La santé

Les principales causes de sang après la menstruation

De nombreuses femmes ont été confrontées dans leur vie à un problème très délicat: l’émergence d’un secret sanglant après l’achèvement de la menstruation. Voyons pourquoi après la menstruation, il y a un écoulement de sang.

Souvent, les femmes paniquent parce qu’elles croient que ce symptôme est un indicateur de toute pathologie du corps. Et ils ont raison, mais pas toujours les signaux de circulation sanguine concernant la maladie. Parfois, il s’agit d’un phénomène tout à fait naturel pour le corps d’une femme.

Saignement 7 jours après la menstruation

Pourquoi une attention est-elle accordée à une telle période? L'écoulement de sang après une semaine de règles est très courant. La cause principale de cette pathologie est l'endométriose, accompagnée de douleurs et de sécrétions de la consistance de la consistance.

Le nombre et la nature cyclique des saignements dépendent du degré de développement de la maladie et de l'emplacement du foyer pathologique, mais surviennent généralement dans la semaine. Par exemple, la découverte d’un processus pathologique au niveau du col de l’utérus entraînera une faible décharge, et lorsqu’elle se propage à la couche de muscle utérin, la décharge peut durer jusqu’à une semaine et présenter une couleur sombre.

Écoulement sanguin après une semaine après la menstruation et résultant d'une défaillance de l'activité des ovaires. Divers facteurs peuvent être à l'origine de leur dysfonctionnement: inflammation, exercice physique intense, infection, stress, etc. Un des symptômes de la dysfonction ovarienne et sont des saignements intermenstruels permanents.

Saignement un jour après la menstruation

La durée de leur cycle menstruel est connue des filles dès la première menstruation. Mais avec une courte période de saignement menstruel (jusqu'à 4 jours), le saignement peut survenir un jour après la menstruation. Les causes de ce phénomène sont:

  1. L'utérus dans un court laps de temps n'a pas le temps de se dégager, donc une sécrétion rosâtre peut se produire. Ce n'est pas une pathologie et le nombre de telles manifestations est limité à 5 fois par an.
  2. Au cours des premiers mois de traitement hormonal, en raison de l'effet d'accoutumance, une mauvaise sécrétion peut survenir pendant la période post-menstruelle.

Les taches peuvent être retardées jusqu'à 3 jours, ce qui explique également le nettoyage de l'utérus des résidus de l'endomètre.

Que faire en cas de saignement post-menstruel?

S'il y a des saignements après une période, ils ne disparaissent pas après une courte période et s'accompagnent d'autres symptômes désagréables. Consultez immédiatement un médecin qui, en fonction des résultats de l'examen et des tests appropriés, vous prescrira un traitement.

Les principales mesures de diagnostic:

  1. Échographie de l'utérus et des ovaires.
  2. Frottis gynécologique pour la détection d'agents infectieux.
  3. Hystéroscopie - examen de l'utérus avec un hystéroscope dans un fauteuil gynécologique. Utilisé pour identifier les pathologies de l'endomètre.
  4. Colposcopie - Examen du col sous grossissement à l'aide d'un colposcope.
  5. Un frottis sur l'histologie de l'utérus et du canal cervical.
  6. Analyse des hormones, ce qui permettra d'éliminer ou de confirmer l'origine endocrinienne de la pathologie.
  7. Analyse des marqueurs tumoraux, ce qui permettra d'éliminer les tumeurs malignes.

En fonction des résultats de la recherche, le médecin vous orientera vers des spécialistes plus restreints ou vous prescrira le traitement approprié, dont la méthode dépendra du diagnostic détecté.

Quand le sang après la menstruation est normal

Avant de paniquer, vous devez faire attention à la nature de la décharge. Comme chaque femme devrait le savoir, le cycle menstruel comprend la période d'ovulation (12-14 jours). Ces jours peuvent aller au sang sous forme d'écoulement rosé ou de frottis. Ce processus s'accompagne parfois d'une légère faiblesse et ne dure pas plus de quelques jours.

