L'hygiène

Puis-je boire de l'alcool (vin, bière) pendant la menstruation?

Menstruation - il s'agit d'un processus normal dans le corps de chaque beau sexe, bien que beaucoup de femmes les perçoivent comme une punition ou une "punition du ciel". Ils peuvent être compris, car les jours critiques ne procurent pas seulement de l'inconfort, une mauvaise santé, mais aussi de la douleur et même parfois une douleur intense.

Chaque femme choisit elle-même la méthode de traitement des symptômes négatifs de la menstruation et du syndrome prémenstruel. Quelqu'un utilise des analgésiques, quelqu'un ne sort pas et toute la période est au lit, mais très souvent les femmes peuvent utiliser de l'alcool pour soulager la douleur. Mais est-il possible de boire de l'alcool pendant la menstruation, essayez de comprendre cet article.

Caractéristiques de la physiologie féminine

Pour commencer, nous allons faire une petite digression et examiner ce qu'est la menstruation et quels facteurs elle influence.

Les premiers jours critiques surviennent chez les filles âgées de 12 à 14 ans. À ce stade, leur stade de procréation débute et se termine vers la fin de la menstruation, qui date d’environ 50 à 55 ans. La présence de menstruations suggère que le système de reproduction féminin fonctionne correctement et que la femme elle-même a toutes les chances de tomber enceinte et de mener à bien l'enfant.

La durée moyenne du cycle menstruel est de 28 jours, mais elle peut varier entre 21 et 35 jours. C’est la norme, car ce n’est pas la durée du cycle qui importe, mais sa régularité. Pendant les jours critiques, le corps de la femme est renouvelé, l'utérus se débarrasse de l'excès d'endomètre, qui se présente sous forme de sang et de caillots. Le processus de "nettoyage" dure 3-7 jours. Il est sous le contrôle de l'hypophyse, qui synthétise les hormones nécessaires au travail du corps de la femme.

De nombreux facteurs peuvent influer sur la durée, le volume et l'intensité de la douleur pendant la menstruation:

  • les hormones,
  • état de santé général d'une femme
  • état psychologique et émotionnel
  • ambiance à la maison et au travail
  • situation écologique
  • mauvaises habitudes, en particulier les effets de l'alcool et des cigarettes,
  • mauvaise nutrition.

Dans la passe mensuelle normale avec un léger inconfort, sans aucun symptôme prononcé. Mais avec une certaine combinaison des facteurs ci-dessus, des douleurs atroces dans le sacrum et le bas-ventre, une faiblesse, une somnolence et une mauvaise santé peuvent survenir.

Consommation d'alcool sur une base mensuelle

Les femmes peuvent boire de l'alcool pendant la menstruation dans un but différent. Parfois, cette période coïncide simplement avec la célébration d’un événement important et certaines femmes utilisent l’alcool comme anesthésique pour soulager les douleurs aiguës pendant la menstruation. Chacune de ces raisons n’a aucune importance, car dans tous les cas, l’alcool a des effets néfastes sur le corps. Considérez comment l'alcool affecte une femme pendant ses règles.

Si une femme boit un alcool léger ou de la bière pendant ses règles, elle augmentera certainement l'intensité de l'écoulement. Si vous avez bu de l'alcool non pas le premier, mais l'avant-dernier jour critique, la menstruation peut durer encore un ou deux jours.

Lorsque la menstruation survient, les femmes peuvent éprouver divers symptômes causés par des changements hormonaux. Il peut s'agir de maux de tête, de douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le dos, qui sont également causées par des modifications du tissu nerveux et des contractions des muscles utérins, une mauvaise santé et un gonflement des seins. Si une femme est sûre qu'il s'agit de symptômes de jours critiques et non d'une autre pathologie, il est tout à fait acceptable de boire un verre de vin pour soulager le stress et améliorer son état émotionnel. Si la douleur est très forte, vous ne devriez pas les émousser avec de l'alcool, car ils peuvent indiquer la présence de maladies de l'utérus ou de ses appendices. L'alcool peut dissimuler l'exacerbation d'une maladie et manquer le moment de la guérir.

Vous ne pouvez pas associer alcool et analgésiques, car la réaction de chaque organisme peut être différente. Une telle combinaison peut provoquer des allergies, une augmentation ou une diminution de la pression artérielle et d’autres conséquences, dont nous discuterons plus loin.

