plusieurs options de traitement chirurgical, tout dépend des indications concomitantes et de l’âge de la femme.