Après la menstruation, du sang apparaît à nouveau chez les femmes présentant un fond hormonal instable. Ce processus est considéré comme normal lorsqu'il est associé à des changements liés à l'âge. Ainsi, chez les filles au cours des premières années qui suivent le début de la menstruation en raison du manque d'ovulation et de progestérone, ceci est normal et s'appelle un saignement juvénile.

Les femmes à l'âge adulte peuvent également faire face au fait que les jours critiques sont passés et que les saignements sont réapparus. Cela est dû au début de la ménopause. Mais même dans ce cas, ce symptôme ne doit pas être ignoré, mais il est préférable de consulter le gynécologue.

Maladies gynécologiques

Malheureusement, des périodes abondantes sept jours après le début peuvent indiquer la survenue d'une pathologie grave. Et surtout, il s’agit de maladies gynécologiques:

  • l'endométriose,
  • érosion cervicale,
  • tumeurs malignes de l'endomètre,
  • oncologie du col utérin,
  • polypes
  • l'infection,
  • myome (tumeur bénigne).

Selon la cause de la décharge, ils peuvent ressembler à ceci.

  1. Polypes de l'endomètre. Brun foncé, avec une odeur désagréable. Le plus souvent se démarquer au milieu du cycle.
  2. Myome Hétérogène, avec un grand nombre de caillots. Apparaître à la fois après et pendant les jours critiques.
  3. Cancer du col utérin. Rayures de sang dans bely (écoulement après la menstruation).
  4. Endométriose. Frottis brun.

Chacune de ces maladies est dangereuse et peut entraîner l'ablation complète de l'utérus et même la mort. Il est caractéristique que beaucoup de ces maladies soient presque indolores et que, parfois, avec la formation de polypes, le syndrome douloureux habituel qui accompagne les journées critiques puisse au contraire disparaître. Dans ce cas, le seul symptôme indiquant un problème est la présence de sang dans la période qui suit les règles.

Ignorer ce signe ne peut pas être. Le fait est que la décharge ne peut que ressembler à une continuation de la menstruation et constitue le début de la découverte de saignements utérins, ce qui peut entraîner de lourdes pertes.

Sang après les règles lors de la prise de Norkolut

Souvent, le sang après les règles est dû au fait que la femme prend des médicaments. Un de ces médicaments est le Norkolut. Il est prescrit pour des problèmes tels que l'endométriose, une violation du cycle due à des problèmes d'ovaires, etc.

Norkolut affecte directement l'endomètre et la nature de la menstruation. Si environ 8 jours après la fin de la réception du sang a disparu, il est considéré comme la norme. Il est possible que la décharge ait commencé plus tôt, mais si elles persistent, vous devez contacter votre médecin.

La première fois après la prise de menstruations Norcolute peut aller en très petites quantités, frottis et être plus sombre que d'habitude. C’est lorsqu’un médicament est considéré comme normal. Des nausées et des vomissements peuvent survenir et les femmes ont souvent une tuméfaction mammaire.

Il est nécessaire de suspecter des processus pathologiques si les règles sont abondantes après la fin de la consommation de Norkolut.

Sang après les règles et hormones

Une des principales raisons pour lesquelles il y a un saignement après la menstruation est souvent l'apparition ou l'annulation de contraceptifs hormonaux. Les principales raisons pour lesquelles cela se produit:

  • non-respect du schéma d'utilisation,
  • interruption brusque de la réception
  • adapter le corps à un nouveau médicament.

Dans ce dernier cas, la trace sanglante apparue après que la femme a commencé à prendre de nouveaux contraceptifs oraux peut ne pas être préoccupante. Mais si cela se répète tous les mois, en fin de journée après le mois, le plus probablement, les contraceptifs devront être changés.