Conséquences de la consommation d'alcool

Les effets de la consommation d’alcool pendant la menstruation peuvent être très différents, car l’alcool affecte tout le corps de la femme, sans exception, en particulier pendant les périodes où ses fonctions de protection sont considérablement réduites. L'alcool, consommé les jours critiques, peut provoquer les pathologies et processus négatifs suivants chez la femme:

  • L’alcool peut provoquer un vasospasme qui bloque la libération des liquides des tissus. En conséquence, un gonflement se produit, la pression artérielle chute et le bien-être de la femme se dégrade considérablement,
  • L'alcool est vraiment une douleur sourde pour une courte période, mais pas plus d'une demi-heure, alors que le passage des impulsions nerveuses est bloqué le long des terminaisons nerveuses. Mais avec une diminution de l’effet de l’alcool, l’état de la femme se dégrade de façon dramatique, car la douleur ne va nulle part, mais seulement masquée.
  • pendant la menstruation, une femme a un déséquilibre œstrogène et progestérone dans le corps, ce qui provoque des hauts émotionnels, des dépressions et une irritabilité, la consommation d'alcool ne faisant qu'augmenter le déséquilibre psycho-émotionnel,
  • Si vous traitez la douleur du syndrome prémenstruel avec de l'alcool, cela peut affecter considérablement le cycle. Cependant, il peut devenir aussi irrégulier et sa durée changera,
  • L’alcool a des propriétés diurétiques et lors de la menstruation, il peut exacerber une cystite chronique ou simplement une miction fréquente et douloureuse. L’alcool ne peut donc qu'aggraver le bien-être de la femme.

Dans certains cas, l’usage de petites doses d’alcool pendant la menstruation est strictement interdit:

  • périodes abondantes et longues,
  • retard fréquent de la menstruation,
  • faible durée de la période entre les jours critiques,
  • processus inflammatoires dans l'urée,
  • douleur intense pendant la menstruation, qui peut être une période moins délicate qu'une maladie grave.

Comment l'alcool affecte vos règles

Aucun spécialiste ne doute que l’alcool pendant la menstruation soit nocif pour le corps de la femme. Cette question est maintes fois discutée dans la littérature spécialisée et est confirmée par une multitude d’études, mais pour l’instant, il n’existe aucune information fiable sur la posologie admissible admissible de la consommation d’alcool pendant la menstruation. Considérez comment l'alcool peut affecter une femme qui en consomme pendant des jours critiques:

  • en raison de l'alcool, la durée du flux menstruel peut augmenter de 2-3 jours,
  • si une femme tente de faire face aux douleurs causées par le syndrome prémenstruel en buvant de l'alcool, il peut y avoir un retard de menstruation de plusieurs heures à plusieurs jours,
  • l'usage d'alcool fort devient clairement la cause d'une augmentation des saignements. Des études montrent qu’une femme perd normalement jusqu’à 250 ml de sang au cours d’une menstruation, mais qu’après avoir tenté d’éliminer le syndrome douloureux associé à la vodka, au cognac ou à toute autre boisson fortement alcoolisée, la perte de sang atteint 600 ml. Il s’agit d’une quantité importante de sang dont la perte peut grandement affecter le bien-être de la femme,
  • Pendant la menstruation, de nombreuses femmes peuvent avoir des pics de tension artérielle. En raison de l’alcool, une telle situation ne peut que s’aggraver, car l’alcool provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, puis leur spasme, en particulier lorsqu’on fume des cigarettes, ce qui s’accompagne très souvent de la consommation excessive de tabac. boissons alcoolisées

Si nous parlons de vins, il existe encore des désaccords entre spécialistes, certains les jugeant utiles et même nécessaires à la perte de sang, d’autres se référant à l’alcool et interdisant par conséquent de boire pendant une consommation mensuelle. En fait, le mécanisme d’influence du vin rouge sur le fond hormonal de la femme pendant le cycle menstruel n’a pas été suffisamment étudié. Même s’il contribue à améliorer la coagulation du sang et à restaurer sa circulation dans les vaisseaux sanguins, il est préférable d’utiliser le vin en quantités limitées, avec beaucoup de soin et uniquement. sec

Règles de consommation d'alcool

L'activité du corps féminin ne dépend pas des dates de vacances du calendrier, elle n'a pas de jours de repos. Il est donc fréquent que la période de menstruation se situe au moment des fêtes avec des fêtes et, bien sûr, de la boisson. La meilleure option serait un rejet complet de l'utilisation de la bière et de l'alcool fort, mais parfois une femme veut juste se choyer un peu. Dans de tels cas, les règles suivantes relatives à la consommation d'alcool pendant les jours critiques doivent être prises en compte:

  • Selon les experts, le vin rouge a un effet bénéfique sur la récupération du corps après une perte de sang, mais cela ne signifie pas que vous devez boire une bouteille de vin au complet. Pour activer la fonction de récupération, il suffit de consommer un verre de vin rouge, de préférence sec ou semi-sec, pendant toute la soirée. Le vin n’est utile que par petites quantités, vous ne pouvez pas boire plus de 0,15 à 0,2 litre par soir,
  • l'utilisation de whisky, de cognac, de rhum et de vodka devrait être strictement limitée, car de fortes boissons alcoolisées ont des effets néfastes sur le corps de la femme. En outre, vous ne pouvez pas boire de cocktails à base de ceux-ci,
  • vous ne devez pas boire de champagne pendant cette période, car il peut provoquer une distension intestinale, ce qui est hautement indésirable pendant la menstruation, car une boucle du côlon élargie peut exercer une pression sur l'utérus et ainsi accroître le saignement,
  • boire de la bière pendant les jours critiques n'en vaut pas la peine, bien que ce ne soit pas une boisson alcoolisée forte, mais cela provoque une fermentation, et une consommation excessive de bière accompagnée d'une vidange intempestive de la vessie peut entraîner une pression sur l'utérus et une augmentation du saignement,
  • pendant les fêtes et les vacances, soyez calme, dansez des danses lentes, ne participez pas à des compétitions liées à une activité physique excessive,
  • aucun moyen de fumer. La combinaison de l'alcool et du tabac affecte négativement les parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une augmentation des saignements. Les cigarettes peuvent provoquer des spasmes des vaisseaux sanguins dans le cerveau et, par conséquent, des problèmes du système nerveux central.
  • Lorsqu'elle boit de l'alcool pendant des jours critiques, une femme doit boire une grande quantité supplémentaire d'eau et de jus de fruits afin d'accroître le travail du système excréteur et le volume de sang liquide. De telles mesures aident à réduire l’impact de l’alcool sur le corps de la femme,
  • lorsqu’on boit avec de l’alcool, il faut manger du poisson maigre, de la viande avec des légumes cuits à la vapeur ou des salades de légumes, c’est-à-dire que les aliments doivent être légers et rapidement digestibles.

Règles de conduite pendant les jours critiques

Pour réduire les manifestations des symptômes désagréables du syndrome prémenstruel et de la menstruation elle-même, vous devez suivre les conseils de gynécologues. Leurs recommandations sont très simples et, si elles sont scrupuleusement observées, elles aident réellement à faire face à l’inconfort associé à l’apparition de la menstruation. Les experts donnent les conseils suivants:

  • pendant la menstruation, il est souhaitable de suivre un régime. Une femme ne devrait pas manger d'aliments gras et épicés, les aliments frits et les pâtisseries ne sont pas recommandés. Vous devez également exclure du régime les aliments susceptibles de provoquer une fermentation, des ballonnements et une augmentation de la formation de gaz, ainsi que de constipation ou de diarrhée.
  • pour compenser les pertes de sang pendant la menstruation, il est impératif de respecter le régime d'alcool. Il est préférable d'utiliser des jus, de l'eau pure ou du thé vert. Certaines femmes ont une question, est-il possible de rétablir l'équilibre hydrique avec de la bière, la réponse est certainement «non», car la bière appartient à des boissons peu alcoolisées qui ne profitent même pas aux personnes en bonne santé, sans parler du corps affaibli d'une femme pendant les jours critiques. Boire de la bière ne peut qu’accroître la perte de sang et causer des problèmes de selles,
  • il est impossible d'empêcher la stagnation des excréments et de l'urine, car pendant la menstruation, tout problème d'élimination des déchets peut avoir un impact sur l'utérus et, par conséquent, entraîner une augmentation des saignements,
  • Vous ne devez pas trop exposer le corps féminin à un effort physique excessif. Pour garder le corps en forme, vous pouvez marcher à pied et effectuer vos tâches ménagères préférées.

Certaines femmes pensent que l’alcool peut soulager les douleurs menstruelles et autres manifestations des jours critiques, mais c’est une idée fausse qui peut au contraire nuire à la santé. En cas de syndrome douloureux prononcé pendant la menstruation, il est nécessaire de faire appel à un médecin car dans 15 à 20% des cas, cela peut être le signe d'une femme ayant des problèmes sexuels nécessitant un traitement spécial.

En cette période délicate, une femme ne devrait même pas consommer de drogues contenant de l'alcool ni consommer des boissons alcoolisées. Pour rétablir la perte de sang, vous pouvez boire un verre de vin rouge, mais pas plus tôt que 2-3 jours après la fin. Si une femme a des questions controversées concernant le régime alimentaire, la consommation d'alcool et d'autres aspects de la vie au début de la menstruation, il est préférable de consulter un spécialiste en consultation féminine.