Dans près de 100% des cas, le saignement réapparaît après la prise d'une contraception d'urgence (par exemple, le célèbre Postinor). Dans ce cas, les femmes sont souvent confondues avec des saignements soudains au début des règles abondantes après avoir bu. Si cela ne s'arrête pas après 3 jours, vous devez demander l'aide d'un médecin (médicaments hémostatiques souvent prescrits).

Maladies Sexuellement Transmissibles

Parfois, le sang après la fin de la menstruation indique la présence de MST. La ruse de ces infections est qu’elles peuvent se développer dans le corps pendant des années et qu’aucun signe unique indiquant leur présence ne sera perceptible.

Même si une femme a un partenaire régulier, ceci n'est pas une garantie contre les infections du système urogénital. S'il y a du sang après la menstruation et / ou l'apparition d'autres sécrétions (surtout de couleur verte), il peut être l'occasion de faire un test de dépistage des maladies sexuellement transmissibles afin de ne pas retarder le traitement des deux partenaires.

Dommages mécaniques aux parois vaginales

Il y a des cas où le sang après les règles n'est en aucun cas un signe d'infection ou de maladie. Parfois, des dommages mécaniques aux parois vaginales entraînent des effets similaires. Cela se produit pour deux raisons:

  • effets de l'examen médical,
  • rapport sexuel traumatique.

Ce dernier est souvent le résultat de la violence ou de la défloration grossière (privation de virginité). Une rupture de la commissure postérieure du vagin peut survenir, entraînant un saignement similaire.

Malheureusement, un examen effectué avec négligence par un gynécologue peut avoir des conséquences similaires. Étant dans un fauteuil gynécologique, il est préférable de ne pas supporter les sensations douloureuses, mais de signaler immédiatement un inconfort pour éviter les blessures et ses conséquences désagréables. Un dispositif intra-utérin peut également causer des blessures et une mauvaise installation ou une mauvaise position.

Afin de ne pas causer de dommages mécaniques, n'hésitez pas à le faire. L'automédication ne peut qu'aggraver la situation, contrairement aux soins médicaux compétents.

Que faire lorsque du sang apparaît après la menstruation

Même s'il semble à une femme qu'elle sache pour quelle raison elle a une trace de sang, ou si des pertes abondantes ont recommencé, comme avec les jours critiques, il est impossible de diagnostiquer elle-même. Si des dommages mécaniques peuvent être constatés lors de l'inspection, plusieurs examens doivent être effectués pour identifier les causes plus profondes.

Pour les filles adolescentes prescrites:

  • examen par un gynécologue,
  • tests sanguins (général, biochimique, niveau d'hormones sexuelles),
  • Échographie (organes pelviens).

Pour les femmes en âge de procréer, le curetage des parois de l'utérus et l'analyse histologique du matériel obtenu sont initialement effectués. Dans ce cas, le grattage aide à arrêter le saignement, à retirer la couche morte de l'endomètre et les caillots sanguins.

  • Échographie,
  • hystéroscopie
  • hystérosalpingographie,
  • tests sanguins.

Après tous les examens, il est déterminé à quel spécialiste une femme sera référée pour un traitement de base.

Conclusion

Apparaissant au milieu du cycle, ou peu de temps après la fin de la menstruation, la traînée de maculage devrait être une raison pour se demander si tout est en ordre pour la santé de la femme. Immédiatement à paniquer et à trouver en vous une maladie dangereuse, bien sûr, pas la peine. Ici, il sera conseillé de consulter un gynécologue pour obtenir des conseils. Il peut être associé à un processus hormonal ou à l'action de contraceptifs.

Trois raisons principales pour obtenir des soins médicaux d'urgence:

  • écoulement abondant et rappeler le saignement
  • la présence de caillots
  • odeur forte.

Une autre raison à examiner est le débit non abondant, qui apparaît tous les mois, accompagné de symptômes et d'une gêne furtive.